Comment trouver de l’argent sans les banques pour lancer son entreprise ?

plan-b

La vérité sur les autres sources de financement : love money, crowdfunding, micro crédit, concours, prêt d’honneur et sur les pré-requis pour chaque solution : ça mérite une explication !

Obtenir des fonds avec la « love money » (argent des proches) :

Ca semble facile mais c’est souvent le plus difficile pour les entrepreneurs et leurs proches car la dette économique change la relation … L’entrepreneur a peur de décevoir, de perdre l’affection de ses proches … Le principal problème de ce système c’est que les proches vous prêtent à vous, justement parce qu’ils vous aiment, ils n’ont pas le recul nécessaire pour juger de votre projet et peuvent vous laisser partir dans une mauvaise direction, à la différence d’un vrai investisseur.

Mon conseil : l’investissement de vos proches est en vous, pas dans le projet ! Tirez-en la bonne leçon : c’est de vous que dépend la réussite de l’entreprise. Alors appliquez la même recette : n’utilisez pas tout cet argent dans du matériel ou du stock , utilisez les mille premiers euros au moins sur l’investissement le plus important : vous ! Formez vous au metier d’entrepreneur ! Apprenez le marketing et la gestion.

Obtenir des financements grâce au crowdfunding (financement participatif) :

Pour cela il va vous falloir bosser sérieusement votre présentation : racontez-nous votre histoire ( on dit  » faire son story telling ») : pourquoi et comment vous est venu ce projet ? Qu’est ce qui vous anime ? Le lecteur doit vibrer… Et le produit ou service correspondant doit s’imposer comme une évidence, preuve de sa future réussite. D’autant que les financeurs ne sont pas des spécialistes.

Démarrer son entreprise avec un micro-crédit

Oui c’est possible mais pas pour tout le monde ! Le projet doit présenter un plan de financement réaliste et inférieur à 20 000 euros et on ne vous prêtera pas plus de 10 000 sachant qu’il vous faudra engager un tiers ( souvent un proche ) à se porter caution …

Obtenir de l’argent pour lancer sa boîte avec un concours !

Voilà une bonne idée 🙂 Dans la pratique, c’est surtout un excellent coup de publicité pour votre projet et la possibilité de vous ouvrir des portes qui vous aideront. En effet, les dotations (le total de l’argent gagné) ne représente généralement qu’un coup de pouce (moins de 5 000 euros dans 80% des cas). Citons les concours les plus connus : (détail sur http://www.aides-entreprises.fr)

  • Concours « Talents » :  de l’Artisanat, du financement participatif, Jeune Pousse,  Transmission, de l’Economie sociale, de l’Innovation technique et technologique, des Services , des dynamiques rurales, du Commerce
  • Concours Initiative « O » Féminin
  • Concours création d’entreprises de technologies innovantes : création-développement, émergence
  • Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes I-LAB
  • Concours national de la création d’entreprises agroalimentaires
  • Prix Métiers d’art et patrimoine bâti 
  • Prix PEPITE – Tremplin pour l’Entrepreneuriat Etudiant
  • Programme Idenergie – Accélérateur de startups innovantes 

mais aussi 🙂

    • les autres concours, comme celui que j’organise personnellement chaque année, réservé à ceux qui sont en train de monter leur projet et qui me permet d’offrir chaque année des places pour mon programme phare « entreprendre en sécurité ».

 

Me tenir informé du prochain concours !100% gratuit

 

Décrocher un prêt d’honneur

J’ai fait exprès de dire « décrocher » car selon les témoignages de ceux qui sont passés par là : « c’est plus difficile d’avoir le prêt d’honneur qu’un prêt bancaire ».

Alors que vous dire ? La vérité : oui c’est difficile, plus difficile même car justement le prêt d’honneur jouant le rôle de levier vis à vis de la banque, les structures allouant les prêts d’honneur doivent être sincèrement convaincues de votre potentiel de réussite : elles s’engagent et engagent leur crédibilité en tant qu’expertes. J’ai parfois vu le contraire : la banque qui demande à la structure de prêt d’honneur de s’engager ! Mais bon c’est l’exception qui confirme la règle. Une chose est sûre : ici ce n’est pas votre business plan qu’on « achète » mais la certitude que c’est vous qui avez élaboré ce dossier et que vous saurez réagir si ça ne se passe pas comme prévu ! Une très bonne piste donc pour avoir un moment de vérité et savoir si des dirigeants qui ont réussi vous estiment prêt à vous lancer ! Et si ce n’est pas le cas, ne vous découragez pas ! Vous avez mis 2 ans pour apprendre à marcher, prenez le temps d’apprendre à entreprendre et représentez-vous après quelques mois. La porte n’est jamais fermée à double tour.

Même si le financement des entreprises n’est pas simple, arrêtons de croire qu’il n’y a pas de solution : il faut apprendre à penser comme un entrepreneur aguérri car c’est un métier d’être dirigeant ! Investissez avant tout sur vous-même et vos compétences pour apprendre à trouver des clients, apprendre à trouver des financements avec une formation ad hoc et surtout apprendre à penser en dehors des limites conventionnelles comme cet américain qui, n’ayant pas l’argent pour acheter un bateau pour lancer son école de navigation, a proposé un troc à des propriétaires de bateau : 1 mois de prêt de leur bateau à raison de quelques heures par semaine contre l’apprentissage de la navigation. Avec l’accord de plusieurs propriétaires, il a pu lancer son activité sereinement ! On en reparle dans le programme, avec les autres solutions alternatives de financement comme le crédit-vendeur, le credit fournisseur, le préfinancement par les clients et bien d’autres…

En attendant, n’oubliez pas de récupérer votre premier guide sur le sujet du financement d’entreprise : c’est un livret pdf gratuit avec sa vidéo.

Découvrir tous les guides gratuits100% pur jus entrepreneur