Le temps est-il un ennemi pour l’entrepreneur ?

L’autre jour, je prenais des nouvelles d’un entrepreneur que j’apprécie et qui a démarré une activité il  y a déjà presqu’un an : le moral était bon, les ventes tout à fait satisfaisantes … et pourtant en approfondissant, l’angoisse du temps pointait son nez.

Je m’explique : l’entrepreneur développe une activité et met toute son énergie au quotidien. Pourtant il va alterner des moments où il se sent débordé (par les contacts, les contrats, les missions)  et du même coup stimulé et d’autres où il se sent angoissé par la perte de vitesse et fatigué par la période précédente .

Nous sommes tous concerné par cette difficile relation au temps : culturellement, la plupart d’entre nous établissent une corrélation directe entre le temps de travail et les gains qui s’en suivent. Pourtant ce n’est pas aussi simple : dans mon exemple, le chiffre d’affaires de l’entrepreneur était tout aussi satisfaisant que certains de ces concurrents qui avaient un temps de travail plus important mais des missions moins bien payées. Et puis les plus grands milliardaires ont bien des journées de 24h tout de même ?

D’autres, parmi nous, vont rapidement être confronté à des difficultés dans leur couple ou famille : trop débordé, leurs proches vont leur faire des reproches. La remise en question personnelle et professionnelle qui s’en suit provoquera sera plus ou moins constructive.

Mais alors pourquoi ? Pourquoi tant de frustration ?

Le temps n’est pas un ennemi mais il n’est pas extensible.

Le temps n’est qu’un espace qui nous permet de réaliser ce que nous désirons. Le problème est bien là : beaucoup d’entre nous n’ont pas clairement défini ce qu’ils attendent de leur projet d’entreprendre. Pourtant comment voulez-vous choisir une activité qui vous épanouisse si vous n’avez pas mis un  moment le compteur sur pause pour faire le point avec vous-même.

Ensuite, tout suivra plus naturellement. Vous pourrez alors, sans culpabiliser :

–          Développer une activité qui réponde à vos véritables priorités

–          Gérer l’équilibre entre votre temps de vie personnelle et professionnelle

–          Apprendre à souffler et à vous divertir car ce temps vous nourrit et recharge les batteries pour être plus efficace après. C’est aussi le moteur de la  créativité qui nous permet de trouver des solutions innovantes à nos réflexions.

–          Oser prévoir sur votre agenda TOUS vos engagements : c’est à vous de caler vos sorties, votre engagement vis-à-vis de vos enfants, vos séances de sport, etc. L’entrepreneur a souvent une vie et des horaires décalés : raison de plus pour se dire que « oui je ferai du sport ce mercredi à 14H car tous les soirs je rentre trop tard cette semaine ».

–          Chasser les pertes de temps inutiles : puisque vous savez où vous voulez aller, il devrait y avoir bon nombre de sollicitation que vous allez pouvoir mettre de côté.

–          Mettre en place une stratégie efficace (osez les listes !! ) pour lutter contre la tendance naturelle à remettre au lendemain ce qui est véritablement important ( = la procrastination).

Je vous recommande un livre de chevet : « Priorité aux Priorités » de Stephen Covey.