Développer plus vite son business dans l’océan bleu

Alors, dans cette vidéo, j’avais envie de parler avec vous de la stratégie océan bleu. C’est un livre qui est fameux, qui est très connu et que tous les entrepreneurs n’ont pas forcément lu. Donc, je vais vous faire un rapide résumé pour vous identifier de quoi on parle et que vous puissiez, eh bien, tout simplement, identifier la meilleure pratique que vous puissiez tout de suite mettre en place dans votre business pour, eh bien, améliorer, développer votre entreprise à sa juste valeur. Alors, avant, si vous ne me connaissez pas, je me présente : je m’appelle Antonella Viland, je suis fondatrice du programme « Entreprendre en Sécurité » de macreationdentreprise.fr et j’accompagne des hommes et des femmes à créer l’entreprise qui va avec la vie de leur rêve depuis 2005.

ocean bleu

Pourquoi la stratégie océan bleu ?

Alors la stratégie océan bleu, eh bien, en fait, la stratégie océan bleu, c’est le pendant de la stratégie océan rouge, c’est-à-dire que la plupart des entrepreneurs, en fait, démarrent leur activité avec une idée d’activité, de produits, de vente de produits ou de vente de service qui rentre en concurrence directe avec d’autres concurrents. Et donc, ils se retrouvent, eh bien, finalement, dans un océan rouge, rouge comme le sang ! Tout simplement parce qu’il va falloir mener une bataille infernale pour pouvoir s’imposer et prendre des parts de marché, prendre des clients à nos concurrents parce que, bah, on a exactement le même produit, le même service à peu de choses près. Alors, qu’est-ce qui se passe dans ce cas de figure là ? Eh bien, finalement, il n’y a que deux stratégies.

La stratégie de la guerre des prix

– Il y a la stratégie de la guerre des prix. Donc, on va être plus agressif, on va essayer de vendre moins cher. C’est ce que font la plupart des entrepreneurs qui démarrent et qui disent : « bah, je démarre alors je vais moins cher ! ». Et donc, du coup, ils cassent les prix. Du coup, ils vont avoir quelques clients, mais ils ne vont pas pouvoir s’imposer. Les concurrents eux vont voir qu’il y a un « jeune »… enfin, un jeune entrepreneur… jeune dans la notion de l’entreprise qui est jeune… qui démarre et qui casse les prix.

Et donc, du coup, ils vont avoir une riposte… une riposte en terme de communication, une riposte en terme d’action commerciale qui vont généralement faire péricliter l’entreprise concurrente qui vient de naître très rapidement parce que vous n’avez pas les reins suffisamment solides pour vous imposer dans une guerre des prix quand vous démarrez un business alors que vous avez, sur le marché, des gens qui sont là depuis très longtemps. Donc, la guerre des prix, première stratégie !

Augmenter le niveau de valeur ajoutée

– Ou la deuxième stratégie, bah, ça va être d’augmenter le niveau de valeur ajoutée, le niveau de service, la qualité de ce que vous allez vendre, le produit ou le service, auprès de vos clients pour un prix égal. Et ça, c’est pareil ! Ce n’est pas tenable sur la durée parce que finalement, ça veut dire quoi ? Ca veut dire que vous allez rogner sur les marges hein ?! Et donc, ça veut dire que vous allez, vous en tant que jeune entreprise qui démarre et qui n’a pas les reins suffisamment solides, avoir des marges plus faibles qu’une entreprise qui est existante depuis longtemps et qui a les reins très solides et qui a plus de marges. Donc, c’est quand même aussi quelque chose qui n’est pas tenable sur la durée très longtemps.

La stratégie océan bleu, c’est quoi au juste?

La courbe de valeurs ajoutées

Alors, le livre sur la stratégie océan bleu vous explique tout simplement les fondamentaux de la différentiation, chose, dont je vous parle à peu près quotidiennement si vous m’avez rejoint dans mon programme « Entreprendre en sécurité ».

Et donc, bah, dans ce livre, il y a un point-clé qui est intéressant. En tout cas, il y a un outil qui vaut le coup d’être cité et qui vous invite, eh bien, à créer… enfin, à utiliser un outil qui s’appelle la courbe de valeurs ajoutées. Donc, vous allez comparer les critères de votre produit ou de votre service avec les critères, avec le niveau de satisfaction, le niveau de qualité de ces mêmes critères chez vos concurrents. Je vais prendre un exemple. Imaginons que vous vendiez… que vous ayez une entreprise de bien-être, genre, je ne sais pas, centre de bien-être. Vous allez comparer les différents critères. Alors les critères, bien sûr, ça va être le niveau de prix, évidemment !

Mais il va y avoir aussi, par exemple, la possibilité d’avoir un rendez-vous en ligne, la possibilité d’avoir un rendez-vous sous 24h, la possibilité de se rendre dans le centre sans rendez-vous, le niveau de compétence des salariés, le niveau de beauté… En tout cas, du côté cocooning du cadre que vous offrez, le style, l’esprit du cadre ; il va y avoir la facilité pour se garer ; il va y avoir ; je ne sais pas moi ; le fait que dans le prix sont inclus les serviettes, etc. alors que chez les autres, c’est pas inclus. Donc, vous allez comparer, comme ça, plein de critères, un maximum hein ?! Il faut y aller ; il faut vous lâcher ; on va en comparer une trentaine facilement. Et donc, vous allez vous noter, vous, par rapport à votre projet ; ce que vous envisagez.

Donc vous notez les étoiles par exemple de 1 à 10. Et puis vous notez vos concurrents aussi. Et donc, ça va vous permettre d’être bien au clair sur le marché, de voir la stratégie de chacun de vos concurrents. Vous vous posez cette question-là ou en tout cas de l’évaluer en tant que vous, client, quand vous allez chez vos concurrents.

Décider la stratégie que vous allez mettre en place

Et derrière de pouvoir décider la stratégie que vous allez mettre en place ; c’est-à-dire que vous n’allez pas pouvoir être à 10/10 sur chacun de ces critères. Il va falloir choisir un angle d’attaque. Et c’est grâce à cette réflexion-là que les choses vont pouvoir s’imposer naturellement. Et évidemment, grâce à toute l’étude de marché que vous aurez faite préalablement ; chose sur laquelle je vous accompagne puisque je vous ai préparé un guide gratuit sur l’étude de marché que vous pouvez télécharger en cliquant sur le lien qui s’affiche dans la vidéo.

Donc, voilà, la stratégie océan bleu, le point-clé qu’on a envie… que j’ai envie de retenir et que j’ai envie de partager avec vous, c’est ça : créer la coupe de valeur, comparer les critères de votre produit ou de votre service avec l’intégralité de vos concurrents. C’est vraiment un temps précieux, c’est un investissement qui va vous rapporter gros ! Alors, la conclusion c’est que des livres fantastiques comme celui-ci ; il y a en a des tas ; des tonnes que bien évidemment vous ne pouvez pas tous les lire parce que ça représente un job de malade et que quand on entreprend, bah, on est déjà un petit peu overbooké  surtout si on a déjà un job à côté et qu’on est en train de monter son projet à côté.

Alors, bah, comment faire pour manager tout ça et pour être sûr de ne rien louper des savoirs fondamentaux pour maîtriser et développer un business qui marche, un business rentable, un business qui vous correspond, eh bien, c’est ce que je vous propose de faire en gagnant du temps et en consacrant 10 à 30 minutes par jour, eh bien, à vous former pour devenir un entrepreneur avec mon MBA Entrepreneur.

Et pour ça, bah, je vous propose la première étape, c’est de me rejoindre dans une conférence inédite qui s’appelle « les 6 étapes-clés pour entreprendre sans risque ».

Regardez tout de suite la conférence !Les 6 étapes clés pour entreprendre sans risque

Vous allez trouver le lien en dessous de cette vidéo, vous cliquez, vous vous inscrivez et on en reparle très vite de votre projet, de votre état d’avancement et de comment faire pour booster tout ça.

Vous avez une réaction à partager, une idée, un avis ? Cet article ou cette vidéo vous interpelle, vous bouscule… N’hésitez pas à commenter ci-dessous !