Macreationdentreprise.fr

De l'envie à la réalité

Pourquoi vous risquez de NE PAS réussir sa vie !
Table des matières

Réussir sa vie : Pourquoi vous devriez dévorer cet article

L√Ęchez prise ! Cette obsession de la comparaison est nuisible pour votre sant√© et vous emp√™che de tracer votre propre voie vers le succ√®s ! Frans de Waal nous rappelle avec malice que m√™me les singes recherchent une juste r√©compense, sans m√™me conna√ģtre leurs pr√©f√©rences. Alors, pourquoi se laisser envahir par l’envie en regardant les autres ?

De Waal nous r√©v√®le les piliers moraux de la r√©ciprocit√©, de l’empathie et de la compassion, pr√©sents chez les humains et les animaux. Suivez donc ses conseils avis√©s pour r√©ussir : ils vous sont r√©v√©l√©s en d√©tail dans cet article. 

Êtes-vous prêt à dire adieu à cette mentalité de comparaison et à accueillir avec enthousiasme votre passion ? Plongez dans cet article captivant et découvrez comment vous pouvez trouver votre propre chemin vers le succès

Antonella VILAND, coach entrepreneur depuis 2005, reprend ici des éléments clés pour vous aider à changer de vie pour de bon.

Tout le monde a peur de ne pas réussir sa vie. Vous aussi ?

    Vous avez bien raison !

C’est le risque le plus important de toute votre vie !

Vous devez absolument regarder cette vidéo de Larry Smith. Pourquoi les gens ne réussissent-ils pas dans la vie,

Réussir sa vie est une ambition que nous avons tous, non ?

Vous avez vu la vidéo du discours à Stanford de Steve Job ? Vous avez pleuré ?

C’est un discours motivant et incontournable.

Oui, mais malgr√© tout la plupart d’entre nous vont √©chouer… Pourquoi ? Larry Smith lors d’une conf√©rence TED expose avec un humour tout britannique, explique la raison essentielle pour laquelle on √©choue √† r√©aliser sa vie r√™v√©e professionnelle.

Pourquoi vous risquez de NE PAS réussir votre vie !

        <h2>Transcription de la conférence ou comment réussir sa vie ?</h2>     
    <strong>En r√©sum√©, il nous explique qu'il faut vraiment trouver SA passion et se donner les moyens de travailler pour sa passion !¬†</strong>¬†<strong>Pour r√©ussir sa vie, le plus important consiste donc √† trouver ce qui nous int√©resse au del√† du simple int√©r√™t : ce qui nous passionne ! Et il faut ensuite ne pas se cacher derri√®re des excuses pour vraiment se consacrer √† sa passion !¬†</strong>--------00:01<p>Cet apr√®s-midi, je voudrais discuter avec vous¬†de la raison pour laquelle vous n'allez pas r√©ussir √† faire carri√®re. (Rires)</p>¬†00:10<p>Je suis √©conomiste. Je fais dans le lugubre.¬†Fin de la journ√©e, c'est l'heure des remarques lugubres.¬†Je veux juste parler √† ceux d'entre vous qui veulent une grande carri√®re.¬†Je sais que certains d'entre vous ont d√©j√† d√©cid√©¬†que vous voulez une bonne carri√®re.¬†Vous allez √©chouer, vous aussi - (Rires) -¬†parce que - Mon Dieu, vous √™tes tous si joyeux √† l'id√©e d'√©chouer. (Rires)¬†Vous devez √™tre canadiens, sans aucun doute. (Rires)¬†Ceux qui essaient d'avoir une bonne carri√®re vont √©chouer,¬†parce qu'en fait, <a href="https://www.macreationdentreprise.fr/comment-changer-de-metier/">les bons m√©tiers</a> sont en train de dispara√ģtre.¬†Il y a de grands m√©tiers et de grandes carri√®res,¬†et il y a les m√©tiers avec une charge de travail importante, <a href="https://www.macreationdentreprise.fr/stress-et-insomnie-de-lentrepreneur/">beaucoup de stress</a>¬†des m√©tiers qui vous sucent le sang, d√©truisent votre √Ęme,¬†et en fait, rien entre les deux.</p>¬†00:56<p>Donc les gens qui recherchent un bon job vont √©chouer.¬†Je vais parler de ceux qui recherchent des grands jobs,¬†des grandes carri√®res, et pourquoi vous allez √©chouer.¬†

Premi√®re raison : peu importe le nombre de fois que les gens vous diront :¬†“Si tu veux une grande carri√®re, tu dois poursuivre ta passion,¬†tu dois poursuivre tes r√™ves, tu dois poursuivre¬†ta plus grande fascination dans la vie”,¬†vous entendrez cela encore et encore et alors vous d√©ciderez¬†de ne pas le faire. Peu importe le nombre de fois que vous t√©l√©chargerez¬†le discours d’ouverture √† Stanford de Steven J [Steve Jobs],¬†vous allez le regarder encore mais d√©ciderez de ne rien faire.

01:35

Je ne suis pas s√Ľr de pourquoi vous d√©ciderez de ne rien faire.¬†Vous √™tes trop paresseux pour le faire. C’est trop compliqu√©.¬†Vous avez peur, si vous cherchez votre passion et que vous ne la trouvez pas,¬†de vous sentir idiot, alors vous cr√©ez des excuses¬†sur pourquoi vous n’allez pas chercher votre passion.¬†Ce ne sont que des excuses, Mesdames et Messieurs.¬†Nous allons examiner une longue liste, votre cr√©ativit√©¬†et r√©flexion pour cr√©er des excuses de ne pas faire ce que¬†vous avez vraiment besoin de faire si vous voulez avoir une grande carri√®re.

01:58

Donc, par exemple, une de vos grandes excuses est :¬†“Les grandes carri√®res sont vraiment et r√©ellement, pour la plupart des gens,¬†juste une affaire de chance, donc je vais rester ici,¬†je vais essayer d’√™tre chanceux et si je suis chanceux,¬†j’aurais une grande carri√®re. Sinon j’aurais une bonne carri√®re”¬†Mais une bonne carri√®re est impossible, donc √ßa ne va pas marcher.

02:22

Alors, votre autre excuse sera : “Il y a des gens sp√©ciaux¬†qui poursuivent leurs passions, mais ce sont des g√©nies.¬†Il y a Steven J. Mais je ne suis pas un g√©nie.¬†Quand j’avais 5 ans, je pensais √™tre un g√©nie,¬†mais mes professeurs m’ont √īt√© cette id√©e¬†de la t√™te il y a fort longtemps.” (Rires) N’est-ce pas ?¬†“Et maintenant je suis de niveau satisfaisant.”¬†Alors, vous voyez, si on √©tait en 1950,¬†√™tre de niveau satisfaisant¬†√ßa vous aurait donn√© une grande carri√®re.¬†Mais devinez quoi? Nous sommes presque en 2012,¬†et dire au monde “Je suis de niveau satisfaisant”,¬†c’est vous condamner √† la m√©diocrit√©.

03:05

Et bien sur, une autre excuse :¬†“Et bien, je le ferai, je le ferai, mais… mais…¬†apr√®s tout, je ne suis pas bizarre.¬†Tout le monde sait que les gens qui poursuivent leurs passions¬†sont quelque part obs√©d√©s. Un peu √©trange ? Non ?¬†Vous savez, la fine limite entre le g√©nie et la folie.¬†Je ne suis pas bizarre. J’ai lu la biographie de Steven J.¬†Mon Dieu ! Je ne suis pas comme cette personne, je suis gentil.¬†Je suis normal. Je suis une personne gentille et normale,¬†et une personne gentille et normale¬†n’a pas de passion.

Ah ! Mais je veux toujours une grande carri√®re.¬†Je ne suis pas pr√™t √† poursuivre mes passions, donc je sais¬†ce que je vais faire, parce que j’ai une solution,¬†j’ai une strat√©gie.¬†C’est celle que Maman et Papa m’ont donn√©e.¬†Maman et Papa m’ont dit que si je travaillais dur,¬†j’aurais une bonne carri√®re. Donc si vous travaillez dur¬†et que vous avez une bonne carri√®re, si vous travaillez tr√®s tr√®s tr√®s dur,¬†vous aurez une grande carri√®re. Est-ce que √ßa n’a pas¬†une logique math√©matique ?¬†Non. (Rires)¬†Mais vous avez r√©ussi √† vous en convaincre.

04:13

Vous savez quoi ? Voici un petit secret.¬†Vous voulez travailler ? Vous voulez travailler tr√®s tr√®s dur ?¬†Vous savez quoi ? Vous allez y r√©ussir. Le monde vous donnera¬†l’opportunit√© de travailler tr√®s tr√®s tr√®s dur,¬†mais √™tes-vous surs que cela vous donnera¬†une grande carri√®re quand toutes les preuves montrent le contraire ?

04:34

Donc supposons, examinons ceux d’entre vous¬†qui recherchent leur passion.¬†Vous comprenez r√©ellement que vous feriez mieux de le faire,¬†sans excuses. Vous recherchez votre passion,¬†et vous √™tes heureux.¬†Vous avez trouv√© quelque chose qui vous int√©resse.

04:52

J’ai un int√©r√™t! J’ai un int√©r√™t! Vous me dites.¬†Vous dites : “J’ai un int√©r√™t !” Je dis : “C’est magnifique !”¬†Et qu’est-ce que vous essayez de me dire ?¬†“Et bien, j’ai un int√©r√™t.”¬†Je dis : “Avez-vous une passion ?”¬†Vous dites : “J’ai un int√©r√™t.”¬†Votre int√©r√™t, c’est √† propos de quoi ?¬†“Et bien je suis int√©ress√© par √ßa”¬†Et qu’en est-il du reste des activit√©s de l’humanit√© ?¬†“Je ne suis pas int√©ress√© par elles.”¬†Vous les avez toutes examin√©es, n’est-ce pas ?¬†“Non. Pas exactement.”

05:20

Une passion est votre plus grand amour.¬†Une passion est la chose qui vous aidera √† cr√©er¬†la plus grande expression de votre talent.¬†Passion, int√©r√™t – ce n’est pas la m√™me chose.¬†Allez-vous vraiment voir votre petite amie et lui dire:¬†“Epouse-moi ! Tu es int√©ressante.” (Rires)¬†√áa n’arrivera pas. √áa n’arrivera pas et vous mourrez seul. (Rires)

05:47

Ce que vous voulez, ce que vous voulez,¬†c’est une passion. C’est au-del√† d’un int√©r√™t.¬†Vous avez besoin de 20 int√©r√™ts, et alors l’un d’entre eux,¬†l’un d’entre eux s’emparera de vous, vous s√©duira¬†plus que tout autre, et alors vous aurez peut-√™tre trouv√©¬†votre plus grand amour en comparaison de tous les autres¬†qui vous int√©ressent et c’est ce qu’est la passion.

06:10

J’ai un ami, il a fait sa demande √† sa petite amie.¬†Il √©tait une personne √©conomiquement rationnelle.¬†Il a dit √† son amie : “Marions-nous.¬†Fusionnons nos int√©r√™ts.”

06:23

(Rires)

06:25

Oui, il l’a fait.¬†“Je t’aime vraiment”, il disait, “Je t’aime profond√©ment. Je t’aime¬†plus que n’importe quelle femme que j’ai rencontr√©es.¬†Je t’aime plus que Mary, Jane, Susie, Penelope,¬†Ingrid, Gertrude, Gretel –¬†j’√©tais en programme d’√©change en Allemagne √† ce moment-l√†” (Rires)¬†“Je t’aime plus que – ”¬†Ok. Elle quitta la pi√®ce √† la moiti√© de l’√©num√©ration¬†de son amour pour elle.¬†Apr√®s avoir surmont√© sa surprise de, vous savez,¬†d’essuyer un refus, il en conclut qu’il avait √©chapp√©e belle¬†d’un mariage avec une personne irrationnelle,¬†mais il nota, quand m√™me, pour lui-m√™me que la prochaine fois¬†qu’il ferait sa demande, il ne serait peut-√™tre pas n√©cessaire d’√©num√©rer¬†toutes les femmes qu’il avait auditionn√©es pour le r√īle. (Rires)

07:19

Mais cela reste vrai. Vous devez √©tudier les alternatives¬†afin de trouver votre destin√©,¬†ou avez-vous peur du mot “destin√©” ?¬†Est-ce que le mot “destin√©” vous effraie ?¬†C’est de cela que nous parlons, et si vous ne trouvez pas¬†la plus haute expression de votre talent, si vous vous arr√™tez¬†√† “int√©ressant”, quoique cela puisse signifier,¬†est-ce que vous savez ce qu’il va arriver √† la fin de votre longue vie ?¬†Vos amis et votre famille se rassembleront au cimeti√®re,¬†et l√†, √† c√īt√© de votre tombe il y aura une pierre tombale,¬†et sur la pierre tombale il y aura √©crit :¬†“Ici g√ģt un √©minent ing√©nieur qui a invent√© le Velcro.”¬†Mais ce que la pierre tombale aurait du dire,¬†dans une vie alternative,¬†ce qu’elle aurait du dire si c’√©tait la plus grande expression¬†de votre talent : “Ici g√ģt le dernier laur√©at du Prix Nobel de Physique,¬†qui formula la Th√©orie de la Grande Unification¬†et d√©montra l’existence pratique de la distorsion.” [utilis√©e par les vaisseaux de Star Trek]

08:21

(Rires)¬†Le Velcro, en effet… (Rires)

08:27

L’une de ces r√©alit√©s est une grande carri√®re.¬†L’autre est une carri√®re manqu√©e.¬†Mais certains d’entre vous,¬†en d√©pit de toutes ces excuses, vous trouverez,¬†vous trouverez votre passion,¬†et cependant vous allez √©chouer.

08:48

Vous allez √©chouer parce que,¬†parce que vous n’allez pas la suivre,¬†parce que vous allez inventer une nouvelle excuse,¬†une nouvelle excuse pour ne pas agir, et cette excuse¬†je l’ai entendue tellement de fois.¬†“Oui, je voudrais poursuivre une grande carri√®re, mais je tiens¬†aux relations humaines plus qu’aux accomplissements.¬†Je veux √™tre un bon ami. Je veux √™tre un bon √©poux.¬†Je veux √™tre un bon parent et je ne vais pas sacrifier¬†cela sur l’autel de grands accomplissements.”

09:35

(Rires)

09:37

Qu’est-ce que vous voulez que je dise ?¬†Vous voulez r√©ellement que je vous dise :¬†“Honn√™tement, je jure que je ne bats pas les enfants” (Rires)¬†Examinez la vision du monde que vous vous donnez.¬†Vous √™tes un h√©ros peu importe ce que ce que vous faite et moi, en sugg√©rant,¬†avec beaucoup de d√©licatesse, que vous pourriez vouloir une grande carri√®re,¬†je dois d√©tester les enfants. Je ne d√©teste pas les enfants. Je ne les bats pas.¬†Oui, il y avait un petit enfant qui vagabondait dans le b√Ętiment¬†quand je suis arriv√© et non, je ne l’ai pas battu. (Rires)

10:08

Bien sur, j’ai du lui dire que le b√Ętiment √©taient pour les adultes seulement¬†et de d√©camper.¬†Il a marmonn√© quelque chose √† propos de sa m√®re,¬†et je lui ai dit qu’elle le retrouverait probablement dehors de toute mani√®re.¬†La derni√®re fois que je l’ai vu, il √©tait sur les marches, en train de pleurer. (Rires)¬†Quelle mauviette ! (Rires)

10:24

Mais que voulez-vous ? C’est ce que vous attendiez que je dise.¬†Vous pensez vraiment que c’est appropri√©¬†que vous preniez les enfants¬†et les utilisiez comme bouclier ?¬†Vous savez ce qui arrivera un jour,¬†vous, vous parent id√©al, vous ?¬†Le gamin viendra vous voir un jour et vous dira :¬†“Je sais ce que je veux √™tre.¬†Je sais ce que je veux faire dans la vie.”¬†Vous serez si content. C’est la conversation qu’un parent¬†veut entendre, parce que votre enfant est bon en math,¬†et vous savez que vous allez aimer ce qui vient apr√®s.¬†Donc votre gamin vous dit: “J’ai d√©cid√©,¬†je veux √™tre magicien.¬†Je veux faire des tours de magie sur sc√®ne.”¬†(Rires)

11:08

Et qu’allez-vous dire ?¬†Vous direz, vous direz¬†“Euh… c’est risqu√©, ch√©ri.¬†Tu pourrais √©chouer, ch√©ri. On ne gagne pas beaucoup d’argent avec √ßa, ch√©ri.¬†Tu sais, enfin je sais pas, ch√©ri,¬†tu devrais r√©fl√©chir √† √ßa encore un peu, ch√©ri,¬†tu es si bon en math, pourquoi tu ne… “

11:24

Et le gamin vous interrompt et dit :¬†“Mais c’est mon r√™ve. C’est mon r√™ve de faire √ßa”¬†Et qu’est-ce que vous allez dire ?¬†Vous savez ce que vous allez dire ?¬†“Ecoute, ch√©ri. J’avais un r√™ve autrefois, moi aussi, mais… mais…”¬†Comment allez-vous finir votre phrase avec votre “mais” ?¬†“… Mais. J’avais un r√™ve autrefois, moi aussi, mais j’avais trop peur pour le poursuivre.”¬†Ou est-ce que vous allez lui dire √ßa ?¬†“J’avais un r√™ve autrefois, ch√©ri.¬†Mais alors tu es n√©.” (Rires)

11:59

(Rires) (Applaudissements)

12:01

Voulez-vous r√©ellement utiliser votre famille,¬†voulez-vous r√©ellement regarder votre √©pouse¬†et vos enfants et voir vos ge√īliers ?¬†Il y a quelque chose que vous auriez pu dire √† votre enfant¬†quand il ou elle vous a dit : “J’ai un r√™ve.”¬†Vous auriez pu dire, en regardant le gamin en face :¬†“Vas-y, ch√©ri,¬†comme je l’ai fait.”¬†Mais vous ne pourrez pas dire cela¬†parce que vous ne l’avez pas fait. Donc vous ne pourrez pas. (Rires)

12:44

Et donc les p√©ch√©s des parents¬†seront pay√©s par les pauvres enfants.¬†Pourquoi allez-vous chercher refuge dans les relations humaines¬†pour votre excuse de ne pas chercher et poursuivre votre passion ?¬†Vous savez pourquoi.¬†Au fond de votre coeur, vous savez pourquoi,¬†et je suis totalement s√©rieux.¬†Vous savez pourquoi vous devenez tout mignons et affectionn√©s¬†et que vous vous enveloppez dans les relations humaines.¬†C’est parce que vous √™tes –¬†Vous savez ce que vous √™tes.

13:22

Vous √™tes apeur√©s de poursuivre votre passion.¬†Vous avez peur d’avoir l’air ridicule.¬†Vous avez peur d’essayer. Vous avez peur d’√©chouer.¬†Super ami, super √©pouse, super parent, super carri√®re.¬†Est-ce que ce n’est pas un lot ? Est-ce que ce n’est pas ce que vous √™tes ?¬†Comment pouvez-vous √™tre l’un sans l’autre ?¬†Mais vous avez peur.

13:52

Et c’est pourquoi vous n’aurez pas une grande carri√®re, sauf si…¬†“sauf si”, l’expression la plus √©vocatrice de toutes –¬†sauf si.¬†Mais l’expression “sauf si” est li√©e aussi¬†√† cette autre phrase terrifiante¬†“Si seulement j’avais…”¬†“Si seulement j’avais…”¬†Si jamais vous avez cette id√©e coinc√©e dans la t√™te,¬†elle vous blessera √©norm√©ment.

14:33

Ce sont les nombreuses raisons¬†qui font que vous allez √©chouer¬†√† avoir une grande carri√®re,¬†sauf si…

14:45

sauf si.

14:49

Merci (Applaudissements)

        <h2>Réussir SA vie ce n'est pas possible si vous vous comparez. 

Transcription de la conf√©rence de Frans de Waal : ou comment r√©ussir sa vie en ne s’inspirant pas des animaux

En r√©sum√©, les singes sont jaloux si on leur donne pas le m√™me salaire pour le m√™me travail… Alors m√™me que le singe de gauche n’a jamais gout√© un raisin, qu’il ne sait pas s’il aime le raisin.. il exige un raison pour le m√™me travail ex√©cut√© que son voisin. Il va jusqu’√† jeter la tranche de concombre qu’on lui offre m√™me s’il aime le concombre !¬†¬†Ce d√©sir mim√©tique peut nuire √† votre carri√®re car au lieu de chercher ce qui est bon pour vous, vous risquez de juste vouloir comme les autres !¬†¬†———-¬†00:00

Je suis n√© √† Den Bosch,¬†d’o√Ļ le peintre Hieronymous Bosch a tir√© son nom.¬†J’ai toujours beaucoup aim√© ce peintre¬†qui a v√©cu et travaill√© au 15¬į si√®cle.¬†Et ce qui est int√©ressant chez lui quant √† la moralit√©¬†c‚Äôest qu’il a v√©cu √† une √©poque o√Ļ l’influence de la religion √©tait en baisse,¬†et il se demandait, je crois,¬†ce qui arriverait √† la soci√©t√©¬†s’il n’y avait pas de religion ou s’il y avait moins de religion.¬†Il a donc peint ce c√©l√®bre tableau, ¬ę Le Jardin des d√©lices terrestres ¬Ľ,¬†que certains ont interpr√©t√©¬†comme √©tant l’humanit√© avant la chute,¬†ou √©tant l’humanit√© sans chute du tout.¬†Vous vous demandez donc,¬†que se passerait-il si nous n’avions pas go√Ľt√© au fruit de la connaissance, pour ainsi dire,¬†et quel genre de moralit√© aurions-nous ?

00:40

Plus tard, en tant qu’√©tudiant,¬†je suis all√© dans un jardin tr√®s diff√®rent,¬†un jardin zoologique √† Arnhem¬†o√Ļ nous avons des chimpanz√©s.¬†Me voici tout jeune avec un b√©b√© chimpanz√©.¬†(Rires)¬†Et l√† j’ai d√©couvert¬†que les chimpanz√©s ont tr√®s faim de pouvoir et j’en ai √©crit un livre.¬†A l’√©poque la recherche sur les animaux se focalisait¬†sur l’agression et la comp√©tition.¬†J’ai peint un cadre g√©n√©ral du r√®gne animal,¬†humanit√© comprise,¬†selon lequel au fond de nous-m√™mes nous sommes comp√©titifs¬†nous sommes agressifs,¬†nous sommes tous √† la recherche de notre profit personnel.¬†Voici le lancement de mon livre.¬†Je ne suis pas s√Ľr que les chimpanz√©s l‚Äôaient lu,¬†mais c’est s√Ľr qu’ils paraissaient int√©ress√©s.

01:24

Pendant que je faisais ce travail¬†sur le pouvoir et la domination¬†et sur l’agressivit√© et ainsi de suite,¬†j’ai d√©couvert que les chimpanz√©s se r√©concilient apr√®s les bagarres.¬†Ce que vous voyez ici ce sont deux m√Ęles qui se sont battus.¬†Ils ont fini sur un arbre, et l’un d’eux tend la main √† l’autre.¬†Une seconde apr√®s que j’ai pris la photo, ils se sont r√©unis √† la base de l’arbre¬†et ils se sont embrass√©s.

01:44

C’est tr√®s int√©ressant¬†parce qu‚Äô√† l’√©poque on ne parlait que de comp√©tition et agressivit√©,¬†et √ßa n’avait donc aucun sens.¬†La seule chose qui compte c’est gagner ou perdre.¬†Mais pourquoi se r√©concilier apr√®s une bagarre ?¬†√áa n’a aucun sens.¬†C‚Äôest ce que font les bonobos. Les Bonobos font tout avec le sexe.¬†Ils se r√©concilient donc avec le sexe.¬†Mais le principe est le m√™me.¬†Le principe est que vous avez¬†une relation pr√©cieuse¬†qui est d√©grad√©e par le conflit,¬†il faut donc faire quelque chose.¬†Tout mon cadre sur le r√®gne animal,¬†√™tres humains compris,¬†a commenc√© √† chang√© √† ce moment-l√†.

02:18

Nous avons d’ailleurs cette image¬†en science politique, en √©conomie, en lettres,¬†en philosophie,¬†que l’homme est un loup pour l’homme.¬†Et donc tout au fond, notre nature est en fait mauvaise.¬†Je crois que c’est une image injuste pour le loup.¬†Apr√®s tout le loup,¬†est un animal tr√®s coop√©ratif.¬†Voil√† pourquoi beaucoup d’entre vous ont un chien √† la maison,¬†qui lui aussi a toutes ces caract√©ristiques.¬†Et c’est tr√®s injuste pour l’humanit√©,¬†parce que l’humanit√© est en fait beaucoup plus coop√©rative et empathique¬†que ce que l’on croit.¬†J’ai donc commenc√© √† m”int√©resser √† ce probl√®me¬†en l’√©tudiant chez d’autres animaux.

02:52

Voici donc les piliers de la moralit√©.¬†Si vous demandez √† n’importe qui, ¬ę Sur quoi se fonde la moralit√© ? ¬Ľ¬†voici les deux facteurs qui apparaissent toujours.¬†Le premier est la r√©ciprocit√©,¬†et il est associ√© √† un sens de justice et √† un sens d’√©quit√©.¬†Et l’autre est l’empathie et la compassion.¬†Et la moralit√© humaine c’est plus que √ßa,¬†mais si vous enlevez ces deux piliers,¬†il ne reste pas grand-chose, je crois.¬†Ils sont donc absolument essentiels.

03:16

Je vais vous donner quelques exemples.¬†Voici une vieille vid√©o du Yerkes Primate Center¬†o√Ļ on dresse les chimpanz√©s √† coop√©rer.¬†Et √ßa fait d√©j√† une centaine d’ann√©es¬†que nous faisons des exp√©riences sur la coop√©ration.¬†Vous avez ici deux jeunes chimpanz√©s qui ont une boite,¬†et la boite est trop lourde pour qu’un chimpanz√© l’attire √† lui.¬†Et bien s√Ľr, il y a de la nourriture dans la boite.¬†Autrement ils ne la tireraient pas avec autant de force.¬†Ils am√®nent donc la boite.¬†Et vous voyez qu’ils sont synchronis√©s.¬†Vous voyez qu’ils travaillent ensemble, ils tirent au m√™me moment.¬†C’est d√©j√† un gros progr√®s par rapport √† beaucoup d’autres animaux¬†qui ne seraient pas capables de faire √ßa.¬†Et maintenant vous allez voir une image encore plus int√©ressante,¬†parce que maintenant l‚Äôun des deux chimpanz√©s a √©t√© nourri.¬†Donc l’un des deux n’est plus vraiment int√©ress√©¬†par la t√Ęche.¬†(Rires)¬†(Rires)¬†(Rires)¬†Regardez maintenant ce qui se passe √† la fin.¬†(Rires)¬†En gros il prend tout.

04:54

(Rires)

04:57

Il y l√† a deux choses int√©ressantes.¬†L’une est que le chimpanz√© sur la droite¬†comprend compl√®tement ce dont son partenaire a besoin —¬†il comprend donc compl√®tement le besoin de coop√©ration. La deuxi√®me est que le partenaire est pr√™t √† travailler¬†m√™me si la nourriture ne l’int√©resse pas.¬†Pourquoi cela ? √áa a probablement √† voir avec la r√©ciprocit√©.¬†Il y a beaucoup de preuves chez les primates et chez d’autres animaux¬†du fait qu’ils rendent les faveurs.¬†Donc il aura un jour ou l’autre¬†une faveur en retour.¬†Et voil√† donc comment √ßa marche.

05:23

Nous faisons la m√™me chose avec les √©l√©phants.¬†C’est tr√®s dangereux de travailler avec les √©l√©phants.¬†Un autre probl√®me avec les √©l√©phants¬†c’est que vous ne pouvez pas utiliser de boite¬†qui soit trop lourde pour un √©l√©phant.¬†On peut peut-√™tre en faire une,¬†mais je crois qu’elle va √™tre trop fragile.¬†Ce que nous avons donc fait dans ce cas pr√©cis —¬†nous faisons ces √©tudes en Tha√Įlande pour Josh Plotnik —¬†nous avons cet instrument, nous utilisons cette corde.¬†Si vous tirez de ce c√īt√© de la corde,¬†la corde dispara√ģt de l’autre c√īt√©. Deux √©l√©phants doivent donc la tirer en m√™me temps.¬†Autrement rien ne se passe¬†et la corde dispara√ģt.

05:57

Et le premier enregistrement que vous allez voir¬†ce sont deux √©l√©phants rel√Ęch√©s en m√™me temps¬†qui arrivent √† l’√©quipement.¬†L’√©quipement est sur la gauche avec de la nourriture dessus.¬†Ils arrivent donc ensemble,¬†ils la prennent ensemble et ils tirent ensemble.¬†En fait pour eux c’est assez simple.¬†Les voil√†.¬†Et voil√† comment ils font.¬†Nous allons maintenant rendre la t√Ęche plus difficile.¬†Parce que le but de cette exp√©rience¬†c’est de voir comment ils comprennent la coop√©ration.¬†Est-ce qu’ils la comprennent comme les chimpanz√©s, par exemple ?

06:35

Ce que nous faisons √† l’√©tape suivante¬†c’est rel√Ęcher un √©l√©phant avant l’autre,¬†et cet √©l√©phant doit √™tre assez intelligent¬†pour rester l√†, attendre et ne pas tirer la corde —¬†parce que s’il tire la corde, tout dispara√ģt et le test est fini. Cet √©l√©phant fait une chose ill√©gale¬†que nous ne lui avons pas apprise.¬†Mais il montre √† quel point il comprend,¬†parce qu’il met sa patte sur la corde,¬†il se place sur la corde et attend que l’autre arrive,¬†et ensuite l’autre fera tout le travail pour lui.¬†C’est ce que nous appelons profiter des autres.¬†(Rires)¬†Mais il montre l’intelligence qu’ont les √©l√©phants.¬†Ils d√©veloppent plusieurs de ces techniques alternatives¬†que nous n’approuvons pas n√©cessairement.¬†L’autre √©l√©phant arrive¬†et il va tirer.¬†Maintenant regardez l’autre. L’autre n’oublie pas de manger, bien s√Ľr.¬†(Rires)¬†C’√©tait la partie sur la coop√©ration, la r√©ciprocit√©.

07:47

Parlons maintenant de l’empathie.¬†L’empathie est le sujet principal de ma recherche.¬†Et l’empathie a deux qualit√©s.¬†L’une est la compr√©hension. Une d√©finition ordinaire :¬†la capacit√© de comprendre et partager les sensations des autres.¬†Et la partie √©motionnelle.¬†L’empathie voyage sur deux voies.

08:02

Une est la voie du corps.¬†Si vous parlez avec une personne triste,¬†vous adopterez une expression triste et une posture triste,¬†avant m√™me de savoir si vous vous sentez triste.¬†Et c’est un peu la voie du corps ou l’empathie √©motionnelle,¬†qu’ont beaucoup d’animaux.¬†Votre chien l’a aussi.¬†C’est la raison pour laquelle les gens ont des mammif√®res √† la maison¬†et pas des tortues ou des serpents ou d’autres animaux¬†qui n’ont pas ce genre d’empathie.¬†Ensuite il y a la voie cognitive,¬†qui signifie plut√īt se mettre dans la perspective de quelqu’un d’autre.¬†Et c’est plus limit√©.¬†Il y a peu d’animaux — je crois que les √©l√©phants et les primates peuvent faire ce genre de chose —¬†mais il y a tr√®s peu d’animaux qui peuvent le faire.

08:35

La synchronisation,¬†qui fait partie de ce m√©canisme de l’empathie¬†est tr√®s ancienne dans le r√®gne animal.¬†Et chez les √™tres humains, bien s√Ľr, nous pouvons l’√©tudier¬†sur la contagion du b√Ęillement.¬†Les √™tres humains baillent quand les autres baillent.¬†Et √ßa a un rapport avec l’empathie.¬†Elle active les m√™mes r√©gions du cerveau.¬†Nous savons aussi que ceux qui sont plus sujet √† la contagion du b√Ęillement¬†sont tr√®s empathiques.¬†Ceux qui ont des probl√®mes avec l’empathie, comme les enfants autistes,¬†ne baillent pas par contagion.¬†C’est donc li√©.

09:01

Et nous √©tudions donc ceci chez les chimpanz√©s en leurs pr√©sentant une t√™te anim√©e.¬†C’est ce que vous voyez en haut √† gauche,¬†une t√™te anim√©e qui baille.¬†Et il y a un chimpanz√© qui regarde,¬†un vrai chimpanz√© qui regarde l’√©cran d’un ordinateur¬†sur lequel nous faisons passer ces animations.¬†(Rires)¬†La contagion du b√Ęillement¬†qui vous est probablement famili√®re —¬†et vous allez peut-√™tre commencer √† bailler tr√®s rapidement —¬†c’est une chose que nous partageons avec d’autres animaux.¬†Et c’est li√© √† la voie du corps qui est la synchronisation¬†qui est √† la base de l’empathie¬†et en fait c’est universel chez les mammif√®res.

09:40

Nous √©tudions aussi des expressions plus complexes. Voici la consolation.¬†Voici un chimpanz√© m√Ęle qui a perdu dans une bagarre et il hurle,¬†et un jeune arrive et lui met un bras autour¬†et le calme.¬†C’est la consolation. C’est semblable √† la consolation humaine.¬†Et le comportement de la consolation,¬†est d√©termin√© par l’empathie.¬†Pour pouvoir √©tudier l’empathie chez les enfants¬†il faut demander √† la famille de faire semblant d’√™tre boulevers√©e,¬†pour voir ce que font les enfants.¬†C’est donc li√© √† l’empathie,¬†et c‚Äôest le genre d’expressions que nous cherchons.

10:10

R√©cemment nous avons publi√© une exp√©rience dont vous avez peut-√™tre entendu parler.¬†C’est sur l’altruisme et les chimpanz√©s¬†o√Ļ la question est, est-ce que les chimpanz√©s se soucient¬†du bien-√™tre de quelqu’un d’autre ?¬†Et pendant des d√©cennies on a suppos√©¬†que seuls les √™tres humains peuvent le faire,¬†qu’uniquement les √™tres humains se soucient du bien-√™tre de quelqu’un d’autre.¬†Nous avons fait une exp√©rience tr√®s simple.¬†Nous le faisons sur les chimpanz√©s qui vivent √† Lawrenceville,¬†dans la station de recherche de Yerkes.¬†Et voici comment ils vivent.¬†Nous les appelons dans une pi√®ce et nous faisons l’exp√©rience.¬†Dans ce cas-l√† nous mettons deux chimpanz√©s l’un √† c√īt√© de l’autre.¬†et l’un d’entre eux a un seau plein de jetons, et les jetons signifient diff√©rentes choses.¬†Un type de jeton nourrit uniquement le chimpanz√© qui le choisi,¬†l’autre nourrit les deux.

10:49

Voici une √©tude que nous avons fait avec Vicky Horner.¬†Et l√† vous avez deux jetons de couleur [√©go√Įste et prosocial].¬†Ils en ont un plein seau.¬†Et ils doivent choisir une des deux couleurs.¬†Vous allez voir comment √ßa se passe.¬†Si ce chimpanz√© fait le choix le plus √©go√Įste,¬†qui est le jeton rouge dans ce cas pr√©cis,¬†il doit nous le donner.¬†Nous le prenons, nous le mettons sur une table avec deux r√©compenses en nourriture,¬†mais dans ce cas-l√† seul celui qui est √† droite aura droit √† la nourriture.¬†Celui qui est sur la gauche s’en va parce qu’il sait d√©j√†¬†que ce n’est pas un bon test pour lui.¬†Le suivant est celui du jeton pro-social.

11:24

Celui qui fait le choix — voici la partie int√©ressante —¬†pour celui qui fait le choix,¬†√ßa n’a pas vraiment d’importance.¬†Il nous donne maintenant un jeton pro-social et les deux obtiennent de la nourriture.¬†Celui qui fait le choix obtient toujours une r√©compense.¬†√ßa n’a donc pas d’importance.¬†En fait il devrait choisir sans regarder.¬†Mais ce que nous avons d√©couvert¬†c’est qu’ils pr√©f√®rent le jeton pro-social.¬†Voici donc la ligne du 50% c’est √† dire le choix au hasard.¬†Et surtout si le partenaire attire l’attention, il choisit plus souvent.

11:51

Et si le partenaire lui met la pression —¬†si le partenaire commence √† cracher et √† l’intimider —¬†le choix baisse.¬†C’est comme s’ils disaient,¬†¬ę¬†Si tu ne te comportes pas bien, je ne serais pas pro-social aujourd’hui.¬†¬Ľ¬†Et voici ce qui arrive sans partenaire,¬†quand il n’y a pas de partenaire.¬†Nous avons donc d√©couvert que les chimpanz√©s se soucient¬†du bien-√™tre de quelqu’un d’autre —¬†surtout si ce sont des membres de leur groupe.

12:15

La derni√®re exp√©rience que je veux vous raconter¬†c’est notre √©tude sur l’√©quit√©.¬†Cette √©tude est devenue c√©l√®bre.¬†Et maintenant il y en a beaucoup d’autres,¬†parce qu’apr√®s l’avoir faite il y a dix ans,¬†elle est devenue tr√®s c√©l√®bre.¬†Et au d√©but nous avons fait √ßa avec des capucins.¬†Je vais vous montrer la premi√®re exp√©rience que nous avons faite.¬†Maintenant elle a √©t√© faite avec des chiens et des oiseaux¬†et avec des chimpanz√©s.¬†Mais avec Sarah Brosnan nous avons commenc√© avec les capucins.

12:43

Ce que nous avons fait¬†c’est mettre deux capucins l’un √† c√īt√© de l’autre.¬†Encore une fois, ces animaux vivent en groupes, ils se connaissent.¬†Nous les sortons du groupe, nous les mettons dans une pi√®ce test.¬†Et ils doivent accomplir¬†une tache tr√®s simple.¬†Et si vous leur donnez √† tous les deux du concombre comme r√©compense,¬†les deux singes sont l’un √† c√īt√© de l’autre,¬†ils sont parfaitement capables de le faire 25 fois de suite.¬†Donc le concombre, m√™me si √† mon avis ce n’est que de l’eau,¬†mais le concombre est parfait pour eux.¬†Si vous donnez au partenaire du raisin —¬†les pr√©f√©rences de mes capucins pour la nourriture¬†correspondent exactement aux prix du supermarch√© —¬†si vous leurs donnez du raisin — une bien meilleure nourriture —¬†vous cr√©ez de l’iniquit√© entre eux.¬†Voici donc l’exp√©rience que nous avons faite.

13:26

R√©cemment nous l’avons enregistr√©e avec de nouveaux singes qui n’avaient jamais accompli la t√Ęche,¬†en pensant qu’ils auraient peut-√™tre eu une r√©action plus forte,¬†ce qui c’est av√©r√© √™tre vrai.¬†Le singe sur la gauche est celui qui re√ßoit du concombre.¬†Celui sur la droite est celui qui re√ßoit du raisin.¬†Celui qui re√ßoit du concombre,¬†veuillez remarquer que le premier morceau de concombre est parfait.¬†Le premier morceau qu’il mange.¬†Ensuite il voit l’autre qui obtient du raisin, et vous allez voir ce qui va se passer.¬†Il nous donne un caillou. C’est la t√Ęche.¬†Et nous lui donnons un morceau de concombre et il le mange.¬†L’autre doit nous donner un caillou.¬†Et c’est ce qu’il fait.¬†Il obtient du raisin et il le mange.¬†L’autre voit √ßa.¬†Il nous donne maintenant un caillou,¬†il obtient √† nouveau du concombre.¬†(Rires)¬†Il essaye un caillou contre le mur.¬†Il doit nous le donner.¬†Il obtient du concombre encore une fois.¬†(Rires)¬†En fait ce que vous voyez c’est en gros la manifestation de Wall Street.

14:47

(Rires)

14:50

(Applaudissements)

14:53

Il faut que je vous dise —¬†J’ai encore deux minutes, je vais vous raconter une histoire dr√īle.¬†Cette √©tude est devenue c√©l√®bre¬†et nous avons re√ßu beaucoup de commentaires,¬†surtout d’anthropologues, d’√©conomistes,¬†de philosophes.¬†Ils n’ont pas aim√© du tout.¬†Parce qu’ils avaient d√©cid√© dans leur t√™te, je crois,¬†que l’√©quit√© est un probl√®me tr√®s complexe¬†et que les animaux ne peuvent pas l’avoir.¬†Un philosophe nous a m√™me √©crit¬†qu’il √©tait impossible que les singes aient un sens d’√©quit√©¬†parce que l’√©quit√© a √©t√© invent√©e pendant la R√©volution Fran√ßaise.¬†(Rires)

15:24

Un autre a √©crit un chapitre tout entier¬†qui dit qu’il croirait que c’est li√© √† l’√©quit√©¬†si celui qui re√ßoit le raisin refusait le raisin.¬†Ce qui est amusant c’est que Sarah Brosnan,¬†qui fait √ßa avec les chimpanz√©s,¬†a eu deux ou trois combinaisons de chimpanz√©s¬†o√Ļ, en effet, celui qui obtenait le raisin le refusait¬†jusqu’√† ce que l’autre aussi en obtienne.¬†Nous nous rapprochons donc beaucoup du sens d’√©quit√© humain.¬†Et je crois que les philosophes devraient repenser un peu leur philosophie.

15:51

Donc pour r√©capituler.¬†Je crois qu’il y a une moralit√© √©volu√©e.¬†Je crois que la moralit√© est beaucoup plus que ce dont nous parlons,¬†mais elle serait impossible sans ces ingr√©dients¬†que nous trouvons chez d’autres primates,¬†c’est-√†-dire l’empathie et la consolation,¬†les tendances pro-sociales, la r√©ciprocit√© et un sens d’√©quit√©.¬†Nous travaillons donc sur ces questions¬†pour voir si nous pouvons cr√©er une moralit√© de bas en haut, pour ainsi dire,¬†sans que Dieu ou la religion soient concern√©s,¬†et pour voir comment on peut arriver √† une moralit√© √©volu√©e.

16:18

Je vous remercie pour l’attention.

Moralité : Pour réussir sa vie, suivez votre passion, ne vous comparez pas et entreprenenez !

Le monde a chang√© : il n’y a plus de places dor√©es dans les grandes entreprises.

Trouvez votre passion et transformez là en business ! Vous allez enfin investir sur votre carrière et votre avenir.

Regardez notre atelier R√©v√©lations d’Entrepreneurs pour voir si la vie d’entrepreneur pourrait vous √©panouir !

Si vous voulez savoir comment trouver la bonne id√©e pour cr√©er l’entreprise qui va avec la vie de vos r√™ves, je vous invite √† ma formation M.O.N.R.E.V.E pour trouver une id√©e de business sur mesure !

Veille d’Antonella VILAND, coach pour les entrepreneurs depuis 2005

 Autres articles qui devraient vous intéresser :

Pourquoi vous risquez de NE PAS réussir sa vie !

5 commentaires sur “Pourquoi vous risquez de NE PAS r√©ussir sa vie !

  1. Excellent et tellement vraiūüėä le discours de Steve Jobs √©tait inspirant mais j’avoue avoir un faible pour l’humour et la langue britanniques. A r√©√©couter. Merci pour ce partage.

  2. J’avoue ne pas voir √©t√© touch√©e par ce discours car je ne l’ai pas bien compris! Par contre celui de steve J que je ne connaissais pas m’a en effet tir√© des larmes et surtout a beaucoup r√©sonn√© en moi! merci pour ces liens inspirants!

Donnez votre avis, partagez votre expérience ou vos ressentis !

Besoin d'un plan d'action personnalisé pour avancer ?

A propos de l’auteur

N'oubliez pas vos guides gratuits

√Čtude de march√©, mod√®le de business plan gratuit, pr√©visionnel et bien d’autres encore !¬†

Retour en haut