Santé entreprise : Les dirigeants de PME disent : OK !

A propos de la santé en entreprise : Comment se portent les dirigeants d’entreprise ? Les enquêtes statistiques s’intéressent souvent à la santé – économique -des entreprises ou à celle des salariés, rarement à celle des dirigeants. Je vous ai dégôté quelques informations intéressantes à prendre en considération pour votre avenir. 

Mais avant de tout vous expliquer et avant d’oublier ;-), je vous invite à télécharger votre kit de survie pour créer votre entreprise dans les meilleures conditions qui soient.  C’est ici !

Découvrir tous les guides gratuits100% pur jus entrepreneur

Jugeant pourtant que « le capital santé du dirigeant est le premier capital immatériel d’une TPE ou d’une PME », le Centre des jeunes dirigeants d’entreprise (CJD), le groupe de protection sociale Malakoff Médéric et l’Observatoire Amarok publient ce matin le résultat d’une enquête sur la santé en entreprise menée en octobre auprès de 700 dirigeants représentatifs (âge, genre, secteur et taille d’entreprise) de TPE et de PME. Ils sont à 71 % des hommes, avec un âge médian de 48 ans.

Premier constat, qui ne surprendra pas, les dirigeants de PME travaillent beaucoup : les deux tiers des sondés déclarent plus de 50 heures hebdomadaires, 12 % travaillant cependant moins de 40 heures par semaine. La moitié des dirigeants indique prendre quatre semaines de congés et plus par an.

Santé entreprise : les dirigeants moins sensibles au stress

Un sondé sur trois (32 %) indique s’être senti souvent ou très souvent stressé au cours des deux dernières semaines. Une part importante mais que les auteurs de l’étude mettent en rapport avec une autre enquête menée au printemps par Malakoff Médéric auprès  de 3.500 salariés : à la même question, 50 % des cadres et 48 % des salariés indiquaient s’être sentis stressés. Si quelques biais méthodologiques incitent à la prudence, ce résultat pourrait laisser penser que les dirigeants sont moins sensibles au stress… ou qu’ils le reportent sur leurs salariés. « Il n’y a pas de vase communicant, estime Olivier Torrès, de l’Observatoire Amarok. Le dirigeant est pris par un projet, un engagement personnel et patrimonial qui sont des facteurs bons pour la santé. »

 

Au final, 81 % des dirigeants d’entreprise se perçoivent en bonne santé.

« Même si cet indicateur est subjectif, la santé perçue donne une bonne indication de la santé d’une personne », estiment les auteurs de l’étude, qui notent d’ailleurs que les dirigeants sont beaucoup moins affectés que les salariés par les troubles musculo-squelettiques. Ils ne sont ainsi que 10 % à avoir eu mal à la tête au cours des douze derniers mois (25 % des salariés) et 22 % à avoir eu mal au dos (39 % des salariés).

Les auteurs relèvent toutefois quelques points noirs : « Les dirigeants se déclarent en bonne santé, mais ils ne font pas très attention à leur hygiène de vie », note AnneSophie Godon, directrice prévention santé de Malakoff Médéric. Les consommations de tabac ou d’alcool diffèrent peu entre salariés et dirigeants. Et ces derniers sont plus souvent dans les extrêmes en matière de pratiques de sommeil ou d’alimentation (44 % sont en surpoids). Une enquête mensuelle, de septembre 2011 à juin 2013, va désormais suivre 500 dirigeants pour voir comment ces données évoluent et si un lien peut être établi avec la conjoncture.

VÉRONIQUE LE BILLON

via www.lesechos.fr

Voilà de quoi donner envie d’entreprendre 🙂
Premiers résultats de l’enquête nationale sur la santé des dirigeants. A suivre.

Si vous voulez réduire votre stress et être sûr que vous vous êtes taillé une activité professionnelle sur mesure, regardez notre formation pour lancer un projet d’entreprise qui vous permettra d’être bien dans votre peau:

Trouver une idée d'entreprise sur mesureformation de 14h seulement : je commence !