Comment être heureux et entrepreneur ? les solutions

Heureux et entrepreneur : Hier soir j’ai regardé un documentaire sur le bonheur : « happy » et je me suis dit qu’il fallait à tout prix que je vous fasse un résumé. 

Mais avant d’oublier ;-), je vous invite à télécharger votre kit de survie pour créer votre entreprise dans les meilleures conditions qui soient.  C’est ici !

Découvrir tous les guides gratuits100% pur jus entrepreneur

J’y ai appris des choses intéressantes comme par exemple le fait que les événements que nous traversons ne comptent pas autant que nous pensons : pas plus de 10% en fait dans notre ressenti du bonheur : même si on a l’impression que cette nouvelle nous met à terre, qu’on est fini à cause de ceci ou cela …. Eh bien en fait ce n’est pas aussi impactant qu’on l’imagine. 

A contrario, le fait de gagner une médaille aux jeux olympiques ne m’apportera pas un bonheur persistant sur de nombreuses années … Tant mieux vous allez me dire : ça m’évitera de m’entraîner pendant des années 6h par jour ? LOL

entrepreneur heureux happy

En fait cela ne marche pas vraiment comme ca le bonheur.

Voici mon résumé en 4 parties :

  • d’où vient le bonheur
  • ce qui n’impacte pas le bonheur
  • comment le cultiver
  • quel lien peut-on faire avec le fait d’entreprendre

D’après l’étude menée à grande échelle auprès de personnes de tout échelon social et de toute culture, le ressenti du bonheur provient :

– à 50% de notre héritage familial

– à 10% aux événements vécus, aux circonstances de la vie

-à 40% à notre manière de cultiver le bonheur, à nos pratiques pour être heureux : on parle donc de nos activités et de notre manière de mener ces activités

C’est comme un bon repas : pour le réussir, il faut de l’amour et de la préparation : si on n’a pas l’intention d’être heureux, si on ne fait pas des actions en vue d’être heureux, alors on ne peut pas se sentir heureux.

Ce qui n’impacte pas le bonheur :

L’argent !

Et oui dès que nos besoins vitaux sont couverts, l’écart de bonheur ressenti entre deux personnes n’est plus proportionnel à l’argent gagné. Donc gagner 3 fois plus d’argent ne rend pas 3 fois plus heureux.

Vous connaissez le précepte chinois :

L’ARGENT peut acheter une maison mais pas un foyer, Il peut acheter un lit mais pas le sommeil Il peut acheter une horloge mais pas le temps Il peut acheter un livre mais pas la connaissance Il peut acheter une position mais pas le respect Il peut payer le médecin mais pas la santé. Il peut acheter du sang mais pas la vie Il peut acheter du sexe mais pas de l’amour.
 

D’ailleurs l’importance de l’argent a été chiffrée en indice de bonheur par différentes études, il montre qu’à partir de 5 000$ par mois pour un américain (équivalent en pouvoir d’achat aux US à 3 000 € en France) l’augmentation du compte en banque est complètement déconnectée avec le sentiment de bonheur ! C’est un Nobel d’économie qui l’a montré !

Comment cultiver le bonheur ?

Premièrement ceux qui sont le plus heureux ont des attentes intrinsèques ; ils veulent grandir personnellement, se sentir utile.

A contrario ceux qui ont des attentes extrinsèques ont une aptitude au bonheur bien inférieur : vouloir plus d’argent, un meilleur statut social, toujours plus plus plus …. que son voisin entraîne dans l’insatisfaction. Vouloir obtenir des choses ou agir sur des événements qui ne sont pas dans notre cercle d’influence sont aussi source de tension et d’insatisfaction.

Ensuite si on regarde à travers le monde, quelque soit les cultures, on voit que les gens heureux ont en commun :

– une famille et des enfants qu’ils aiment et avec lesquels ils passent du temps

– des relations amicales avec lesquelles ils rient, ils discutent de tout et de rien et ils s’entraident (pour apprendre à danser, pour ramasser des crevettes, pour construire un abri…)

– des relations intergénérationnelles très fréquentes : les grands-parents ne sont pas en maison de retraite comme trop souvent dans les pays occidentaux … Ils jouent leur rôle auprès des plus jeunes au quotidien.

– des activités de coopération avec des semblables : aller chasser le bison ensemble ;-), jouer au foot, préparer la fête de l’école avec d’autres familles, se retrouver les mardis pour un projet d’exposition autour du thé…

la réalisation de bonnes actions, se sentir utile, être généreux nous apportent énormément de gratification et de bonheur. Il est montré que payer son parcmètre peut aussi donner le sentiment d’être juste et entier, bien dans ses baskets.

– une bonne hygiène de vie avec une alimentation saine, la moins transformée possible : oh mes beaux légumes et mes jolis fruits de saison (on dit donc stop à la mal-bouffe industrialisée, dites adieu à mac do ! ça vous fait une bonne raison ) et de l‘activité physique douce quotidienne ( marche, vélo, jardinage,..) avec un contact extérieur (si possible la nature)

– une dose régulière de petits changements pour apporter de la nouveauté : un nouvel itinéraire pour aller au travail ce mois ci par exemple ? Les micro changements sont très bénéfiques pour notre ressenti du bonheur : l’être humain aime son confort et ses habitudes mais les micro changements lui redonnent de l’énergie, du souffle…

– une attention particulière portée aux petites choses du quotidien afin d’apprécier la douceur du moment : noter aussi chaque semaine les 5 bonnes choses que vous avez vécues permet d’augmenter le bonheur procuré par ses moments et de mieux apprécier de prochains moments similaires, c’est un cercle vertueux qui nous invite à cultiver le bonheur dans le chemin et non dans le résultat. Etre reconnaisssant et être plein de gratitude envers la vie augmentent considérablement votre aptitude au bonheur en modifiant votre organisation cérébrale comme en témoigne l’étude du cerveau de grands moines bouddhistes.

Heureux et entrepreneur ? Et l’entrepreneur dans tout ça ?

Ma philosophie c’est d’accompagner des hommes et des femmes à changer de vie : c’est pour cela que je parle beaucoup du bilan personnel et que j’attire votre attention sur ce que vous voulez construire comme vie avant de construire votre projet de boîte.

Pour être heureux en tant qu’entrepreneur selon moi et comme le confirme ce documentaire, il faut à tout prix :

– monter un projet qui colle avec sa manière de vivre, avec sa situation personnelle et familiale avant tout

– monter un projet qui a du sens : offrir quelque chose qui aide vraiment vos clients à résoudre leurs difficultés, leurs préoccupations

– avoir une bonne hygiène de vie : l’entreprise ne doit pas balayer votre équilibre : prenez soin de vous.

– avoir des partenaires, une équipe, un coach pour discuter et avancer. La solitude du dirigeant est un fléau à part entière.

– avoir toujours des idées de côté pour apporter de la nouveauté dans son projet : pour se motiver et pour enrichir sa relation avec ses clients et partenaires.

– Et surtout apprendre à cultiver chaque petite victoire à sa manière ! On devrait toujours avoir quelque chose à fêter le vendredi soir !

Allez je vous laisse, je vais préparer mon vendredi soir nature et bonheur en famille !

D’ici là vous pouvez vous inscrire à ma prochaine conférence pour savoir comment réussir sa création d’entreprise sans prendre des risques qui nuiraient à votre bonheur 😉

Réserver ma place au webinaire !ou accédez tout de suite à la rediffusion pour booster mon projet