étude de faisabilité projet d’entreprise : comment faire ?

Si vous vous demandez comment faire votre étude de faisabilité pour votre projet entrepreneurial, lisez cet article jusqu’au bout : vous êtes au bon endroit ! 

Si vous vous demandez pourquoi j’ai mis cette image sur cet article, c’est que l’étude de faisabilité est l’étape indispensable pour trouver votre pépite et construire votre avenir 😉

Nous allons voir ensemble :

  • La définition d’une étude de faisabilité
  • pourquoi faire une étude de faisabilité et donc quels risques prend on à sauter cette étape
  • Quand faire une étude de faisabilité
  • Comment réaliser une étude de faisabilité efficace
  • Comment ne pas mélanger étude de faisabilité et étude de marché
  • Ma méthode pour faire l’étude de faisabilité

 

Définition de l’étude de faisabilité :

« Mener une étude de faisabilité consiste à analyser la viabilité et les implications économiques et organisationnelles d’un projet. Si l’expression peut effrayer certains, mener une étude de faisabilité n’est pas si compliqué et demande surtout de la rigueur et de la méthode. Mais c’est un excellent point de départ pour élaborer son business plan par la suite. » (1)

Cette définition, assez généraliste, mérite quelques compléments que voici :
« Le but de l’étude de faisabilité est de vérifier que « théoriquement » le projet est cohérent avec la stratégie et les moyens de l’entreprise. Il est donc nécessaire d’aborder le projet sous toutes ses coutures afin de valider l’idée et d’évaluer sa :
– Faisabilité technologique : est-ce que je peux maitriser les aspects technologiques de ce projet ? quels coûts pour cela ?
– Faisabilité commerciale : est-ce qu’il y a des clients prêts à payer pour ce produit ou service ?
– Faisabilité économique : est-ce que les coûts de mise en oeuvre de ce projet sont réalistes avec mon budget?
– Faisabilité juridique : est-ce que je possède les bons diplômes pour le faire ? est-ce qu’il y a une réglementation particulière à respecter ? quels impacts ?
– Faisabilité organisationnelle : quelle équipe faut il pour faire cela ? est-ce que je peux manager cette équipe ? cette équipe doit-elle être salariée ou peut-elle être externalisée ? » (2)

L’étude de faisabilité est donc un préalable à l’étude de marché et un pré-requis pour pouvoir réaliser un bon business plan.

Étude de faisabilité : pourquoi c’est important

L’étude de faisabilité poursuit plusieurs objectifs (3) :

  • Mesurer les objectifs à atteindre,
  • Evaluer les conditions nécessaires à la réussite du projet (timing, matériel, compétence, financement, …),
  • Etudier les différents scénarios possibles,
  • Planifier la mise en œuvre du projet.

L’étude de faisabilité intervient le plus souvent juste après que le projet ait été défini. En effet, réaliser une étude de faisabilité avant d’avoir défini la finalité du projet, ou après avoir réalisé les principaux choix opérationnels, la rendrait inutile.
Cette étude de faisabilité est donc indispensable car sans elle :

  • Vous ne pouvez pas décider de manière lucide de continuer sur ce projet ou non ( j’y vais ou j’y vais pas ?)
  • Vous ne pouvez pas bien préparer le projet : imaginons que vous sautiez cette étape, vous risqueriez de ne pas prendre conscience de la nécessité de développer vos compétences en marketing et gestion .. Et ce faisant vous mettriez tout votre projet et votre avenir en péril ?
  • Vous ne pouvez pas décider d’aménagement éventuel dans le projet et autour du projet : hors vous devez sans aucun doute vite vivre de ce projet d’entreprise. Si on saute l’étude de faisabilité, on risque de ne pas se rendre compte que ce genre de projet met en moyenne 20 mois a rapporter de l’argent .. Et si on ne le sait pas, on ne peut pas agir en conséquence : changer le projet,mener un autre projet plus « alimentaire » en parallèle, etc.
  • Enfin sans étude de faisabilité, on ne sait pas où on mets les pieds, on n’a pas de plans « de bataille » ( je veux dire de plan de travail :-)) .. Et on risque de piétiner sévère !! Le moral risque alors de chuter et le projet risque de rentrer dans un tiroir… Ce n’est pas ce que vous voulez ?

Petit aparté : Comme un projet entrepreneurial est un véritable projet de nouvelle vie, vous devriez mettre en place un vrai auto-coaching pour cette nouvelle vie. Ça vous éviterait de … rêver sans vous donner les moyens d’atteindre vos rêves. Vous pouvez utiliser la même méthode que moi depuis 2012 avec ce guide d’auto- coaching ci-dessous.

Télécharger le guide NOUVELLE VIE100% Gratuit - Méthode d'auto-coaching depuis 20 ans

 

Quand faut-il réaliser une étude de faisabilité ?

« Avant de se lancer dans la mise en œuvre d’un projet, il convient de se demander si le projet sera rentable, s’il est techniquement réalisable ou encore si l’entreprise dispose des ressources (financières, compétence, …) pour le mettre en œuvre. » (3) Généralement on fait l’étude de faisabilité juste avant de se lancer dans l’étude de marché afin qu’il n’y ait pas de décalage entre les deux : en effet la loi peut changer par exemple, les aspects technologiques évoluent vite… on ne peut donc pas laisser passer une année entre ces 2 étapes, à moins de refaire rapidement l’étude de faisabilité avant de commencer l’étude de marché à ce moment là.

etude faisabilite temps et argent

Combien de temps et d’argent pour faire une étude de faisabilité ?

L’étude de faisabilité doit pouvoir se réaliser assez rapidement car elle peut servir pour comparer 2-3 idées d’entreprise, et ce, à faible coût, dès qu’on a validé son désir d’entreprendre. Il faut généralement moins d’une semaine pour la faire, dans 90% des cas.

Ma méthode pour réaliser une étude de faisabilité repose :

  1. sur 7 questions techniques et personnelles
  2. Appliquées sur 7 jours
  3. Associée à une grille de notation
  4. Toujours réalisée sur au moins 3 projets en même temps afin de faire des comparatifs instructifs

J’utilise cette méthode avec tous mes clients du programme de formation à l’entrepreneuriat baptisé « Entreprendre en Sécurité  » dans les 15 premiers jours du programme.

Petit aparté : en fait, quoi que vous imaginiez, le plus important ce n’est pas d’avoir la bonne idée pour entreprendre maintenant mais bien plutôt de vous décider à vous former pour devenir un entrepreneur ( vente, marketing, gestion, management de projet et parfois d’équipe , etc). Vous avez beaucoup trop à perdre en restant seul tout au long de votre montage de projet. Si vous vous formez, vous n’êtes plus seul pour l’étude de faisabilité, ni pour le reste… Si ce projet n’est pas le bon, vous pourrez en monter un autre et je vous aiderai à trouver les bonnes pistes.

Comment faire une étude de faisabilité ?

Pour mener à bien cet exercice, vous avez besoin de cultiver les qualités d’un entrepreneur, de lire un peu, de synthétiser beaucoup, de trier, de prendre du recul, etc.
Concrètement les 4 étapes principales sont :

Etape 1 – VERIFIER LES ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX

Il s’agit simplement de vérifier :

  • qu »aucune réglementation n’existe, à défaut de la connaitre (diplômes, obligations)
  • que vous maitrisez les tenants et aboutissants technologiques ( que va-t-il se passer dans ce secteur dans les 5 ans ? y a t il un mouvement de fond comme l’uberisation de l’économie à prendre en compte ?
  • que vous avez conscience de l’impact social et culturel sur ce genre de projet : qu’est ce que l’évolution des moeurs de la société change pour votre idée ?

Étape 2 – ANALYSEZ LES BESOINS DU PROJET

Avant toute chose, vous devez, pour mener une étude de faisabilité, évaluer les besoins de votre projet.

Prenons un exemple :
Étude de faisabilité ouvrir un restaurant – Analyse des besoins :

  • Besoins matériels :
  • local : travaux d’aménagement, peinture, accès handicapé, toilette handicapé
  • Cuisine équipée : précisez selon le type de restauration
  • Salle équipée : table, chaise, buffet, chaise bébé, bar, tabouret, machine à cafe, chocolatière, …
  • 2 ordinateurs
  • Système de prise de commande sur tablette
  • Logiciel de caisse et commande
  • Enseigne
  • Rideaux métalliques
  • Affichage publicitaire de signalisation dans le quartier
  • Coffre fort
  • Etc

 

  • Besoin immatériel :
  • protection de la marque
  • Logo
  • Prestation de design carte et affichage interne
  • Maîtrise des coûts : formation en gestion ?
  • Savoir manager personnel de restauration : formation à prévoir ? Expérience à acquérir ? Salarié à recruter ?

A court terme, il faudra :

  • financer stock de démarrage
  • Financer budget de communication de lancement
  • Avoir quelques mois d’avance en trésorerie pour le paiement des salaires
  • Etc.

Une fois les besoins listés, vous pourrez faire une estimation grossière de l’investissement nécessaire à la réalisation du projet.
Pas de panique si vous ne savez pas tout remplir ! Vous allez commencer à vous documenter, à rencontrer des professionnels et vous pourrez alors chiffrer les principaux postes à peu près. On ne cherche pas le « juste prix » mais bien une approximation. Lisez cet article sur la reconversion professionnelle pour apprendre les démarches à mener quand on envisage de se lancer dans un projet dans lequel on n’a aucune expérience.
Si l’investissement dépasse ce que vous ou votre entreprise peut assurer, il faut faire évoluer le projet , changer de projet on peut faire ça ensemble avec la formation MONREVE) ou trouver de nouvelles sources de financement.
Concrètement pour un restaurant, mieux vaut avoir une mise de départ égale à 50% du montant envisagé (hors achat de mur je parle). En tout cas, n’y comptez pas si vous avez moins de 30%.

Étape 3 : DEFINIR LES OBJECTIFS (4)

Il est important de bien définir les objectifs, soit à court terme, soit à long terme en employant le modèle SMART (de l’abréviation anglaise) :
Spécifique
Mesurable
Atteignable
Réaliste
et dans un Temps opportun.
Un exemple d’objectif SMART serait : Vouloir atteindre une rémunération de 2000 euros net d’ici à 24 mois, 2500 à 36 mois.
C’est important d’avoir ce genre de critère chiffré et daté pour prendre des décisions face à un projet. Sinon vous ne pourrez pas trancher : est-ce que je continue sur ce projet ou non ?

Etape 4 : CALCULER LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT POTENTIEL (RSI ou ROI en Anglais) (5)

Le RSI que ce projet va générer est une partie importante et critique dans la réalisation de l’étude de faisabilité. A un niveau plus personnel, nous voulons toujours savoir, lorsque l’on investit de l’argent, quel pourcentage il va nous rapporter. Le but est de ne pas investir des fonds dans quelque chose et perdre ensuite cet argent. Le même principe s’applique donc dans le monde de l’entreprise. Les dirigeants veulent savoir en investissant dans leur projet ce qu’ils pourront avoir en retour.

En bref pourront-ils gagner leur vie ? si oui quel potentiel ?

Quels résultats peut-on espérer en cumulé sur les 5 prochaines années ? Cela vaut-il le coup d’investir ce montant ?
Ne vous racontez pas d’histoire là-dessus : je vois souvent des anciens cadres se payer une formation de coaching de plusieurs milliers d’euros avant d’avoir fait ma formation entreprendre en sécurité : quel gâchis ! Dire qu’en moins de 3 semaines ensemble, nous aurions pu éviter d’investir dans une formation dont le retour sur investissement est nul ou négatif…
Idem pour l’achat de certaines licences ou franchises au tarif exorbitant : une fois les calculs faits, bien trop souvent, l’entrepreneur aurait mieux fait de savourer la vie avec son capital plutôt que d’investir .. Pour ensuite travailler à rembourser ses prêts .. Espérant une rémunération qu’il n’atteindra pas dans ces conditions.

Petit résumé express :

0- poser votre idée sur le papier
1- vérifier les aspects environnementaux
2- analyser les besoins
3- définissez des critères qui permettent de dire  » ce projet est faisable si dans 2 ans j’ai atteint … »
4- mesurer le retour sur investissement … Ou plus simplement apprenez comment dépenser un minimum pour obtenir un maximum avec la formation entreprendre en Sécurité.

Vous l’aurez compris : j’aime que vous entrepreniez dans une aventure qui a de l’avenir… Alors pour vous donner un coup de pouce, n’hésitez pas à visiter la page des formations à la création d’entreprise et des resources gratuites pour avancer.

Découvrir tous les guides gratuits100% pur jus entrepreneur

Vous avez un projet d’entrepreneuriat ? Où en êtes-vous ? Avez-vous pu validé les aspects réglementaires afin d’être sûr qu’il n’y a pas de barrières à l’entrée de ce marché ? Laissez-moi un commentaire pour avoir un coup de main là-dessus.
Au contraire, avez-vous mené plusieurs études de faisabilité et conclus qu’aucun projet ne fonctionnait ? Voulez-vous qu’on parle de votre projet ? 
A votre disposition pour parler de votre future pépite !

 

Sources citées :
(1) http://www.petite-entreprise.net/P-457-89-G1-l-etude-de-faisabilite-d-un-projet-en-4-etapes.html
(2) http://www.innovatech.be/upload/espace_innovation/fiches_conseils/En_quoi_consiste_letude_de_faisabilite.pdf
(3) http://www.leblogdudirigeant.com/l-etude-de-faisabilite/
(4) http://valorisationcapitalhumain.ca/index.cfm?Voir=sections&Id=7235&M=2392&Repertoire_No=2137987698
(5) http://vm-project.com/fr/actualites/comment-rediger-une-etude-de-faisabilite-pour-votre-projet