Hier soir encore, j’ai constaté avec regret que des entrepreneurs sérieux, réalisant un travail de qualité, à un tarif concurrentiel tout à fait correct, avec un équipement et des garanties professionnelles … sont mis à mal par le non réalisme économique de nombreux  auto-entrepreneurs et se voient contraint de fermer leur entreprise illico presto.

Pardon je parle d’auto-entrepreneur même si ce terme n’est plus à jour mais la plupart des gens l’utilisent encore … même si on est censé parlé de micro-entrepreneurs depuis Décembre 2015… ( à ne pas confondre avec la micro-entreprise … je sais c’est simple !)

Que faut-il en retenir ?

Alors oui bien sûr les auto-entrepreneurs ont le droit de pratiquer les tarifs qu’ils veulent…le démarrage d’activité est presque transparent vu la légèreté des formalités…  Pour autant 1 auto-entrepreneur sur 2 n’a pas réalisé de chiffre d’affaires l’année dernière et parmi ceux qui en ont réalisé, beaucoup trop ont pratiqué des tarifs outrageusement bas… Dans mon exemple, on se trouve face à des électriciens qui osent se vendre à 12 € / h alors que la tarif métier est à 31 € / h dans la zone  géographique concernée…

Mesdames, Messieurs les futurs auto-entrepreneurs : comprenez bien que le statut d’auto-entrepreneur n’est pas fait pour être une fin en soi mais plutôt une aide au déclic de l’envie d’entreprendre… et que ceux qui vont s’en sortir changeront de statut juridique dans quelques années … et que donc la VRAIE VIE va vous rattraper : des vraies charges sociales, des vraies charges fixes, un matériel vraiment  professionnel, des vraies taxes et impôts, etc.

En cassant les prix, vous déstabilisez le marché, provoquez de nombreuses faillites, fragilisez le tissu économique local, attirez à vous les foudres de vos concurrents qui ne seront donc jamais des partenaires, décrédibilisez votre savoir-faire et le métier en général, véhiculez une image de vous-même négative ( « ces tarifs ne sont pas sérieux ! Il va sûrement coulé celui-là aussi .. Profitons de ces services tant qu’il est encore temps… ») freinez toute capacité de développement de votre affaire, signant déjà une mort prématurée à votre activité.

Vous avez donc tout à gagner à prendre le temps de vous former pour connaitre et appréhender les contraintes réelles de la vie d’entrepreneur : c’est un geste de bienveillance et d’intelligence  pour votre avenir et celui de votre bassin économique.

Bon et puis si vous me dites que vous n’avez pas le temps, vous avez quand même tout un tas de guide gratuit par ici.

Découvrez tous les guides gratuits100% pur jus entrepreneur

Antonella VILAND

Plus de 10 ans d'accompagnement des entrepreneurs, passionnée par l'apprentissage, l'entrepreneuriat, la santé, le numérique, le bien-être, le social et tout ce qui touche au commerce !

voir la bio complète

4 commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • hum.. toujours aussi agressif … nous n’irons pas loin ensemble comme ça !
    en fait je ne veux pas de mal à ce statut en particulier. Le pb c’est que bcp de gens le choisissent sans comprendre ses consequences… Pire encore il pousse des gens à se lancer sans réfléchir.. Ma proposition est simple : choisir le bon statut en fonction du projet et de sa situation… plutot que de se plaindre après … car je déteste les râleurs ! Pour cela, il faut juste accepter de réfléchir un peu avant de démarrer.

  • et a part critiqué le statut en prouvant votre totale meconnaissance

    vos propositions sont?

  • LOL
    Le statut d’AE a été remplacé par MICRO-ENTREPRENEUR. Lisez les textes d’avant et après, vous verrez en gros à part le titre tout est pareil….
    Merci d’adapter votre ton. Je suis ma foi fort sérieuse sinon 🙂

  • a part raconter des conneries
    les auto entrepreneurs existent plus depuis le 19.12.2015 vous etes serieuse la?

Antonella VILAND

Plus de 10 ans d'accompagnement des entrepreneurs, passionnée par l'apprentissage, l'entrepreneuriat, la santé, le numérique, le bien-être, le social et tout ce qui touche au commerce !