Veille concurrentielle définition pour le succès de votre entreprise !

Veille concurrentielle définition ? En voilà une requête intéressante ! Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet, je vous invite à prendre 2 minutes pour consulter cet article. Je vous y présente le contexte, les contre sens courants à ce sujet et enfin la véritable définition avec des exemples si possible !

Mais avant de tout vous expliquer et avant d’oublier ;-), je vous invite à télécharger votre kit de survie pour créer votre entreprise dans les meilleures conditions qui soient.  C’est ici !

Découvrir tous les guides gratuits100% pur jus entrepreneur

Veille concurrentielle définition

La veille concurrentielle consiste à surveiller (légalement) toutes les informations publiées, diffusées ou disponibles sur un ou plusieurs concurrents. C’est la suite de l’étude de marché réalisée avant création d’entreprise et qui permet de vérifier qu’on est toujours en train de prendre les bonnes décisions !

Veille concurrentielle définition et Objectifs

Il y a bien sûr plusieurs objectifs pour le dirigeant d’entreprise. Citons les principaux :

  • Connaître les évolutions et les choix stratégiques de ses concurrents afin de pouvoir se demander si lui aussi il doit prendre ses directions ou non
  • Etre informé des innovations, des mouvements des cadres dirigeants, des bilans financiers car il peut y avoir des opportunités de débauchage, de rachat ou simplement de non réaction de la concurrence
  • Surveiller les contenus publiés par ses concurrents (communiqués, blogs, etc.) afin de voir les tendances et les nouveaux produits
  • Se positionner par rapport à ses concurrents (par exemple en termes de produit, de stratégie de communication ou encore de développement géographique) : des fois le dirigeant va répondre à des publicités de ses concurrents ! C’est un petit jeu loyal qui amuse tout le monde et surtout les clients !
  • Ne pas être pris au dépourvu quand un gros bouleversement arrive sur le marché.

Veille concurrentielle définition et trucs pour aller plus vite

La veille concurrentielle couvre notamment :

  • Internet : site web officiel, blogs, réseaux sociaux, actualités en ligne, sites d’offres d’emploi, etc. Voici 4 trucs pour vous simplifier la vie :
  1. Pour cela utilisez le service de Google alerte pour recevoir des notifications dans votre boite email.
  2. Mettez vos concurrents sur alerte sur Societe.com.
  3. Abonnez-vous à leur compte Twitter, Facebook, etc. Utilisez ensuite le service de IFTTT pour créer une recette qui vous permette d’avoir une notification quand votre concurrent est mentionné dans un tweet. Idem pour Facebook.
  4. Mettez une alerte sur pole emploi avec le nom de vos concurrents…
  • La presse écrite : même si aujourd’hui la frontière entre presse écrite et journaux en ligne est de moins en moins visible, il est important de mettre en place une pige presse sur ses concurrents, notamment dans la presse spécialisée.

De toute façon vu que vous êtes abonné à la presse spécialisée, il suffit de la lire plutôt que de l’entasser dans le couloir !

  • Les salons et les rencontres professionnelles

Ces rendez-vous sont souvent l’occasion de présenter de nouveaux produits, on peut y récolter de nombreuses informations. Un petit tour s’impose pour surveiller tout cet eco-système. A défaut, regardez qui a pris un stand et suivez l’actualité du congrès !

Veille concurrentielle définition

Voilà j’espère que cet article vous a éclairé. Si vous êtes là, il y a de fortes chances que vous ayez un projet d’entreprendre. Aussi je vous invite à télécharger sans attendre les guides gratuits que je vous ai préparé pour faciliter le montage de votre projet. Voici le lien :

Découvrir tous les guides gratuits100% pur jus entrepreneur

Evidemment si vous avez des précisions à apporter, des commentaires à formuler ou une question pour compléter, je suis à votre écoute : n’hésitez pas à m’écrire ci-dessous. Enfin si vous êtes arrivé jusque là, c’est à priori que ce site vous a intéressé plus de 10 secondes grâce à son contenu de qualité : je serai bien heureuse que vous partagiez cette page sur vos réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google Plus, Viadeo, Linkedin…). En plus de me faire plaisir et de m’aider, vous pourriez ainsi aider certains proches qui sont peut-être intéressé par ce sujet (même s’ils ne vous en ont pas encore parlé !! vous n’avez pas parlé à tout le monde de votre recherche, non ?) Allez je vous laisse seul juge pour décider si cela vaut le coup ou pas, mais ce serait sympa quand même 😉