Lutter contre la procrastination entrepreneuriale
comment lutter contre procrastination entrepreneuriale Lutter contre la procrastination

Souffrez-vous de tout remettre Ă  plus tard ?

Table des matiĂšres

Voici mes astuces pour lutter contre la procrastination entrepreneuriale, mais dĂ©jĂ  un grand bravo si vous faites partie de ceux qui lisent tous mes nombreux articles Ă  propos d’entrepreneuriat. Et Dieu sait que je suis bavarde 😉 

Il vous faut donc lutter contre la procrastination entrepreneuriale !

A ce stade, vous en savez sans doute largement assez sur les points clĂ©s qui permettent la rĂ©ussite. Qu’en est-il de la procrastination entrepreneuriale ?

KĂ©sako ?

Eh bien, vous avez sĂ»rement dĂ©jĂ  lu beaucoup de choses, et vous n’avez peut-ĂȘtre pas encore dĂ©marrĂ© votre projet d’entreprise …

Avec tout ce que vous avez lu, vous pourriez déjà faire une trÚs grande différence positive sur votre vie (et sur celle des personnes que vous aimez) en commençant à entreprendre petit pas aprÚs petit pas.

La question pour vous n’est donc plus :
« de quelles informations ai-je besoin ? »,
Mais :
« Que fais-je concrÚtement de mes connaissances ? Quels sont les conseils que je mets déjà en pratique dans ma vie ?
Et quels sont ceux qui en sont encore au stade du projet, du rĂȘve, du vƓu pieux ?? »

Il est important parfois de s’arrĂȘter. D’arrĂȘter de lire mes courriers (pas trop longtemps non plus hein ??!) et surtout tous les autres e-mails qui perturbent votre quotidien. De vous poser. D’Ă©teindre le bruit incessant de la TV ou de vos notifications. D’Ă©teindre votre portable (le rĂ©pondeur ce n’est pas pour les chiens …). De vous dĂ©tendre. Et de rĂ©flĂ©chir. 

Beautiful dormant woman in love enjoyng the sunset

La méthode que je propose pour lutter contre la procrastination entrepreneuriale

Profiter de ce moment – peut-ĂȘtre plus calme pour vous – pour faire un bilan et suivre la mĂ©thode que je vous propose.

Ne vous inquiétez pas.

Vous ne manquerez probablement aucune information vitale.

Il est beaucoup plus important de passer Ă  l’action, mĂȘme si vous ne commencez que par de toutes petites choses.

Lutter contre la procrastination : l’importance de passer à l’action

Je parle constamment de l’importance de se lancer sur un projet d’entrepreneuriat qui soit Ă  la fois sur mesure, rĂ©aliste et excitant pour vous afin que ce dernier vous porte loin sans effort et vous amĂšne le succĂšs tant mĂ©ritĂ©. 

Je ne suis pas la seule Ă  parler de l’importance de l’alignement entre le projet personnel et professionnel : mĂȘme certains professionnels de l’emploi commencent Ă  en parler plus fort. On voit des associations, des groupements se rĂ©unir autour de cette thĂ©matique. DerniĂšrement j’ai dĂ©couvert le groupe Eklore  qui partage mes valeurs et les porte pour les femmes.

En fait, toutes les personnes compĂ©tentes et matures  savent que la premiĂšre chose Ă  faire est de bien choisir son projet. C’est un peu comme une monture : il faut Ă  la fois bien la choisir et en prendre soin pour aller Ă  bonne destination. (en plus ça me donne un sentiment de libertĂ© extraordinaire cette image, exactement comme l’entrepreneuriat !)

cheval

Bref je suis convaincue que vous ĂȘtes au courant 😉 Je me trompe ?

  • Mais vous-mĂȘme, avez-vous vraiment fait l’effort de chercher au fond de vous, le bon projet pour vous ?
  • Si oui, l’avez-vous ensuite mis en Ɠuvre ou commencĂ© Ă  le prĂ©parer ?
  • Ou ce projet attend-il dans un tiroir ou un placard qu’un jour meilleur arrive, quand vous aurez du temps et de l’argent ??
  • Avez-vous fait au moins une action dans le sens de votre projet aujourd’hui ? Et hier ? Et avant-hier ?

MĂȘme question pour l’exercice physique. MĂȘme question pour votre projet de rĂ©gime d’ailleurs ;-). Ce n’est pas la peine d’aller vers les livres spĂ©cialisĂ©s, techniques, pointus, si la base n’est pas solide. Ce n’est pas la peine de consulter un avocat ou un expert-comptable si vous n’avez pas le bon projet.

Ce n’est pas la peine de vous inscrire Ă  ma formation “Entreprendre en SĂ©curitĂ©” si vous n’avez pas validĂ© votre idĂ©e, la graine de votre projet avec ma formation MONREVE. Vous perdriez votre temps et votre argent.  C’est pourtant bien le contraire que vous cherchez, non ?

gagner argent

Commencer par les fondamentaux : pourquoi ça bloque ?

Parfois, nous en faisons tous l’expĂ©rience, nous sommes convaincus que nous devrions faire une chose. Elle paraĂźt simple, facile, rapide
 et pourtant nous ne la faisons pas.

Nous devons nous forcer pour la faire une fois, deux fois
 puis nous abandonnons, nous oublions.
Ce blocage peut avoir plusieurs raisons :

  • peur de l’Ă©chec ou peur de rĂ©ussir : j’en parle longuement dans cet article.
  • perfectionnisme excessif qui crispe notre action
  • peur du jugement : j’ai un article sur le regard des autres ici, trĂšs utile.
  • peur des consĂ©quences de notre idĂ©e
  • sentiment de manque de temps
  • manque de confiance en soi
  • rejet de l’idĂ©e par ses proches
  • et j’en passe…

Et si je vous disais que toutes ses raisons peuvent ĂȘtre balayĂ©es avec une seule chose ? Ne serait-ce pas formidable ? C’est l’objet de cet article 🙂

Alors comment se motiver pour changer ?

C’est là sans doute la question la plus importante à traiter.

Il faut rĂ©aliser que la plupart des choses que nous faisons dans notre vie sont des sortes d’automatismes. 

top_5_des_mauvaises_habitudes_alimentaires

Nous les faisons
 parce que nous les faisons habituellement, parce que nous l’avons toujours fait (ça commence souvent trĂšs tĂŽt). Parce que nous avons vu des proches le faire. Parce que c’est plus facile de faire comme ça, sans rĂ©flĂ©chir, en mode pilote automatique.

Nos vies sont ainsi déterminées à 95 % par des mécanismes, des réflexes, dans lesquels les choix volontaires interviennent trÚs peu. 

Prenons l’exemple d’un paquet de chips ou de bonbons ou d’un gros burger. Nous avons l’impression que nous dĂ©cidons de manger chaque chips, chaque bonbon, chaque bouchĂ©e du burger.

En fait, pas du tout.

Bien des personnes sont en « pilote automatique » au moment oĂč elles ouvrent leur placard pour prendre un paquet de chips. Et elles sont toujours en pilote automatique quand elles l’ouvrent et plongent la main dedans.

Leur cerveau conscient n’intervient qu’au moment, par exemple, de trouver comment marche « l’ouverture facile ». Mais la main plonge quasi automatiquement dans le paquet pour porter les chips Ă  la bouche qui, tout aussi automatiquement, les mĂąche (Ă  peine)  puis les avale.

La bouche envoie aussi, automatiquement, des signaux pour demander « encore » au cerveau, qui obĂ©it
 automatiquement, en envoyant la main Ă  nouveau dans le paquet. Et c’est ainsi que le paquet se retrouve vide.

La preuve est que cela ne demande aucun effort de volontĂ© de terminer le paquet. L’effort, presque insurmontable au contraire, est d’arrĂȘter. Fermer le paquet, le ranger et ne plus y revenir.

Et c’est difficile. ExtrĂȘmement difficile car votre cerveau inconscient et votre corps, eux, ont dĂ©cidĂ© de continuer !!

Comment font ceux qui parviennent Ă  lutter contre la procrastination ?

Beaucoup arrivent Ă  sortir de la routine ou, plutĂŽt, Ă  adopter une autre routine, plus constructive. Qu’on parle de projet professionnel, entrepreneurial ou d’habitudes alimentaires : c’est la mĂȘme chose !!

Comment faire pour adopter des habitudes plus conformes à ce que nous désirons au fond de nous ?

La rĂ©ponse est qu’il faut avoir un autre but, plus vaste, plus ambitieux, que la simple envie d’avoir un chef moins emmerdant,  de moins s’ennuyer au boulot, de ne plus faire 2h de trajet par jour, ou tout simplement d’ĂȘtre en meilleure santĂ©, d’avoir une silhouette plus sexy ou une vraie forme physique. 

Prenez le cas des acteurs qui doivent perdre du poids pour tourner un film.

Dans 100 % des cas ils rĂ©ussissent, alors que, habituellement, 90 % des gens abandonnent leur rĂ©gime aprĂšs moins d’une semaine. 

L’explication est simple : l’acteur ne cherche pas Ă  perdre du poids
 pour perdre du poids, ou ĂȘtre plus beau, ou en meilleure santĂ©.

Il a un but plus vaste, derriĂšre : il doit ĂȘtre prĂȘt pour le film ! Il sait que le succĂšs en dĂ©pend. Que des Ă©quipes comptent sur lui. Que des moyens financiers considĂ©rables ont Ă©tĂ© engagĂ©s. Que ce film va changer la vie de milliers de spectateurs ou tout au moins illuminer leur journĂ©e ce qui est dĂ©jĂ  Ă©norme.

RĂ©duire la portion de ses repas, faire de l’exercice physique, ne lui pose alors aucun problĂšme. Cela relĂšve pour lui d’une Ă©vidence. Il ne le voit pas comme un sacrifice. Au contraire, il est heureux de chaque privation qui lui permet de se rapprocher de son objectif.

À la limite, il attend avec impatience la privation suivante. Le dĂ©fi est d’autant plus excitant qu’il a un dĂ©lai prĂ©cis (la date du dĂ©but du tournage) et qu’il ne peut pas se permettre de retard. C’est vraiment comme cela que ça se passe. Vous imaginez la facilitĂ© de faire un rĂ©gime dans ces conditions.

Comparez cela Ă  la personne qui, toute seule, dans son coin, a dĂ©cidĂ© d’entreprendre un rĂ©gime dans le but hypothĂ©tique de pouvoir entrer dans un maillot de bain plus petit, et d’ĂȘtre plus Ă  l’aise sur la plage.
Dans ce cas, chaque bouchée refusée, chaque plaisir dont elle est privée lui coûte énormément.

Continuer le rĂ©gime lui paraĂźt ĂȘtre une montagne infranchissable. Elle se dit que, mĂȘme avec 5 kg ou 10 kg en moins, ce n’est pas forcĂ©ment ça qui fera que tous les regards se tourneront vers elle avec admiration.

Elle se dit que le plaisir qu’elle tirerait de ce « tout petit bout de chocolat », de cette glace, de cette crĂȘpe, est beaucoup plus tentant car immĂ©diat, direct, assurĂ©, facile (alors que l’autre objectif est distant, improbable, difficile
) PlutĂŽt que de mettre un maillot plus petit, se dit-elle, il serait tellement plus simple de mettre un ample parĂ©o, de renoncer Ă  son dĂ©sir de sĂ©duire, d’utiliser plutĂŽt son Ă©nergie Ă  « s’accepter comme elle est »  

Prenons maintenant un exemple professionnel

Cela fait 5 ans que vous vous ennuyez au travail, vos collĂšgues vous tapent sur le systĂšme, vous ĂȘtes dĂ©primĂ©(e), vous avez envie de crĂ©er votre entreprise dans le secteur de l’immobilier que vous connaissez bien, par exemple.

travail marre

Pour cela, il vous faudrait dĂ©jĂ  prĂ©ciser votre idĂ©e, pourquoi pas avec la formation MONREVE, … mais vous ne voyez pas oĂč caser les 7 h de travail nĂ©cessaires pour cela ? Non c’est une blague. Quand on tergiverse depuis des mois (parfois des annĂ©es), avoir un moyen qui permette de se fixer sur le bon projet et qui ensuite nous botte le derriĂšre, c’est JUSTE indispensable… En face, il faut juste prendre le temps de manquer … 7 Ă©pisodes de Narcos ? Ou une autre sĂ©rie … ? SĂ©rieusement, moi je fonce !

Ensuite, il n’y a aucun doute que vous aurez besoin d’apprendre les rudiments de la gestion et de vous faire aider sur le plan commercial et marketing car lĂ -dessus vous ĂȘtes novice. Il vous faudrait acquĂ©rir de nouveaux savoirs et les mettre en Ɠuvre ce qui laisse prĂ©sager de nombreuses heures d’apprentissage et de rĂ©flexion. Vous avez bien repĂ©rĂ© le programme Entreprendre en SĂ©curité pour vous y aider mĂȘme si c’est en parallĂšle de votre emploi ou d’une vie bien chargĂ©e, mais vous n’avez pas vraiment dĂ©cidĂ©.

Cela vaut-il vraiment le coup de passer 30 minutes par jour sur un projet alors que finalement tout ne va pas si mal. 30 minutes par jour ce serait peut-ĂȘtre se priver de sa sĂ©rie TV prĂ©fĂ©rĂ© ? Ou renoncer Ă  l’oisivetĂ© faisant suite au dĂźner ? Ou dĂ©cider d’utiliser son temps de trajet professionnel Ă  Ă©couter des enregistrements audio inspirants plutĂŽt que de la musique ?

Cela vaut-il le coup de faire un tel sacrifice ? De quoi vous plaignez-vous ? Certains n’ont pas de travail ! Ce serait de la folie de lĂącher ce job … Et puis vous ne pouvez pas prendre de risque : vous devez assumer votre famille et maintenir ce niveau de vie. Quel parent oserait priver sa famille d’une semaine de vacances Ă  l’Ă©tranger par an sous prĂ©texte de passer 47 semaines de travail dans un job qui lui plait plus ? SĂ»rement un irresponsable… Pensez-vous Ă  tort. 

Quel enfant mettrait la prioritĂ© sur une semaine de bonheur fugace plutĂŽt que sur une annĂ©e passĂ©e avec des parents plus Ă©panouis ? Le quotidien a bien plus de valeur que vous n’imaginez.

Et c’est ainsi que les bonnes rĂ©solutions partent en fumĂ©e : parce qu’il n’y a pas d’objectif plus vaste et ambitieux derriĂšre, impliquant d’autres personnes importantes qui comptent sur elle. 

La solution est de placer votre projet dans une plus large perspective

Votre projet doit faire du sens pour vous mais aussi pour vos proches, une communautĂ© de gens qui rencontrent les mĂȘmes problĂ©matiques, qui ont le mĂȘme besoin. Votre projet doit faire du sens sur le long terme Ă©galement, cela ne doit pas ĂȘtre un feu de paille.

Plus votre projet aura du sens pour plus de monde, plus vous allez le réaliser facilement, plus votre réussite sera aisée.

Revenons à un exemple orienté santé avec par exemple la prise quotidienne de vitamines :

    • La principale raison de prendre de la vitamine quotidiennement est de diminuer son risque de cancer, mĂȘme si la vitamine D est aussi utile contre les infections, pour la soliditĂ© des os, contre la dĂ©pression.
    • Mais la simple peur du cancer ne vous motivera pas pour prendre de la vitamine tous les jours pendant le reste de votre vie.
    • Il faut avoir un autre projet, positif, motivant, important pour vous, pour votre entourage et, pourquoi pas, pour le monde entier.
    • Imaginez que vous soyez sur le point de dĂ©couvrir une nouvelle source d’énergie, propre, inĂ©puisable, capable de changer l’avenir de l’humanitĂ©.
    • Vous savez que vous tenez la piste
    • Mais vous savez aussi que vous ĂȘtes le seul Ă  pouvoir le faire et, quoi qu’il arrive, votre projet ne pourra pas aboutir avant 25 ans.
    • Or vous avez 55 ans et vous savez que, dĂšs Ă  prĂ©sent, votre risque de cancer va augmenter chaque annĂ©e.
    • Étant dans la moyenne des Français, vous avez un risque sur trois de dĂ©clarer un cancer, auquel cas votre projet vital pour l’avenir du monde ne pourra pas aboutir.
    • Mais il existe une solution simple, peu coĂ»teuse, pour rĂ©duire fortement votre risque de cancer.
    • Il s’agit tout simplement de prendre quelques gouttes de vitamine D tous les jours.

Dans ce cas, je vous le garantis, vous rĂ©ussirez Ă  vous y tenir. Cela ne vous posera mĂȘme aucun problĂšme. C’est avec joie, et sans y penser, que vous prendrez l’habitude d’avaler votre vitamine D tous les matins.

C’est la mĂȘme chose si votre projet vous permet non seulement de changer de vie mais aussi, par exemple, d’amĂ©liorer la vie des habitants de votre vallĂ©e en crĂ©ant un flux de touristes et donc en amĂ©liorant la vie Ă©conomique locale. 

C’est encore pareil si votre projet vous permet de vivre une autre vie et qu’en mĂȘme temps vous aider Ă  prĂ©server la planĂšte, Ă  protĂ©ger des espĂšces animales, Ă  faire redĂ©couvrir l’agriculture traditionnelle sans pesticides, Ă  ouvrir de nombreux enfants Ă  de nouveaux horizons, Ă  rendre la vie de votre prochain plus belle et plus facile, Ă  lutter contre le stress, etc. 

La Vie est ce que nous en faisons.

Il n’y a pas que MĂšre Teresa ou l’abbĂ© Pierre qui puissent agir pour crĂ©er une planĂšte oĂč il fait bon vivre, oĂč nous aurons rĂ©duit Ă  nĂ©ant les lobbys capitalistes des grandes sociĂ©tĂ©s qui ne s’intĂ©ressent qu’Ă  leur profit au dĂ©triment de notre avenir, de notre santĂ©, de notre libertĂ© …


Vivre ensemble c’est contribuer chacun Ă  sa mesure..  Comme un colibri…

Ce que j’ai Ă©crit est valable pour tous les changements dans la vie. Il faut avoir une bonne raison de vouloir les faire. Un projet important, du type de ceux qui vous font vous lever le matin. De ceux qui vous font piĂ©tiner d’impatience. De ceux qui vous persuadent que votre vie vaut vraiment la peine d’ĂȘtre vĂ©cue.

Alors, encore une fois, si vous ĂȘtes en vacances, profitez de ce moment idĂ©al pour remettre les compteurs Ă  zĂ©ro et rĂ©flĂ©chir Ă  ces sujets essentiels. Lutter contre la procrastination cela commence par donner du sens.

Certains trouveront une aide prĂ©cieuse dans mon guide “coaching nouvelle vie”. Il est gratuit et offert Ă  tous et toutes. C’est un bon point de dĂ©part pour faciliter l’introspection.

AprÚs si cela reste toujours INSURMONTABLE, je vous invite à regarder cette petite vidéo qui résume bien les choses :

Et ensuite JUST START IT !! Foncez sur la formation MONREVE !

Ce n’est que dans un deuxiĂšme temps que vous pourrez revenir Ă  la mise en Ɠuvre de votre projet et consulter tous les autres guides gratuits pour entrepreneurs que je vous ai prĂ©parĂ©s pour monter un projet qui marche ! Il n’y pas de bon vent pour le marin qui ne sait pas oĂč il va…

Sailing-to-a-Tropical-Island-600x337

Pour partager vos idĂ©es Ă  propos de votre projet, de sa mise en perspective, du sens que cela va faire dans votre vie et celles des autres, Ă©changer, et amĂ©liorer encore votre idĂ©e, je vous invite Ă  partager vos rĂ©flexions avec nous, les lecteurs de ce blog, entrepreneurs dans l’Ăąme, et moi-mĂȘme, en commentaire de cet article, juste en dessous.

Une vidéo sélectionnée sur la procrastination pour enrichir votre réflexion :

Avec Ghislain Deslandes – Professeur Ă  ESCP Business School
J’ai apprĂ©ciĂ© ce contenu et j’espĂšre que vous aussi.

Des livres qui peuvent vous inspirer sur ce sujet :

Lutter contre la procrastination entrepreneuriale

Antonella

Antonella VILAND, fondatrice de macreationdentreprise.fr en 2008 est une professionnelle de l’accompagnement des entrepreneurs depuis plus de 17 ans. DiplĂŽmĂ©e d’un Master Diagnostic d’Entreprise Ă  l’IAE de Lyon, elle est intervenue auprĂšs de milliers de crĂ©ateurs. Elle a Ă©galement conçu des dizaines de programmes de formation et formĂ© des formateurs Ă  des outils clĂ©s dans les CCI, les BGE et BPI/France Entrepreneur/APCE devenue BPI-France, 
 On l’apprĂ©cie pour sa capacitĂ© Ă  rendre simple tout ce qui semble complexe et pour toute l’énergie qu’elle sait nous transmettre. Elle et son Ă©quipe vous accompagne Ă  dĂ©finir le bon projet pour vous, Ă  le bĂątir sĂ©rieusement, Ă  rĂ©diger un business plan en bĂ©ton, Ă  mettre en oeuvre votre projet avec succĂšs sur le plan commercial et marketing, Ă  obtenir toutes les aides existantes et Ă  vous sentir enfin Ă©panoui dans votre nouvelle vie !

18 commentaires sur “Lutter contre la procrastination entrepreneuriale

  1. Je vous felisitez pour votre apui a apporte sur le plan educative et je profie de demander un livre entreprenariat s’il vous plairre.

  2. Merci Antonella, j’adore cet article dont je dĂ©couvre la vidĂ©o seulement aujourd’hui.
    Changement de posture adopté !!

  3. Merci pour ce rappel, nĂ©cessaire puisque je n’avais jamais vu cet article avant… ça doit ĂȘtre un signe!
    Eh oui, la reine de la procrastination!
    Je mĂ©dite ces conseils (pas trop longtemps, j’ai compris), je fais quelques actions et je vous retiens au courant des progrĂšs trĂšs vite!
    Merci encore!

  4. Bonjour Antonella J avais oubliĂ© cet article l intĂ©rĂȘt de la crĂ©ation de entreprise afin de mieux aligner son travail avec soi.. Passion permet le plaisir au travail par exemple si on aime les langues autant les utiliser..

  5. oh lĂ … c’est pas un article qui va plaire aux retardĂ©s du mouvement fat acceptance ça, un moyen de retrouver une forme normale sans effort? quel article odieux qui prĂŽne la haine contre les victimes de l’obĂ©sitĂ©, d’autant plus que grĂące Ă  internet tout le monde devrait dĂ©jĂ  savoir qu’on peut vivre vieux, obĂšse et en forme et qu’affirmer le contraire est une insulte… la censure approche pour les gens qui entreprennent 🙂
    Excellent article, beaucoup de super idĂ©es 🙂

  6. Bonjour Antonella.

    Bravo pour la qualitĂ© de ton article et de plusieurs clĂ©s Ă©voquĂ©es pour essayer de dĂ©passer ses peurs – souvent nombreuses, fortes et complĂštement annihilantes – pour aller vers un projet qui fait sens pour soi et les autres.

    Comme le note justement Danielle, “entreprendre est plus difficile lorsque l’on a beaucoup a perdre, un salaire convenable, une “bonne situation”, un poste a responsabilitĂ©es proche de son domicile”. Il s’agit alors d’accepter certains “renoncements nĂ©cessaires”, notamment son confort, sa sĂ©curitĂ© de salariĂ© et son statut actuel pour aller vers une sorte d’inconnu. Il est alors nĂ©cessaire voire impĂ©ratif de faire appel Ă  des spĂ©cialistes telle que toi et de pouvoir avancer pas-Ă -pas dans cette construction “Ma CrĂ©ation d’Entreprise”.

    Je te remercie pour la citation de l’association EKlore ( http://eklore.fr ) , crĂ©Ă©e en 2015 par Solenn Thomas, dont la Vocation est que chacun puisse mieux se connaĂźtre pour travailler de maniĂšre autonome, rĂ©ussir et s’Ă©panouir. Cela passe notamment par la dĂ©couverte de ses propres talents pour travailler en accord avec ses vĂ©ritables envies et construire sa vie en conscience et responsabilitĂ©.

    Le Chemin est long, parfois compliquĂ©, semĂ© d’embĂ»ches et d’obstacles hauts et difficiles Ă  franchir.

    Quelle grande satisfaction de rĂ©ussir Ă  emprunter ce chemin, de dĂ©couvrir ses talents voire…sa vocation !

    Pour information, EKlore a organisĂ© plus de 150 ateliers Ă  Paris et Lyon (depuis novembre 2015), notamment sur la thĂ©matique de la procrastination ( http://www.meetup.com/fr-FR/EKlore-Lyon/events/229284621/ ) et a crĂ©Ă© le Premier Festival EKlore des Talents et de l’Emploi qui se tient le 3 octobre Ă  Paris ( http://www.festivaleklore.fr ).

    Un atelier EKlore – MacrĂ©ationdentreprise Ă  organiser en pleine campagne serait peut-ĂȘtre une disruptive et efficiente idĂ©e Ă  dĂ©velopper conjointement…

    @ bientĂŽt,

    Didier

  7. Bonjour Antonella, merci beaucoup pour cet article qui m’a permis de dĂ©couvrir ton blog par la mĂȘme occasion 😉

    Pour ma part, je me suis lancĂ©e dans l’entreprenariat depuis 4ans maintenant avec un projet colossal qui a un sens Ă©norme pour moi : Changer les mentalitĂ©s en France sur le handicap par le biais d’une marque de mode (je suis styliste) !
    http://www.endyandco.fr

    Seulement il n’a pas encore dĂ©collĂ© et je me suis au fur et Ă  mesure enlisĂ©e dans des questions pratico-pratiques, financiĂšres (un p’tit bout de chou pointe son nez trĂšs prochainement dans nos vies et mon mari dĂ©sespĂšre un peu de mon manque de rĂ©sultat, il est financier 😝)…
    Finalement je me suis dĂ©couragĂ©e, dĂ©sintĂ©ressĂ©e du sens et de la joie que j’avais dans ce projet. Quand on ne gagne plus ses sous depuis un moment et que notre projet ne se dĂ©veloppe pas selon nos objectifs et toutes nos tentatives ça rend les choses plus dures Ă  positiver…
    Plusieurs raisons à ce que je me désabonne de mon projet :
    – le sur perfectionnisme dont tu parles si bien
    – le fait d’ĂȘtre seule Ă  porter ce projet et la difficultĂ© Ă  remplir toutes les casquettes. Je suis styliste de formation, je suis donc bonne en Produit et je me dĂ©brouille en Communication/RĂ©seau mais pour ce qui est du Commercial, ce n’est vraiment pas mon fort…ce qui est dommage quand le but est de vendre des vĂȘtements 😝!
    – la culpabilitĂ© de ne pas y aller vraiment, de ne pas donner tout son sens Ă  ce beau projet… Une culpabilitĂ© qui s’accumule, qui s’accumule au fil du temps !

    Alors aujourd’hui lire tes mots c’est comprendre que ce “truc” qui fait que je ne veux pas lĂącher au fond, cette petite voix qui dit que je dois y aller vraiment… C’est tout simplement Ă  ça que je dois prendre le temps de me reconnecter pour reprendre les rĂȘnes de mon projet !

    Un grand merci pour ça !

    Marion, créatrice de la marque ENDY & Co

    1. Rien n’est jamais complĂštement perdu ! Ton site est beau, responsive et personnel. Ton idĂ©e et tes valeurs te porteront plus loin : Regonfle toi avec mon guide gratuit d’auto-coaching et en attendant bĂ©bĂ© 🙂 nous parlerons ensuite si tu le veux du bon plan d’action pour toi.

  8. Je comprends le raisonnement et je sais que si chacun fait sa part, le monde en sera meilleur. Comme tu l’as dis dans ton MOOC Antonella, entreprendre est plus difficile lorsque l’on a beaucoup a perdre, un salaire convenable, une “bonne situation”, un poste a responsabilitĂ©es proche de son domicile.
    Je vais me poser et reflechir sur ma conception de ma vie ideale, et je vais chercher ce qui sera ma motivation.

  9. Cet article mer en lumiere le fait que sans notre volontĂ© nous ne pouvons rien. Les vrais acteurs de notre vie c est nous …nous sommes les seuls acteurs du changement de vie.

Donnez votre avis, partagez votre expérience ou vos ressentis !

Retour en haut