Blog auto-entrepreneur : est-ce un bon choix ? quelles démarches ?

Il existe différents moyens de monétiser un blog : vente de liens, publi rédactionnel, publicité, affiliation, drop shipping , vente de formation , logiciel, conseil … Quelque soit la méthode, on se demande rapidement quel statut choisir : blog auto entrepreneur, blog en entreprise individuelle, blog en société ? Gérald m’a posé cette question cette semaine et je n’ai pas voulu répondre vite fait avec 3 tweets.. parce que le sujet mérite bien 2 minutes pour faire le point là dessus !

La vérité c’est que le statut d’auto-entrepreneur n’est  pas un bon choix pour celui qu est décidé à gagner vraiment de l’argent avec son activité ( plus de 500 euros par mois disons).  Vous allez perdre beaucoup d’argent et encore plus de temps avec ce choix. Mais force est de constater que le manque d’informations amène beaucoup de bloggueur à faire ce choix. Je vais donc vous expliquer les démarches, les conséquences selon votre situation sociale et je prendrai 3 exemples pour vous expliquer le pourquoi de mon point de vie. Mais avant faisons le point sur vous : est-ce le bon moment pour refléchir à ça ?

Mais avant de tout vous expliquer et avant d’oublier ;-), je vous invite à télécharger votre kit de survie pour créer votre entreprise dans les meilleures conditions qui soient.  C’est ici !

Découvrir tous les guides gratuits100% pur jus entrepreneur

Blog auto entrepreneur : quand se poser la question ?

Vous avez ouvert un blog il y a quelques mois, le trafic monte, vous commencez à avoir des visites, vous avez compris les bases du référencement, quelques uns de vos articles commencent à avoir une bonne visibilité et voilà, un matin, vous ouvrez votre boite email et vous trouvez un petit mot d’une agence de communication ou d’une entreprise lambda qui voudrait vous acheter un lien dans un de vos articles, ou un article publi-rédactionnel, ou un encart de publicité !!! Bref vous avez le sentiment que des ailes vous poussent dans le dos et que vous ne faites pas tout ça pour rien 🙂

Ici déjà il y a 2 types de réactions :

  • ceux qui seront flattés et accepteront le deal tel quel .. ( même quand il n’y a aucun deal monétaire, juste par exemple l’envoi d’un produit pour essayer afin de rédiger le publi-rédactionnel …),
  • et ceux qui vont commencer à réfléchir business : quel prix accepter ? quelles implications ? quel statut juridique pour mon blog ?

Bref, si vous en êtes là, c’est le bon moment pour y réfléchir ! Mais cela ne veut pas qu’il faut décider en 15 jours ! Prenez le temps, osez louper un deal, tout reviendra au bon moment si vous êtes sur la bonne voie …

Je sais que vous avez un sentiment d’urgence mais il n’a pas lieu d’être : le business et l’entrepreneuriat en général ce n’est pas un feu de paille. Ça se mûrit et ça se cueille quand c’est prêt 🙂

Blog auto entrepreneur : pourquoi ce choix semble naturel ?

Assez rapidement, en feuilletant quelques news sur le monde des affaires, on se dirige vers le statut d’auto-entrepreneur : cela semble plus facile et très rapide à mettre en place. Tout le monde dit que c’est bien pour un complément de revenu ou pour se tester… Le problème c’est que ce « tout le monde » qui parle est loin d’être expert sur le sujet. Ce sont des salariés qui n’y connaissent rien bien souvent, des pigistes qui reprennent une dépêche AFP sans avoir un seul commentaire intelligent à apporter… ou des bloggueurs qui n’ont pas beaucoup plus d’expérience que vous. Bref, ce n’est pas facile de trouver de la bonne information.

Blog auto entrepreneur : quelles démarches faut-il faire ?

Pour s’immatriculer :

Rendons à César ce qui lui appartient ! C’est vrai qu’immatriculer son auto-entreprise est facile comme tout par rapport à tout autre choix juridique ! Rendez-vous sur le site lautoentrepreneur.fr , remplissez le formulaire et validez !

Si vous êtes demandeur d’emploi, il vous faudra l’imprimer pour joindre vos justificatifs Pôle emploi au courrier que vous enverrez. Cela demeure assez facile ! Normalement sous moins de 3 semaines, vous aurez reçu tous vos documents : justificatif INSEE avec code APE qui stipule votre activité principale et KBIS avec le Numéro de SIRET.

On va vous demander de préciser votre activité : là mieux vaut savoir quel modèle économique principal vous visez. Il y a bien sûr la case  » Bloggueur professionnel »  mais si après demain vous faites de la formation cela vous pénalisera, si c’est du développement d’application, vous ne pourrez pas soulever de fonds avec ça… Donc à réfléchir.

99% des bloggueurs choisiront le secteur d’activité INTERNET ( là c’est évident vous allez me dire !) puis comme activité REDACTEUR WEB. Ce choix vous convient bien si vous envisagez de monétiser votre activité avec la vente de liens, la vente de publi-rédactionnel, la publicité et l’affiliation.

blog auto entrepreneur REDACTEUR WEB

Si vous envisagez de monétiser avec une activité de drop shipping vous choisirez INTERNET comme secteur d’activité puis E-COMMERCE.

blog auto entrepreneur ecommerce

Si vous envisagez de monétiser avec une activité de vente de formation vous devriez choisir INTERNET comme secteur d’activité puis ELEARNING .

Si vous envisagez de monétiser avec une activité de vente de logiciel, de jeux en ligne ou autres applications vous choisissez INTERNET comme secteur d’activité puis VENTE DE SOLUTIONS INFORMATIQUES.

Pour remplir ces obligations au quotidien :

Une fois lancé, vous n’aurez plus qu’à déclarer votre CA tous les mois ou tous les trimestres directement en ligne.

Le calcul de vos charges sociales sera alors fait ainsi :

blog auto entrepreneur charges sociales

Si votre CA est de 1 000 euros , vous devrez payer 229 euros de charges sociales ( ou 251 euros comprenant charges sociales et prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu pour ceux qui peuvent opter pour cette simplification.

Peut opter pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu, l’auto-entrepreneur qui remplit la condition suivante :

Le revenu de son foyer fiscal ne dépasse pas 26 631 € par part de quotient familial sur sa dernière feuille d’impôt, soit :

  • – 26 631 € pour une personne seule,
  • – 53 262 € pour un couple,
  • – 79 893 € pour un couple avec deux enfants.

Blog auto entrepreneur : quelles conséquences pour les salariés ?

Par rapport à votre emploi actuel, aucune conséquence à prévoir ! ( sauf si vous volez votre patron en lui piquant des ressources ou lui faites une concurrence déloyale évidemment )

Vous déclarez vos revenus sur votre feuille d’impôt sur le revenu si vous n’avez pas opté pour le prélèvement libératoire.

Blog auto entrepreneur : quelles conséquences pour les demandeurs d’emploi ?

Si vous êtes indemnisé par Pôle emploi et que vous ouvrez un blog auto entrepreneur, vous devrez déclarer votre CA deux fois :

  • sur le site où vous vous êtes inscrit pour le calcul des cotisations ( qui seront allégées d’ailleurs pour vous aider , cf ci-dessous)

blog auto entrepreneur ACCRE

  • et sur le site de Pôle emploi pour calculer le montant de votre maintien de chômage du mois, puisque chaque mois un ajustement sera calculé en fonction de vos gains. Le calcul est expliqué ici.

Blog auto entrepreneur : est-ce vraiment un bon choix de statut ?

Sur le plan social

  • En tant que demandeur d’emploi, vous devez commencer à comprendre que le statut d’auto-entrepreneur est moins idéal qu’il n’y paraît dans votre situation. En gros, vous allez vous pénaliser tout seul et perdre quelques allocations chômage qui vous auraient sûrement fait du bien dans le portefeuille pour faire bouillir la marmite en attendant que votre entreprise décolle ! Voici 2 articles plus loin là-dessus si ça vous concerne :

    Auto-entrepreneur et chômage

    ACCRE / ARCE comment choisir

  • Si vous êtes salarié, le statut d’auto entrepreneur ne vous porte pas préjudice.

Sur le plan économique

Ici pour comprendre, il faut faire une simulation. Le grand avantage du statut de l’auto-entrepreneur c’est sa simplicité. L’inconvénient, c’est que souvent vous vous sur-imposez avec ce choix : vous auriez moins payé de charges sociales et impôt avec un statut d’entreprise individuelle régime réel simplifié ou en société au réel simplifié.

Prenons quelques exemples pour éclaircir les choses :

Cas 1 – Blog autoentrepreneur – salarié sans ambition particulière

  • Chiffre d’affaires  annuel : 4 000 euros

Charges diverses :

  • Nom de domaine : 30 euros
  • Hébergement : 200 euros
  • Auto répondeur : 250 euros
  • Charges sociales à 22,9% : 916 euros

Total charges : 1 396 euros

Ça semble rentable ? Il vous reste dans la poche 2 604 euros, soit 217 euros par mois. Disons que cela met du beurre dans les épinards.

Cas 2 – Blog autoentrepreneur – salarié avec ambition ( ce qui suppose que vous allez mettre le paquet pour que ça marche !)

  • Chiffre d’affaires  première année : 10 000 euros

Charges diverses :

  • Nom de domaine : 30 euros*5 ( toutes extensions pour être tranquille) : 150 euros
  • Hébergement : 200 euros
  • Auto répondeur avec CRM : 500 euros
  • Back up site : 30 euros
  • Back up document dropbox : 120 euros
  • Logiciel photos et illustrations : 100 euros
  • Achat photos et vidéos : 500 euros
  • Achat logo : 30 à 500 euros
  • Plugins wordpress professionnels : 300 euros
  • Formation logiciel : 1 000 euros
  • Formation referencement : 2 000 euros
  • Formation entrepreneuriat : 1 500 euros
  • Disque dur de back up : 150 euros
  • Pied caméra, lumières : 200 euros
  • Telephone, internet : 600 euros
  • Assurance : 150 euros
  • Déplacements (formation, colloque, partenaire) : 1 000 euros
  • Documentation : 500 euros
  • Smartphone pour les vidéos : 1 000 euro
  • Pc qui tourne bien : 1 000 euros
  • Logiciel montage video et photos : 600 euros

Total charges : 8 500 euros

Total immobilisation : 2 600 euros

Total charges sociales à 22,9% : 2 290 euros

Total : 13 390 euros

Du coup ce n’est plus rentable ! enfin en lecture rapide… Car en fait, vous avez investi dans du matériel qui va durer plusieurs années et dans votre éducation entrepreneuriale ( formation business, référencement, logiciel). Tout cela va vous servir plusieurs années ! et le Retour sur investissement doit arriver ensuite.

Bien. Arrivé là, beaucoup de bloggueur vont me dire « Antonella, je ne suis pas fou,  j’investis rien ! Je fais comme dans le cas 1 et si ça marche on verra ! J’investirai en formation, en matériel et en publicité ou partenariat »

Laissez-moi vous éclairer : je vais vous donner quelques comparaisons :

« Non,non…je ne suis pas fou : si je perds du poids en ne changeant rien, alors je me mettrais au régime ! »

« Non, non, je ne suis pas fou : si j’obtiens une augmentation de salaire alors seulement je me mettrais à bosser »

Qu’en pensez-vous ? Cela parait un peu débile comme raisonnement, non ? Tout le monde sait que ça ne marche pas comme ça.

Cas 3 – Blog société (SARL, EURL, régime Impôt sur les sociétés) – salarié avec ambition ( ce qui suppose que vous allez mettre le paquet pour que ça marche !)

  • Chiffre d’affaires  première année : 30 000 euros

Charges diverses :

  • Nom de domaine : 30 euros*5 ( toutes extensions pour être tranquille) : 150 euros
  • Hébergement : 200 euros
  • Auto répondeur avec CRM : 500 euros
  • Back up site : 30 euros
  • Back up document dropbox : 120 euros
  • Logiciel photos et illustrations : 100 euros
  • Achat photos et vidéos : 500 euros
  • Achat logo : 30 à 500 euros
  • Plugins wordpress professionnel : 300 euros
  • Formation logiciel : 1 000 euros
  • Formation referencement : 2 000 euros
  • Formation entrepreneuriat : 1500 euros
  • Disque dur de back up : 150 euros
  • Pied caméra, lumières : 200 euros
  • Telephone, internet : 600 euros
  • Assurance : 150 euros
  • Déplacements : 1 000 euros
  • Documentation : 500 euros
  • Achat de publicité : 5 000 euros
  • Smartphone pour les vidéos : 1 000 euro
  • Pc qui tourne bien : 1 000 euros
  • Logiciel montage video et photos : 600 euros

Total charges : 13 500 euros

Total immobilisation : 2 600 euros amorti sur 3 ans, soit 866 euros d’amortissement annuel

Total : 22 970 euros

Résultat avant rémunération : CA – Charges – Amortissement = 30 000 – 13 500 – 866 = 15 634 euros

Rémunération : 10 000 euros

Total charges sociales + / – 3800 euros ( dont 3200 euros payés en acompte la première année, le solde étant payée en année 2 ; il y a un décalage de trésorerie à prévoir, je vous explique ça en détail dans la formation création d’entreprise même si le plus important est plutôt autour du marketing, du commerce, de la gestion… Points centraux du programme vous vous doutez ! )

Ça semble rentable ? Oui et en plus ça semble durable 😉 ça c’est IMPORTANT.

Si on reprend ces situations avec un statut de demandeur d’emploi, voici la synthèse :

Cas 1 – Blog autoentrepreneur avec ACCRE

CA : 4 000 euros

Charges sociales : 232 euros

Cas 2 – Blog autoentrepreneur  avec ACCRE

CA : 10 000 euros

Charges sociales : 580 euros

Cas 3 – Blog société (SARL, EURL, régime Impôt sur les sociétés) avec ACCRE

CA : 30 000 euros

Rémunération : 10 000 euros

Charges sociales : 850 euros

 

Sur le plan stratégique

soit vous blogguez pour le plaisir de blogguer et ne cherchez pas à monétiser … Soit le plaisir est plus intense si cela vous affranchit de votre job actuel et alors j’ai 2 bonnes nouvelles pour vous :

  • Premièrement c’est possible !
  • Deuxièmement ce n’est pas réservé â ceux qui ont de la chance : c’est réservé à ceux qui s’en donnent les moyens 🙂

Monter un blog tout le monde peut y arriver.

Monter un blog qui rapporte cela veut dire monter une entreprise rentable.

Monter une entreprise, tout le monde peut le faire ( vous avez vu les formalités de l’auto entrepreneur !)

Monter une entreprise rentable, seuls ceux qui se forment au marketing et à la gestion y arrivent : soit moins d’un entrepreneur sur deux et bien moins d’un auto entrepreneur sur 5…

 

Sur le plan humain

Quelque soit le statut, l’aventure entrepreneuriale est passionnante et initiatique ; vous ne serez jamais plus le même 🙂

Le plus gros risque du statut de l’auto entrepreneur c’est de ne pas vous avoir forcé à prendre une vraie décision, un vrai engagement. Je m’explique : comme c’est facile de démarrer un blog auto entrepreneur, on tente sans y croire, pour voir …. Et comme il n’y a pas de véritable engagement, il n’y a pas non plus de vrai travail efficace pour que ça marche. Et comme il n’y a pas eu de formation ni en entrepreneuriat ni en référencement, on échoue sans même vraiment être capable d’expliquer pourquoi. Pas grave, on dira que « c’est pas facile » et puis « c’est la crise ».

Alors oserez-vous vous lancer ?

BLOG AUTO ENTREPRENEUR OSEREZ VOUS

Blog auto entrepreneur : conseils clés pour réussir votre aventure

Si vous avez lu cet article jusqu’au bout, je crois que vous faîtes partie de ceux qui ont de l’ambition et qui veulent transformer leur blog en blog qui rapporte. Pas vrai ?? Ce serait bien de pouvoir poser sa démission et dire aux collègues : «  moi, j’ai monté un blog, je suis financièrement indépendant, je m’en vais ! Bon courage avec le boss » bien. Si c’est ça, vous comprenez qu’il ne vous reste plus qu’à appendre le métier d’entrepreneur : le conseil le plus important que je puisse vous faire est de ne pas confondre impatience et précipitation.

Si vraiment vous avez besoin d’un SIRET pour ne pas louper 3 000 euros de commission immédiate, vous pourriez à la rigueur vous mettre auto-entrepreneur pour démarrer et nous changerons de statut ensemble quand vous aurez acquis les compétences nécessaires et la vision d’enttepreneur. Mais c’est vraiment une solution de transition.

Vous entamez une nouvelle carrière, tout ça se prépare. Il vous a fallu 2 ans pour apprendre à parler et marcher correctement ? C’est un nouvel apprentissage et celui-ci peut vous emmener très loin. Le mieux ce serait qu’on en reparle lors de ma prochaine conférence « entreprendre sans risque ». Je vous explique les 6 étapes clés pour monter une entreprise qui marche, on voit ensemble les 2 facteurs clés de succès et je vous offre plein d’autres conseils en prime.

Réserver ma place au webinaire !ou accédez tout de suite à la rediffusion pour booster mon projet

Evidemment, si vous avez des précisions à apporter, des commentaires à formuler ou une question pour compléter, je suis à votre écoute : n’hésitez pas à m’écrire ci-dessous. Enfin, si vous êtes arrivé jusque là, c’est à priori que ce site vous a intéressé plus de 10 secondes grâce à son contenu de qualité : je serai bien heureuse que vous partagiez cette page sur vos réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google Plus, Viadeo, Linkedin…). En plus de me faire plaisir et de m’aider, vous pourriez ainsi aider certains proches qui sont peut-être intéressé par ce sujet (même s’ils ne vous en ont pas encore parlé !! vous n’avez pas parlé à tout le monde de votre recherche, non ?) Allez je vous laisse seul juge pour décider si cela vaut le coup ou pas, mais ce serait sympa quand même 😉

PS : vous avez vu qu’il y a une section livres création d’entreprise gratuits ? N’hésitez pas.