Pourquoi vous risquez de NE PAS réussir votre vie !
comment ne pas réussir sa vie

Tout le monde a peur de ne pas réussir sa vie. Vous aussi ?

Vous avez bien raison !

C’est le risque le plus important de toute votre vie !¬†

Table des matières

Vous devez absolument regarder cette vidéo de Larry Smith. Pourquoi les gens ne réussissent-ils pas dans la vie,

Réussir sa vie est une ambition que nous avons tous, non ?

Vous avez vu la vidéo du discours à Stanford de Steve Job ? Vous avez pleuré ? 

C’est un discours motivant et incontournable.

Oui, mais malgr√© tout la plupart d’entre nous vont √©chouer… Pourquoi ? Larry Smith lors d’une conf√©rence TED expose avec un humour tout britannique, explique la raison essentielle pour laquelle on √©choue √† r√©aliser sa vie r√™v√©e professionnelle.

Pourquoi vous risquez de NE PAS réussir votre vie !

Transcription de la conférence ou comment réussir sa vie ?

En r√©sum√©, il nous explique qu’il faut vraiment trouver SA passion et se donner les moyens de travailler pour sa passion !¬†
 
Pour réussir sa vie, le plus important consiste donc à trouver ce qui nous intéresse au delà du simple intérêt : ce qui nous passionne ! Et il faut ensuite ne pas se cacher derrière des excuses pour vraiment se consacrer à sa passion ! 
——–
00:01

Cet apr√®s-midi, je voudrais discuter avec vous¬†de la raison pour laquelle vous n’allez pas r√©ussir √† faire carri√®re. (Rires)

 
00:10

Je suis √©conomiste. Je fais dans le lugubre.¬†Fin de la journ√©e, c’est l’heure des remarques lugubres.¬†Je veux juste parler √† ceux d’entre vous qui veulent une grande carri√®re.¬†Je sais que certains d’entre vous ont d√©j√† d√©cid√©¬†que vous voulez une bonne carri√®re.¬†Vous allez √©chouer, vous aussi – (Rires) –¬†parce que – Mon Dieu, vous √™tes tous si joyeux √† l’id√©e d’√©chouer. (Rires)¬†Vous devez √™tre canadiens, sans aucun doute. (Rires)¬†Ceux qui essaient d’avoir une bonne carri√®re vont √©chouer,¬†parce qu’en fait, les bons m√©tiers sont en train de dispara√ģtre.¬†Il y a de grands m√©tiers et de grandes carri√®res,¬†et il y a les m√©tiers avec une charge de travail importante, beaucoup de stress¬†des m√©tiers qui vous sucent le sang, d√©truisent votre √Ęme,¬†et en fait, rien entre les deux.

 
00:56

Donc les gens qui recherchent un bon job vont échouer. Je vais parler de ceux qui recherchent des grands jobs, des grandes carrières, et pourquoi vous allez échouer. 

Premi√®re raison : peu importe le nombre de fois que les gens vous diront :¬†“Si tu veux une grande carri√®re, tu dois poursuivre ta passion,¬†tu dois poursuivre tes r√™ves, tu dois poursuivre¬†ta plus grande fascination dans la vie”,¬†vous entendrez cela encore et encore et alors vous d√©ciderez¬†de ne pas le faire. Peu importe le nombre de fois que vous t√©l√©chargerez¬†le discours d’ouverture √† Stanford de Steven J [Steve Jobs],¬†vous allez le regarder encore mais d√©ciderez de ne rien faire.

 
01:35

Je ne suis pas s√Ľr de pourquoi vous d√©ciderez de ne rien faire.¬†Vous √™tes trop paresseux pour le faire. C’est trop compliqu√©.¬†Vous avez peur, si vous cherchez votre passion et que vous ne la trouvez pas,¬†de vous sentir idiot, alors vous cr√©ez des excuses¬†sur pourquoi vous n’allez pas chercher votre passion.¬†Ce ne sont que des excuses, Mesdames et Messieurs.¬†Nous allons examiner une longue liste, votre cr√©ativit√©¬†et r√©flexion pour cr√©er des excuses de ne pas faire ce que¬†vous avez vraiment besoin de faire si vous voulez avoir une grande carri√®re.

 
01:58

Donc, par exemple, une de vos grandes excuses est :¬†“Les grandes carri√®res sont vraiment et r√©ellement, pour la plupart des gens,¬†juste une affaire de chance, donc je vais rester ici,¬†je vais essayer d’√™tre chanceux et si je suis chanceux,¬†j’aurais une grande carri√®re. Sinon j’aurais une bonne carri√®re”¬†Mais une bonne carri√®re est impossible, donc √ßa ne va pas marcher.

 
02:22

Alors, votre autre excuse sera : “Il y a des gens sp√©ciaux¬†qui poursuivent leurs passions, mais ce sont des g√©nies.¬†Il y a Steven J. Mais je ne suis pas un g√©nie.¬†Quand j’avais 5 ans, je pensais √™tre un g√©nie,¬†mais mes professeurs m’ont √īt√© cette id√©e¬†de la t√™te il y a fort longtemps.” (Rires) N’est-ce pas ?¬†“Et maintenant je suis de niveau satisfaisant.”¬†Alors, vous voyez, si on √©tait en 1950,¬†√™tre de niveau satisfaisant¬†√ßa vous aurait donn√© une grande carri√®re.¬†Mais devinez quoi? Nous sommes presque en 2012,¬†et dire au monde “Je suis de niveau satisfaisant”,¬†c’est vous condamner √† la m√©diocrit√©.

 
03:05

Et bien sur, une autre excuse :¬†“Et bien, je le ferai, je le ferai, mais… mais…¬†apr√®s tout, je ne suis pas bizarre.¬†Tout le monde sait que les gens qui poursuivent leurs passions¬†sont quelque part obs√©d√©s. Un peu √©trange ? Non ?¬†Vous savez, la fine limite entre le g√©nie et la folie.¬†Je ne suis pas bizarre. J’ai lu la biographie de Steven J.¬†Mon Dieu ! Je ne suis pas comme cette personne, je suis gentil.¬†Je suis normal. Je suis une personne gentille et normale,¬†et une personne gentille et normale¬†n’a pas de passion.¬†

Ah ! Mais je veux toujours une grande carri√®re.¬†Je ne suis pas pr√™t √† poursuivre mes passions, donc je sais¬†ce que je vais faire, parce que j’ai une solution,¬†j’ai une strat√©gie.¬†C’est celle que Maman et Papa m’ont donn√©e.¬†Maman et Papa m’ont dit que si je travaillais dur,¬†j’aurais une bonne carri√®re. Donc si vous travaillez dur¬†et que vous avez une bonne carri√®re, si vous travaillez tr√®s tr√®s tr√®s dur,¬†vous aurez une grande carri√®re. Est-ce que √ßa n’a pas¬†une logique math√©matique ?¬†Non. (Rires)¬†Mais vous avez r√©ussi √† vous en convaincre.

 
04:13

Vous savez quoi ? Voici un petit secret.¬†Vous voulez travailler ? Vous voulez travailler tr√®s tr√®s dur ?¬†Vous savez quoi ? Vous allez y r√©ussir. Le monde vous donnera¬†l’opportunit√© de travailler tr√®s tr√®s tr√®s dur,¬†mais √™tes-vous surs que cela vous donnera¬†une grande carri√®re quand toutes les preuves montrent le contraire ?

 
04:34

Donc supposons, examinons ceux d’entre vous¬†qui recherchent leur passion.¬†Vous comprenez r√©ellement que vous feriez mieux de le faire,¬†sans excuses. Vous recherchez votre passion,¬†et vous √™tes heureux.¬†Vous avez trouv√© quelque chose qui vous int√©resse.

 
04:52

J’ai un int√©r√™t! J’ai un int√©r√™t! Vous me dites.¬†Vous dites : “J’ai un int√©r√™t !” Je dis : “C’est magnifique !”¬†Et qu’est-ce que vous essayez de me dire ?¬†“Et bien, j’ai un int√©r√™t.”¬†Je dis : “Avez-vous une passion ?”¬†Vous dites : “J’ai un int√©r√™t.”¬†Votre int√©r√™t, c’est √† propos de quoi ?¬†“Et bien je suis int√©ress√© par √ßa”¬†Et qu’en est-il du reste des activit√©s de l’humanit√© ?¬†“Je ne suis pas int√©ress√© par elles.”¬†Vous les avez toutes examin√©es, n’est-ce pas ?¬†“Non. Pas exactement.”

 
05:20

Une passion est votre plus grand amour.¬†Une passion est la chose qui vous aidera √† cr√©er¬†la plus grande expression de votre talent.¬†Passion, int√©r√™t – ce n’est pas la m√™me chose.¬†Allez-vous vraiment voir votre petite amie et lui dire:¬†“Epouse-moi ! Tu es int√©ressante.” (Rires)¬†√áa n’arrivera pas. √áa n’arrivera pas et vous mourrez seul. (Rires)

 
05:47

Ce que vous voulez, ce que vous voulez,¬†c’est une passion. C’est au-del√† d’un int√©r√™t.¬†Vous avez besoin de 20 int√©r√™ts, et alors l’un d’entre eux,¬†l’un d’entre eux s’emparera de vous, vous s√©duira¬†plus que tout autre, et alors vous aurez peut-√™tre trouv√©¬†votre plus grand amour en comparaison de tous les autres¬†qui vous int√©ressent et c’est ce qu’est la passion.

 
06:10

J’ai un ami, il a fait sa demande √† sa petite amie.¬†Il √©tait une personne √©conomiquement rationnelle.¬†Il a dit √† son amie : “Marions-nous.¬†Fusionnons nos int√©r√™ts.”

 
06:23

(Rires)

 
06:25

Oui, il l’a fait.¬†“Je t’aime vraiment”, il disait, “Je t’aime profond√©ment. Je t’aime¬†plus que n’importe quelle femme que j’ai rencontr√©es.¬†Je t’aime plus que Mary, Jane, Susie, Penelope,¬†Ingrid, Gertrude, Gretel –¬†j’√©tais en programme d’√©change en Allemagne √† ce moment-l√†” (Rires)¬†“Je t’aime plus que – ”¬†Ok. Elle quitta la pi√®ce √† la moiti√© de l’√©num√©ration¬†de son amour pour elle.¬†Apr√®s avoir surmont√© sa surprise de, vous savez,¬†d’essuyer un refus, il en conclut qu’il avait √©chapp√©e belle¬†d’un mariage avec une personne irrationnelle,¬†mais il nota, quand m√™me, pour lui-m√™me que la prochaine fois¬†qu’il ferait sa demande, il ne serait peut-√™tre pas n√©cessaire d’√©num√©rer¬†toutes les femmes qu’il avait auditionn√©es pour le r√īle. (Rires)

 
07:19

Mais cela reste vrai. Vous devez √©tudier les alternatives¬†afin de trouver votre destin√©,¬†ou avez-vous peur du mot “destin√©” ?¬†Est-ce que le mot “destin√©” vous effraie ?¬†C’est de cela que nous parlons, et si vous ne trouvez pas¬†la plus haute expression de votre talent, si vous vous arr√™tez¬†√† “int√©ressant”, quoique cela puisse signifier,¬†est-ce que vous savez ce qu’il va arriver √† la fin de votre longue vie ?¬†Vos amis et votre famille se rassembleront au cimeti√®re,¬†et l√†, √† c√īt√© de votre tombe il y aura une pierre tombale,¬†et sur la pierre tombale il y aura √©crit :¬†“Ici g√ģt un √©minent ing√©nieur qui a invent√© le Velcro.”¬†Mais ce que la pierre tombale aurait du dire,¬†dans une vie alternative,¬†ce qu’elle aurait du dire si c’√©tait la plus grande expression¬†de votre talent : “Ici g√ģt le dernier laur√©at du Prix Nobel de Physique,¬†qui formula la Th√©orie de la Grande Unification¬†et d√©montra l’existence pratique de la distorsion.” [utilis√©e par les vaisseaux de Star Trek]

 
08:21

(Rires)¬†Le Velcro, en effet… (Rires)

 
08:27

L’une de ces r√©alit√©s est une grande carri√®re.¬†L’autre est une carri√®re manqu√©e.¬†Mais certains d’entre vous,¬†en d√©pit de toutes ces excuses, vous trouverez,¬†vous trouverez votre passion,¬†et cependant vous allez √©chouer.

 
08:48

Vous allez √©chouer parce que,¬†parce que vous n’allez pas la suivre,¬†parce que vous allez inventer une nouvelle excuse,¬†une nouvelle excuse pour ne pas agir, et cette excuse¬†je l’ai entendue tellement de fois.¬†“Oui, je voudrais poursuivre une grande carri√®re, mais je tiens¬†aux relations humaines plus qu’aux accomplissements.¬†Je veux √™tre un bon ami. Je veux √™tre un bon √©poux.¬†Je veux √™tre un bon parent et je ne vais pas sacrifier¬†cela sur l’autel de grands accomplissements.”

 
09:35

(Rires)

 
09:37

Qu’est-ce que vous voulez que je dise ?¬†Vous voulez r√©ellement que je vous dise :¬†“Honn√™tement, je jure que je ne bats pas les enfants” (Rires)¬†Examinez la vision du monde que vous vous donnez.¬†Vous √™tes un h√©ros peu importe ce que ce que vous faite et moi, en sugg√©rant,¬†avec beaucoup de d√©licatesse, que vous pourriez vouloir une grande carri√®re,¬†je dois d√©tester les enfants. Je ne d√©teste pas les enfants. Je ne les bats pas.¬†Oui, il y avait un petit enfant qui vagabondait dans le b√Ętiment¬†quand je suis arriv√© et non, je ne l’ai pas battu. (Rires)

 
10:08

Bien sur, j’ai du lui dire que le b√Ętiment √©taient pour les adultes seulement¬†et de d√©camper.¬†Il a marmonn√© quelque chose √† propos de sa m√®re,¬†et je lui ai dit qu’elle le retrouverait probablement dehors de toute mani√®re.¬†La derni√®re fois que je l’ai vu, il √©tait sur les marches, en train de pleurer. (Rires)¬†Quelle mauviette ! (Rires)

 
10:24

Mais que voulez-vous ? C’est ce que vous attendiez que je dise.¬†Vous pensez vraiment que c’est appropri√©¬†que vous preniez les enfants¬†et les utilisiez comme bouclier ?¬†Vous savez ce qui arrivera un jour,¬†vous, vous parent id√©al, vous ?¬†Le gamin viendra vous voir un jour et vous dira :¬†“Je sais ce que je veux √™tre.¬†Je sais ce que je veux faire dans la vie.”¬†Vous serez si content. C’est la conversation qu’un parent¬†veut entendre, parce que votre enfant est bon en math,¬†et vous savez que vous allez aimer ce qui vient apr√®s.¬†Donc votre gamin vous dit: “J’ai d√©cid√©,¬†je veux √™tre magicien.¬†Je veux faire des tours de magie sur sc√®ne.”¬†(Rires)

 
11:08

Et qu’allez-vous dire ?¬†Vous direz, vous direz¬†“Euh… c’est risqu√©, ch√©ri.¬†Tu pourrais √©chouer, ch√©ri. On ne gagne pas beaucoup d’argent avec √ßa, ch√©ri.¬†Tu sais, enfin je sais pas, ch√©ri,¬†tu devrais r√©fl√©chir √† √ßa encore un peu, ch√©ri,¬†tu es si bon en math, pourquoi tu ne… “

 
11:24

Et le gamin vous interrompt et dit :¬†“Mais c’est mon r√™ve. C’est mon r√™ve de faire √ßa”¬†Et qu’est-ce que vous allez dire ?¬†Vous savez ce que vous allez dire ?¬†“Ecoute, ch√©ri. J’avais un r√™ve autrefois, moi aussi, mais… mais…”¬†Comment allez-vous finir votre phrase avec votre “mais” ?¬†“… Mais. J’avais un r√™ve autrefois, moi aussi, mais j’avais trop peur pour le poursuivre.”¬†Ou est-ce que vous allez lui dire √ßa ?¬†“J’avais un r√™ve autrefois, ch√©ri.¬†Mais alors tu es n√©.” (Rires)

 
11:59

(Rires) (Applaudissements)

 
12:01

Voulez-vous r√©ellement utiliser votre famille,¬†voulez-vous r√©ellement regarder votre √©pouse¬†et vos enfants et voir vos ge√īliers ?¬†Il y a quelque chose que vous auriez pu dire √† votre enfant¬†quand il ou elle vous a dit : “J’ai un r√™ve.”¬†Vous auriez pu dire, en regardant le gamin en face :¬†“Vas-y, ch√©ri,¬†comme je l’ai fait.”¬†Mais vous ne pourrez pas dire cela¬†parce que vous ne l’avez pas fait. Donc vous ne pourrez pas. (Rires)

 
12:44

Et donc les p√©ch√©s des parents¬†seront pay√©s par les pauvres enfants.¬†Pourquoi allez-vous chercher refuge dans les relations humaines¬†pour votre excuse de ne pas chercher et poursuivre votre passion ?¬†Vous savez pourquoi.¬†Au fond de votre coeur, vous savez pourquoi,¬†et je suis totalement s√©rieux.¬†Vous savez pourquoi vous devenez tout mignons et affectionn√©s¬†et que vous vous enveloppez dans les relations humaines.¬†C’est parce que vous √™tes –¬†Vous savez ce que vous √™tes.

 
13:22

Vous √™tes apeur√©s de poursuivre votre passion.¬†Vous avez peur d’avoir l’air ridicule.¬†Vous avez peur d’essayer. Vous avez peur d’√©chouer.¬†Super ami, super √©pouse, super parent, super carri√®re.¬†Est-ce que ce n’est pas un lot ? Est-ce que ce n’est pas ce que vous √™tes ?¬†Comment pouvez-vous √™tre l’un sans l’autre ?¬†Mais vous avez peur.

 
13:52

Et c’est pourquoi vous n’aurez pas une grande carri√®re, sauf si…¬†“sauf si”, l’expression la plus √©vocatrice de toutes –¬†sauf si.¬†Mais l’expression “sauf si” est li√©e aussi¬†√† cette autre phrase terrifiante¬†“Si seulement j’avais…”¬†“Si seulement j’avais…”¬†Si jamais vous avez cette id√©e coinc√©e dans la t√™te,¬†elle vous blessera √©norm√©ment.

 
14:33

Ce sont les nombreuses raisons¬†qui font que vous allez √©chouer¬†√† avoir une grande carri√®re,¬†sauf si…

 
14:45

sauf si.

 
14:49

Merci (Applaudissements)

Réussir SA vie ce n'est pas possible si vous vous comparez.

Transcription de la conférence de Frans de Waal : ou comment réussir sa vie en ne s'inspirant pas des animaux

En r√©sum√©, les singes sont jaloux si on leur donne pas le m√™me salaire pour le m√™me travail… Alors m√™me que le singe de gauche n’a jamais gout√© un raisin, qu’il ne sait pas s’il aime le raisin.. il exige un raison pour le m√™me travail ex√©cut√© que son voisin. Il va jusqu’√† jeter la tranche de concombre qu’on lui offre m√™me s’il aime le concombre !¬†
 
Ce désir mimétique peut nuire à votre carrière car au lieu de chercher ce qui est bon pour vous, vous risquez de juste vouloir comme les autres ! 
 
———-
 
00:00

Je suis n√© √† Den Bosch,¬†d’o√Ļ le peintre Hieronymous Bosch a tir√© son nom.¬†J’ai toujours beaucoup aim√© ce peintre¬†qui a v√©cu et travaill√© au 15¬į si√®cle.¬†Et ce qui est int√©ressant chez lui quant √† la moralit√©¬†c‚Äôest qu’il a v√©cu √† une √©poque o√Ļ l’influence de la religion √©tait en baisse,¬†et il se demandait, je crois,¬†ce qui arriverait √† la soci√©t√©¬†s’il n’y avait pas de religion ou s’il y avait moins de religion.¬†Il a donc peint ce c√©l√®bre tableau, ¬ę Le Jardin des d√©lices terrestres ¬Ľ,¬†que certains ont interpr√©t√©¬†comme √©tant l’humanit√© avant la chute,¬†ou √©tant l’humanit√© sans chute du tout.¬†Vous vous demandez donc,¬†que se passerait-il si nous n’avions pas go√Ľt√© au fruit de la connaissance, pour ainsi dire,¬†et quel genre de moralit√© aurions-nous ?

 
00:40

Plus tard, en tant qu’√©tudiant,¬†je suis all√© dans un jardin tr√®s diff√®rent,¬†un jardin zoologique √† Arnhem¬†o√Ļ nous avons des chimpanz√©s.¬†Me voici tout jeune avec un b√©b√© chimpanz√©.¬†(Rires)¬†Et l√† j’ai d√©couvert¬†que les chimpanz√©s ont tr√®s faim de pouvoir et j’en ai √©crit un livre.¬†A l’√©poque la recherche sur les animaux se focalisait¬†sur l’agression et la comp√©tition.¬†J’ai peint un cadre g√©n√©ral du r√®gne animal,¬†humanit√© comprise,¬†selon lequel au fond de nous-m√™mes nous sommes comp√©titifs¬†nous sommes agressifs,¬†nous sommes tous √† la recherche de notre profit personnel.¬†Voici le lancement de mon livre.¬†Je ne suis pas s√Ľr que les chimpanz√©s l‚Äôaient lu,¬†mais c’est s√Ľr qu’ils paraissaient int√©ress√©s.

 
01:24

Pendant que je faisais ce travail¬†sur le pouvoir et la domination¬†et sur l’agressivit√© et ainsi de suite,¬†j’ai d√©couvert que les chimpanz√©s se r√©concilient apr√®s les bagarres.¬†Ce que vous voyez ici ce sont deux m√Ęles qui se sont battus.¬†Ils ont fini sur un arbre, et l’un d’eux tend la main √† l’autre.¬†Une seconde apr√®s que j’ai pris la photo, ils se sont r√©unis √† la base de l’arbre¬†et ils se sont embrass√©s.

 
01:44

C’est tr√®s int√©ressant¬†parce qu‚Äô√† l’√©poque on ne parlait que de comp√©tition et agressivit√©,¬†et √ßa n’avait donc aucun sens.¬†La seule chose qui compte c’est gagner ou perdre.¬†Mais pourquoi se r√©concilier apr√®s une bagarre ?¬†√áa n’a aucun sens.¬†C‚Äôest ce que font les bonobos. Les Bonobos font tout avec le sexe.¬†Ils se r√©concilient donc avec le sexe.¬†Mais le principe est le m√™me.¬†Le principe est que vous avez¬†une relation pr√©cieuse¬†qui est d√©grad√©e par le conflit,¬†il faut donc faire quelque chose.¬†Tout mon cadre sur le r√®gne animal,¬†√™tres humains compris,¬†a commenc√© √† chang√© √† ce moment-l√†.

 
02:18

Nous avons d’ailleurs cette image¬†en science politique, en √©conomie, en lettres,¬†en philosophie,¬†que l’homme est un loup pour l’homme.¬†Et donc tout au fond, notre nature est en fait mauvaise.¬†Je crois que c’est une image injuste pour le loup.¬†Apr√®s tout le loup,¬†est un animal tr√®s coop√©ratif.¬†Voil√† pourquoi beaucoup d’entre vous ont un chien √† la maison,¬†qui lui aussi a toutes ces caract√©ristiques.¬†Et c’est tr√®s injuste pour l’humanit√©,¬†parce que l’humanit√© est en fait beaucoup plus coop√©rative et empathique¬†que ce que l’on croit.¬†J’ai donc commenc√© √† m”int√©resser √† ce probl√®me¬†en l’√©tudiant chez d’autres animaux.

 
02:52

Voici donc les piliers de la moralit√©.¬†Si vous demandez √† n’importe qui, ¬ę Sur quoi se fonde la moralit√© ? ¬Ľ¬†voici les deux facteurs qui apparaissent toujours.¬†Le premier est la r√©ciprocit√©,¬†et il est associ√© √† un sens de justice et √† un sens d’√©quit√©.¬†Et l’autre est l’empathie et la compassion.¬†Et la moralit√© humaine c’est plus que √ßa,¬†mais si vous enlevez ces deux piliers,¬†il ne reste pas grand-chose, je crois.¬†Ils sont donc absolument essentiels.

 
03:16

Je vais vous donner quelques exemples.¬†Voici une vieille vid√©o du Yerkes Primate Center¬†o√Ļ on dresse les chimpanz√©s √† coop√©rer.¬†Et √ßa fait d√©j√† une centaine d’ann√©es¬†que nous faisons des exp√©riences sur la coop√©ration.¬†Vous avez ici deux jeunes chimpanz√©s qui ont une boite,¬†et la boite est trop lourde pour qu’un chimpanz√© l’attire √† lui.¬†Et bien s√Ľr, il y a de la nourriture dans la boite.¬†Autrement ils ne la tireraient pas avec autant de force.¬†Ils am√®nent donc la boite.¬†Et vous voyez qu’ils sont synchronis√©s.¬†Vous voyez qu’ils travaillent ensemble, ils tirent au m√™me moment.¬†C’est d√©j√† un gros progr√®s par rapport √† beaucoup d’autres animaux¬†qui ne seraient pas capables de faire √ßa.¬†Et maintenant vous allez voir une image encore plus int√©ressante,¬†parce que maintenant l‚Äôun des deux chimpanz√©s a √©t√© nourri.¬†Donc l’un des deux n’est plus vraiment int√©ress√©¬†par la t√Ęche.¬†(Rires)¬†(Rires)¬†(Rires)¬†Regardez maintenant ce qui se passe √† la fin.¬†(Rires)¬†En gros il prend tout.

 
04:54

(Rires)

 
04:57

Il y l√† a deux choses int√©ressantes.¬†L’une est que le chimpanz√© sur la droite¬†comprend compl√®tement ce dont son partenaire a besoin —¬†il comprend donc compl√®tement le besoin de coop√©ration. La deuxi√®me est que le partenaire est pr√™t √† travailler¬†m√™me si la nourriture ne l’int√©resse pas.¬†Pourquoi cela ? √áa a probablement √† voir avec la r√©ciprocit√©.¬†Il y a beaucoup de preuves chez les primates et chez d’autres animaux¬†du fait qu’ils rendent les faveurs.¬†Donc il aura un jour ou l’autre¬†une faveur en retour.¬†Et voil√† donc comment √ßa marche.

 
05:23

Nous faisons la m√™me chose avec les √©l√©phants.¬†C’est tr√®s dangereux de travailler avec les √©l√©phants.¬†Un autre probl√®me avec les √©l√©phants¬†c’est que vous ne pouvez pas utiliser de boite¬†qui soit trop lourde pour un √©l√©phant.¬†On peut peut-√™tre en faire une,¬†mais je crois qu’elle va √™tre trop fragile.¬†Ce que nous avons donc fait dans ce cas pr√©cis —¬†nous faisons ces √©tudes en Tha√Įlande pour Josh Plotnik —¬†nous avons cet instrument, nous utilisons cette corde.¬†Si vous tirez de ce c√īt√© de la corde,¬†la corde dispara√ģt de l’autre c√īt√©. Deux √©l√©phants doivent donc la tirer en m√™me temps.¬†Autrement rien ne se passe¬†et la corde dispara√ģt.

 
05:57

Et le premier enregistrement que vous allez voir¬†ce sont deux √©l√©phants rel√Ęch√©s en m√™me temps¬†qui arrivent √† l’√©quipement.¬†L’√©quipement est sur la gauche avec de la nourriture dessus.¬†Ils arrivent donc ensemble,¬†ils la prennent ensemble et ils tirent ensemble.¬†En fait pour eux c’est assez simple.¬†Les voil√†.¬†Et voil√† comment ils font.¬†Nous allons maintenant rendre la t√Ęche plus difficile.¬†Parce que le but de cette exp√©rience¬†c’est de voir comment ils comprennent la coop√©ration.¬†Est-ce qu’ils la comprennent comme les chimpanz√©s, par exemple ?

 
06:35

Ce que nous faisons √† l’√©tape suivante¬†c’est rel√Ęcher un √©l√©phant avant l’autre,¬†et cet √©l√©phant doit √™tre assez intelligent¬†pour rester l√†, attendre et ne pas tirer la corde —¬†parce que s’il tire la corde, tout dispara√ģt et le test est fini. Cet √©l√©phant fait une chose ill√©gale¬†que nous ne lui avons pas apprise.¬†Mais il montre √† quel point il comprend,¬†parce qu’il met sa patte sur la corde,¬†il se place sur la corde et attend que l’autre arrive,¬†et ensuite l’autre fera tout le travail pour lui.¬†C’est ce que nous appelons profiter des autres.¬†(Rires)¬†Mais il montre l’intelligence qu’ont les √©l√©phants.¬†Ils d√©veloppent plusieurs de ces techniques alternatives¬†que nous n’approuvons pas n√©cessairement.¬†L’autre √©l√©phant arrive¬†et il va tirer.¬†Maintenant regardez l’autre. L’autre n’oublie pas de manger, bien s√Ľr.¬†(Rires)¬†C’√©tait la partie sur la coop√©ration, la r√©ciprocit√©.

 
07:47

Parlons maintenant de l’empathie.¬†L’empathie est le sujet principal de ma recherche.¬†Et l’empathie a deux qualit√©s.¬†L’une est la compr√©hension. Une d√©finition ordinaire :¬†la capacit√© de comprendre et partager les sensations des autres.¬†Et la partie √©motionnelle.¬†L’empathie voyage sur deux voies.

 
08:02

Une est la voie du corps.¬†Si vous parlez avec une personne triste,¬†vous adopterez une expression triste et une posture triste,¬†avant m√™me de savoir si vous vous sentez triste.¬†Et c’est un peu la voie du corps ou l’empathie √©motionnelle,¬†qu’ont beaucoup d’animaux.¬†Votre chien l’a aussi.¬†C’est la raison pour laquelle les gens ont des mammif√®res √† la maison¬†et pas des tortues ou des serpents ou d’autres animaux¬†qui n’ont pas ce genre d’empathie.¬†Ensuite il y a la voie cognitive,¬†qui signifie plut√īt se mettre dans la perspective de quelqu’un d’autre.¬†Et c’est plus limit√©.¬†Il y a peu d’animaux — je crois que les √©l√©phants et les primates peuvent faire ce genre de chose —¬†mais il y a tr√®s peu d’animaux qui peuvent le faire.

 
08:35

La synchronisation,¬†qui fait partie de ce m√©canisme de l’empathie¬†est tr√®s ancienne dans le r√®gne animal.¬†Et chez les √™tres humains, bien s√Ľr, nous pouvons l’√©tudier¬†sur la contagion du b√Ęillement.¬†Les √™tres humains baillent quand les autres baillent.¬†Et √ßa a un rapport avec l’empathie.¬†Elle active les m√™mes r√©gions du cerveau.¬†Nous savons aussi que ceux qui sont plus sujet √† la contagion du b√Ęillement¬†sont tr√®s empathiques.¬†Ceux qui ont des probl√®mes avec l’empathie, comme les enfants autistes,¬†ne baillent pas par contagion.¬†C’est donc li√©.

 
09:01

Et nous √©tudions donc ceci chez les chimpanz√©s en leurs pr√©sentant une t√™te anim√©e.¬†C’est ce que vous voyez en haut √† gauche,¬†une t√™te anim√©e qui baille.¬†Et il y a un chimpanz√© qui regarde,¬†un vrai chimpanz√© qui regarde l’√©cran d’un ordinateur¬†sur lequel nous faisons passer ces animations.¬†(Rires)¬†La contagion du b√Ęillement¬†qui vous est probablement famili√®re —¬†et vous allez peut-√™tre commencer √† bailler tr√®s rapidement —¬†c’est une chose que nous partageons avec d’autres animaux.¬†Et c’est li√© √† la voie du corps qui est la synchronisation¬†qui est √† la base de l’empathie¬†et en fait c’est universel chez les mammif√®res.

 
09:40

Nous √©tudions aussi des expressions plus complexes. Voici la consolation.¬†Voici un chimpanz√© m√Ęle qui a perdu dans une bagarre et il hurle,¬†et un jeune arrive et lui met un bras autour¬†et le calme.¬†C’est la consolation. C’est semblable √† la consolation humaine.¬†Et le comportement de la consolation,¬†est d√©termin√© par l’empathie.¬†Pour pouvoir √©tudier l’empathie chez les enfants¬†il faut demander √† la famille de faire semblant d’√™tre boulevers√©e,¬†pour voir ce que font les enfants.¬†C’est donc li√© √† l’empathie,¬†et c‚Äôest le genre d’expressions que nous cherchons.

 
10:10

R√©cemment nous avons publi√© une exp√©rience dont vous avez peut-√™tre entendu parler.¬†C’est sur l’altruisme et les chimpanz√©s¬†o√Ļ la question est, est-ce que les chimpanz√©s se soucient¬†du bien-√™tre de quelqu’un d’autre ?¬†Et pendant des d√©cennies on a suppos√©¬†que seuls les √™tres humains peuvent le faire,¬†qu’uniquement les √™tres humains se soucient du bien-√™tre de quelqu’un d’autre.¬†Nous avons fait une exp√©rience tr√®s simple.¬†Nous le faisons sur les chimpanz√©s qui vivent √† Lawrenceville,¬†dans la station de recherche de Yerkes.¬†Et voici comment ils vivent.¬†Nous les appelons dans une pi√®ce et nous faisons l’exp√©rience.¬†Dans ce cas-l√† nous mettons deux chimpanz√©s l’un √† c√īt√© de l’autre.¬†et l’un d’entre eux a un seau plein de jetons, et les jetons signifient diff√©rentes choses.¬†Un type de jeton nourrit uniquement le chimpanz√© qui le choisi,¬†l’autre nourrit les deux.

 
10:49

Voici une √©tude que nous avons fait avec Vicky Horner.¬†Et l√† vous avez deux jetons de couleur [√©go√Įste et prosocial].¬†Ils en ont un plein seau.¬†Et ils doivent choisir une des deux couleurs.¬†Vous allez voir comment √ßa se passe.¬†Si ce chimpanz√© fait le choix le plus √©go√Įste,¬†qui est le jeton rouge dans ce cas pr√©cis,¬†il doit nous le donner.¬†Nous le prenons, nous le mettons sur une table avec deux r√©compenses en nourriture,¬†mais dans ce cas-l√† seul celui qui est √† droite aura droit √† la nourriture.¬†Celui qui est sur la gauche s’en va parce qu’il sait d√©j√†¬†que ce n’est pas un bon test pour lui.¬†Le suivant est celui du jeton pro-social.

 
11:24

Celui qui fait le choix — voici la partie int√©ressante —¬†pour celui qui fait le choix,¬†√ßa n’a pas vraiment d’importance.¬†Il nous donne maintenant un jeton pro-social et les deux obtiennent de la nourriture.¬†Celui qui fait le choix obtient toujours une r√©compense.¬†√ßa n’a donc pas d’importance.¬†En fait il devrait choisir sans regarder.¬†Mais ce que nous avons d√©couvert¬†c’est qu’ils pr√©f√®rent le jeton pro-social.¬†Voici donc la ligne du 50% c’est √† dire le choix au hasard.¬†Et surtout si le partenaire attire l’attention, il choisit plus souvent.

 
11:51

Et si le partenaire lui met la pression —¬†si le partenaire commence √† cracher et √† l’intimider —¬†le choix baisse.¬†C’est comme s’ils disaient,¬†¬ę¬†Si tu ne te comportes pas bien, je ne serais pas pro-social aujourd’hui.¬†¬Ľ¬†Et voici ce qui arrive sans partenaire,¬†quand il n’y a pas de partenaire.¬†Nous avons donc d√©couvert que les chimpanz√©s se soucient¬†du bien-√™tre de quelqu’un d’autre —¬†surtout si ce sont des membres de leur groupe.

 
12:15

La derni√®re exp√©rience que je veux vous raconter¬†c’est notre √©tude sur l’√©quit√©.¬†Cette √©tude est devenue c√©l√®bre.¬†Et maintenant il y en a beaucoup d’autres,¬†parce qu’apr√®s l’avoir faite il y a dix ans,¬†elle est devenue tr√®s c√©l√®bre.¬†Et au d√©but nous avons fait √ßa avec des capucins.¬†Je vais vous montrer la premi√®re exp√©rience que nous avons faite.¬†Maintenant elle a √©t√© faite avec des chiens et des oiseaux¬†et avec des chimpanz√©s.¬†Mais avec Sarah Brosnan nous avons commenc√© avec les capucins.

 
12:43

Ce que nous avons fait¬†c’est mettre deux capucins l’un √† c√īt√© de l’autre.¬†Encore une fois, ces animaux vivent en groupes, ils se connaissent.¬†Nous les sortons du groupe, nous les mettons dans une pi√®ce test.¬†Et ils doivent accomplir¬†une tache tr√®s simple.¬†Et si vous leur donnez √† tous les deux du concombre comme r√©compense,¬†les deux singes sont l’un √† c√īt√© de l’autre,¬†ils sont parfaitement capables de le faire 25 fois de suite.¬†Donc le concombre, m√™me si √† mon avis ce n’est que de l’eau,¬†mais le concombre est parfait pour eux.¬†Si vous donnez au partenaire du raisin —¬†les pr√©f√©rences de mes capucins pour la nourriture¬†correspondent exactement aux prix du supermarch√© —¬†si vous leurs donnez du raisin — une bien meilleure nourriture —¬†vous cr√©ez de l’iniquit√© entre eux.¬†Voici donc l’exp√©rience que nous avons faite.

 
13:26

R√©cemment nous l’avons enregistr√©e avec de nouveaux singes qui n’avaient jamais accompli la t√Ęche,¬†en pensant qu’ils auraient peut-√™tre eu une r√©action plus forte,¬†ce qui c’est av√©r√© √™tre vrai.¬†Le singe sur la gauche est celui qui re√ßoit du concombre.¬†Celui sur la droite est celui qui re√ßoit du raisin.¬†Celui qui re√ßoit du concombre,¬†veuillez remarquer que le premier morceau de concombre est parfait.¬†Le premier morceau qu’il mange.¬†Ensuite il voit l’autre qui obtient du raisin, et vous allez voir ce qui va se passer.¬†Il nous donne un caillou. C’est la t√Ęche.¬†Et nous lui donnons un morceau de concombre et il le mange.¬†L’autre doit nous donner un caillou.¬†Et c’est ce qu’il fait.¬†Il obtient du raisin et il le mange.¬†L’autre voit √ßa.¬†Il nous donne maintenant un caillou,¬†il obtient √† nouveau du concombre.¬†(Rires)¬†Il essaye un caillou contre le mur.¬†Il doit nous le donner.¬†Il obtient du concombre encore une fois.¬†(Rires)¬†En fait ce que vous voyez c’est en gros la manifestation de Wall Street.

 
14:47

(Rires)

 
14:50

(Applaudissements)

 
14:53

Il faut que je vous dise —¬†J’ai encore deux minutes, je vais vous raconter une histoire dr√īle.¬†Cette √©tude est devenue c√©l√®bre¬†et nous avons re√ßu beaucoup de commentaires,¬†surtout d’anthropologues, d’√©conomistes,¬†de philosophes.¬†Ils n’ont pas aim√© du tout.¬†Parce qu’ils avaient d√©cid√© dans leur t√™te, je crois,¬†que l’√©quit√© est un probl√®me tr√®s complexe¬†et que les animaux ne peuvent pas l’avoir.¬†Un philosophe nous a m√™me √©crit¬†qu’il √©tait impossible que les singes aient un sens d’√©quit√©¬†parce que l’√©quit√© a √©t√© invent√©e pendant la R√©volution Fran√ßaise.¬†(Rires)

 
15:24

Un autre a √©crit un chapitre tout entier¬†qui dit qu’il croirait que c’est li√© √† l’√©quit√©¬†si celui qui re√ßoit le raisin refusait le raisin.¬†Ce qui est amusant c’est que Sarah Brosnan,¬†qui fait √ßa avec les chimpanz√©s,¬†a eu deux ou trois combinaisons de chimpanz√©s¬†o√Ļ, en effet, celui qui obtenait le raisin le refusait¬†jusqu’√† ce que l’autre aussi en obtienne.¬†Nous nous rapprochons donc beaucoup du sens d’√©quit√© humain.¬†Et je crois que les philosophes devraient repenser un peu leur philosophie.

 
15:51

Donc pour r√©capituler.¬†Je crois qu’il y a une moralit√© √©volu√©e.¬†Je crois que la moralit√© est beaucoup plus que ce dont nous parlons,¬†mais elle serait impossible sans ces ingr√©dients¬†que nous trouvons chez d’autres primates,¬†c’est-√†-dire l’empathie et la consolation,¬†les tendances pro-sociales, la r√©ciprocit√© et un sens d’√©quit√©.¬†Nous travaillons donc sur ces questions¬†pour voir si nous pouvons cr√©er une moralit√© de bas en haut, pour ainsi dire,¬†sans que Dieu ou la religion soient concern√©s,¬†et pour voir comment on peut arriver √† une moralit√© √©volu√©e.

 
16:18

Je vous remercie pour l’attention.

Moralité : Pour réussir sa vie, suivez votre passion, ne vous comparez pas et entreprenenez !

Le monde a chang√© : il n’y a plus de places dor√©es dans les grandes entreprises.¬†

Trouvez votre passion et transformez là en business ! Vous allez enfin investir sur votre carrière et votre avenir. 

Regardez notre atelier R√©v√©lations d’Entrepreneurs pour voir si la vie d’entrepreneur pourrait vous √©panouir !¬†

Pourquoi vous risquez de NE PAS réussir votre vie !

Antonella

Antonella VILAND, fondatrice de macreationdentreprise.fr en 2008 est une professionnelle de l‚Äôaccompagnement des entrepreneurs depuis plus de 17 ans. Dipl√īm√©e d‚Äôun Master Diagnostic d‚ÄôEntreprise √† l‚ÄôIAE de Lyon, elle est intervenue aupr√®s de milliers de cr√©ateurs. Elle a √©galement con√ßu des dizaines de programmes de formation et form√© des formateurs √† des outils cl√©s dans les CCI, les BGE et BPI/France Entrepreneur/APCE devenue BPI-France, ‚Ķ On l‚Äôappr√©cie pour sa capacit√© √† rendre simple tout ce qui semble complexe et pour toute l‚Äô√©nergie qu‚Äôelle sait nous transmettre. Elle et son √©quipe vous accompagne √† d√©finir le bon projet pour vous, √† le b√Ętir s√©rieusement, √† r√©diger un business plan en b√©ton, √† mettre en oeuvre votre projet avec succ√®s sur le plan commercial et marketing, √† obtenir toutes les aides existantes et √† vous sentir enfin √©panoui dans votre nouvelle vie !

5 commentaires sur “Pourquoi vous risquez de NE PAS r√©ussir votre vie !

  1. Excellent et tellement vraiūüėä le discours de Steve Jobs √©tait inspirant mais j’avoue avoir un faible pour l’humour et la langue britanniques. A r√©√©couter. Merci pour ce partage.

  2. J’avoue ne pas voir √©t√© touch√©e par ce discours car je ne l’ai pas bien compris! Par contre celui de steve J que je ne connaissais pas m’a en effet tir√© des larmes et surtout a beaucoup r√©sonn√© en moi! merci pour ces liens inspirants!

Donnez votre avis, partagez votre expérience ou vos ressentis !

Retour en haut