Merchandising définition pour les nuls et pour les autres !

« Merchandising définition« : En voilà une requête intéressante ! Si vous voulez en savoir plus sur le merchandising, je vous invite à prendre 2 minutes pour consulter cet article. Je vous y présente le contexte, les contre sens courants à ce sujet et enfin la véritable définition avec un exemple si possible !

Mais avant de tout vous expliquer et avant d’oublier ;-), je vous invite à télécharger votre kit de survie pour créer votre entreprise dans les meilleures conditions qui soient.  C’est ici !

Découvrir tous les guides gratuits100% pur jus entrepreneur

Merchandising définition : est-ce que ça vous concerne ?

Quand on parle de merchandising à priori, c’est qu’on a un commerce où des clients se promènent pour … acheter ! Le merchandising va aider à améliorer l’expérience client ( il prend plus de plaisir à flâner dans vos rayons) et à augmenter votre chiffre d’affaires ( plus de plaisir, plus d’envie d’acheter et plus de ventes !).

Merchandising définition : les contre-sens courants à ce sujet

Trop souvent les gens imaginent que le merchandising concerne juste les vitrines des grandes chaines de magasin… quand certains ne déclarent pas que c’est du vent ! Mais pourtant les faits sont là : ceux qui se servent des théories du merchandising ont un commerce qui fonctionne .. quand les autres sont en train de déposer le bilan !

Merchandising définition : la vérité

Le merchandising (Le terme anglais merchandising, est le plus utilisé par les professionnels du marketing en France, parfois « francisé » en « marchandisage » ou « marchandising ») s’est développé consécutivement à l’essor de la vente en libre-service, c’est-à-dire cette forme de commerce où aucun employé – sauf exception dans certains rayons, ou chez certains distributeurs spécialisés – n’est affecté à la vente des produits. D’où la nécessité pour chaque produit d’être exposé et de se « vendre lui-même, sans l’assistance d’aucun vendeur » (on appelle ces produits des vendeurs muets).

Selon l’Institut Français du Merchandising (IFM), le merchandising est un ensemble d’études et de techniques d’applications, mises en œuvre séparément ou conjointement par les distributeurs et les producteurs, en vue d’accroitre la rentabilité du point de vente et l’écoulement des produits, par une adaptation permanente de l’assortiment aux besoins du marché et par la présentation appropriée des marchandises.

Selon J. Dioux : Le merchandising est la partie du marketing englobant les techniques marchandes permettant de présenter à l’acquéreur éventuel, dans les meilleures conditions matérielles et psychologiques, le produit ou le service à vendre.

Selon Brassart et Panazol, le merchandising recouvre concrètement trois aspects essentiels :

  • l’assortiment : où il s’agit de déterminer et de gérer l’offre produits faite par le point de vente.
  • le merchandising de base : où il s’agit d’agencer et d’aménager globalement l’espace commercial d’une surface de vente (allées de circulation, emplacement des rayons, etc…) Par exemple, il y a des zones chaudes et des zones froides dans le commerce : des zones où tout le monde passe forcément et d’autres moins accessibles. Le but est bien sûr d’avoir un minimum de zones froides comme le réussit Ikéa avec son circuit de vente.
  • le merchandising des linéaires : où il s’agit d’implanter et de disposer les produits dans les meubles de vente.

Les enjeux du merchandising

Le merchandising doit concilier et harmoniser des intérêts souvent divergents :

  • Intérêt du Consommateur : il vient dans le magasin pour trouver des réponses à ses attentes :
    • choix d’un assortiment pertinent
    • disponibilité effective des produits ( absence de ruptures )
    • climat propice aux achats : clarté, attractivité de la présentation des produits, information suffisante, etc…
  • Intérêt du Fournisseur : il entend présenter son offre et écouler ses produits :
    • occupation de l’espace linéaire conforme à sa part de marché
    • respect de son image, de la spécificité présentée par sa gamme de produits
  • Intérêt du Distributeur : il entend être considéré comme un intermédiaire reconnu et rémunéré pour son service
    • sachant présenter l’offre produits telle qu’attendue par la majorité de la clientèle acquise et potentielle.
    • sachant également tenir compte de certaines spécificités de la clientèle située dans la zone de chalandise du magasin.

Le contexte du merchandising

Le merchandising n’est pas une « science exacte ». C’est davantage un « état d’esprit », forgé par l’expérience, qui se nourrit des bonnes pratiques rencontrées sur le terrain.

il concilie esprit marketing et savoir faire commercial
il doit être – idéalement – le résultat d’un partenariat entre le distributeur et le fabricant mais pour une petite entreprise vous allez plutôt vous débrouiller tout seul
les maitres-mots du « merchandiseur » sont : pragmatisme, attention, rigueur, imagination et création.

Le merchandising nécessite :

  • Des compétences techniques
Bases généralistes des différents métiers techniques (menuisier, architecte, décorateur, photographe, designer, informatique…),
Connaissances décoratives mobilisées dans le cadre d’un projet de réalisation d’une boutique, vitrine ou magasin. 
Expertise sur les principes de marketing et de vente en général et de merchandising en particulier ( ça c’est l’objet de mon programme de formation création entreprise Entreprendre Sans Risque)
  • Des qualités personnelles
Résistance physique exigée par le travail en magasin,
Être largement autonome, faire preuve de curiosité et de créativité,
Solides capacités relationnelles pour travailler en équipe, intervenir au sein du groupe sur la planification et la gestion de projet, pour convaincre et imposer en douceur les projets aux équipes commerciales,
Capacité à travailler dans l’urgence, Sens impératif du délai.

Merchandising définition avec deux exemples

definition merchandising 2

Voilà des associations plus ou moins pertinentes qui améliore le service aux clients et augmentent les ventes ! Ci-dessus des boissons associées aux encas pour se préparer un petit goûter junk food 🙂 et ci-dessous l’ouvre-bouteille dans le rayon des canettes… ah ah !!! vous alliez vous faire avoir ! non l’association ci-dessous est un gros contre sens ! Vous avez besoin d’un ouvre bouteille pour décapsuler une canette vous ???

definition merchandising

Voilà j’espère que cet article vous a éclairé. Si vous êtes là, il y a de fortes chances que vous ayez un projet d’entreprendre. Aussi je vous invite à télécharger sans attendre les guides gratuits que je vous ai préparé pour faciliter le montage de votre projet. Voici le lien :

Découvrir tous les guides gratuits100% pur jus entrepreneur

Evidemment si vous avez des précisions à apporter, des commentaires à formuler ou une question pour compléter, je suis à votre écoute : n’hésitez pas à m’écrire ci-dessous. Enfin si vous êtes arrivé jusque là, c’est à priori que ce site vous a intéressé plus de 10 secondes grâce à son contenu de qualité : je serai bien heureuse que vous partagiez cette page sur vos réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google Plus, Viadeo, Linkedin…). En plus de me faire plaisir et de m’aider, vous pourriez ainsi aider certains proches qui sont peut-être intéressé par ce sujet (même s’ils ne vous en ont pas encore parlé !! vous n’avez pas parlé à tout le monde de votre recherche, non ?) Allez je vous laisse seul juge pour décider si cela vaut le coup ou pas, mais ce serait sympa quand même 😉