Macreationdentreprise.fr

De l'envie à la réalité

Voici un exemple business plan micro crĂšche
ouvrir une creche
Table des matiĂšres

En recherche d’un exemple de business plan micro-crĂšche ? Un guide, Ă©tape par Ă©tape

Vous ĂȘtes une professionnelle de l’enfance et vous souhaitez donner une nouvelle dimension Ă  votre carriĂšre ? 

Vous rĂȘvez de crĂ©er un systĂšme de planification personnelle qui vous permettra de rĂ©ussir dans votre domaine ? 

Ne cherchez pas plus loin ! Dans ce guide, qui vous accompagne, Ă©tape par Ă©tape, nous vous aiderons Ă  crĂ©er un exemple de planning personnel micro-crĂšche adaptĂ© Ă  vos besoins et Ă  vos objectifs uniques dans le domaine de la garde d’enfants. De la dĂ©finition d’objectifs clairs Ă  la mise en Ɠuvre de stratĂ©gies efficaces de gestion du temps, nous aborderons tous les aspects de la question. Que vous soyez nounou, puĂ©ricultrice ou Ă©ducatrice de la petite enfance, ce guide est conçu pour vous aider Ă  rester organisĂ©e, concentrĂ©e et, en fin de compte, Ă  atteindre le succĂšs que vous souhaitez dans votre carriĂšre de puĂ©ricultrice. 

Alors, prenez un stylo et du papier, et commençons à construire un systÚme de planification personnelle qui vous propulsera vers vos objectifs professionnels.

I. L’importance d’un systùme de planification personnel dans les crùches

Dans les structures comme les crĂšches ou les halte-garderies, un exemple de planning personnel micro-crĂšche solide est essentiel pour assurer une gestion efficace du temps, des ressources et des activitĂ©s. Il permet aux professionnels de la garde d’enfants de rester organisĂ©s, de garder une vision claire de leurs objectifs et de maintenir un environnement structurĂ©. En outre, en permettant de maximiser le temps et les ressources disponibles, un bon systĂšme de planification garantit une transition en douceur entre les diffĂ©rentes tĂąches et les responsabilitĂ©s, ce qui contribue Ă  une expĂ©rience positive, tant pour les enfants que pour les professionnels. Ce qui est essentiel dans un environnement dynamique, comme celui des crĂšches.

Un systĂšme de planification bien conçu comprend des Ă©lĂ©ments, tels que des outils de planification appropriĂ©s, un programme et une routine quotidienne, des objectifs clairs et une communication efficace au sein de la structure. La mise en place d’un tel systĂšme amĂ©liore la productivitĂ©, l’efficacitĂ© et la satisfaction au travail des professionnels de la garde d’enfants.

Il faut donc documenter et préparer des check-lists : 

  • Routine d’ouverture ;
  • Routine du dĂ©jeuner ;
  • Routine de la sieste ; etc.

Je mets le mot “routine”, mais comprenez bien qu’il s’agit de processus qui vont garantir la qualitĂ© de vos services. Le jeu en vaut donc la chandelle. 

Vous verrez d’ailleurs que ces documents vont rassurer vos clients et les institutions publiques chargĂ©es de vous donner le droit d’ouvrir votre Ă©tablissement.

II. Ce qu’un exemple de business plan micro crùche peut vous apporter

Quand on cherche un modĂšle business plan pour ouvrir une micro-crĂšche, c’est gĂ©nĂ©ralement la preuve qu’on est trĂšs motivĂ© pour crĂ©er son entreprise. Mais on a aussi besoin d’aide pour prĂ©senter son dossier Ă  des sociĂ©tĂ©s de financement (banques, plateforme d’initiatives locales, etc.) et se rassurer quant Ă  la soliditĂ© du projet ! 

Avec un exemple de business plan sectoriel ciblé dans le domaine de la crÚche, vous   allez : 

  • Avoir le sentiment de gagner du temps.  
  • Vous sentir rassurĂ© sur votre capacitĂ© Ă  prĂ©senter un dossier correct. 
  • Visualiser rapidement le seuil de rentabilitĂ© d’une affaire dans ce secteur, afin de finalement confirmer votre dĂ©sir de vous lancer ou pas.
  • Avoir des idĂ©es auxquelles vous n’auriez peut-ĂȘtre pas pensĂ© seul sur le projet, la clientĂšle, les produits, les stratĂ©gies de communication, etc.
  • Être alertĂ© sur des points de vigilance auxquels vous n’aviez pas songĂ©. 
  • DĂ©terminer une idĂ©e plus prĂ©cise de certaines dĂ©penses Ă  comptabiliser. 
  • Être au clair sur les documents Ă  rĂ©unir pour prĂ©senter votre business plan micro-crĂšche.

III. Ce qu’un modùle de business plan micro crùche ne peut pas vous apporter

Malheureusement, un modĂšle de business plan sur l’activitĂ© d’une halte-garderie ne rĂ©soudra pas tous vos problĂšmes. Par exemple, mĂȘme avec votre business plan, vous ne pourrez pas avoir : 

  • Compris toutes les finesses de votre secteur d’activitĂ© ! Et pour cause, puisque ce document reste une analyse faite par un tiers. C’est Ă  vous de juger des points importants dans votre secteur, car c’est vous qui avez un enjeu de carriĂšre et un enjeu financier. 
  • ApprĂ©hendĂ© les particularitĂ©s de votre zone gĂ©ographique. 
  • DĂ©veloppĂ© les compĂ©tences suffisantes pour mettre Ă  jour tout le document avec sĂ©rieux. 
  • DĂ©veloppĂ© des compĂ©tences solides d’entrepreneur : 
    • savoir mettre en place une veille de la concurrence, 
    • savoir rĂ©agir face aux Ă©volutions de la demande des clients, 
    • savoir communiquer en vrai et sur internet, 
    • savoir comment crĂ©er un logo d’entreprise facilement et rapidement, 
    • savoir nĂ©gocier, 
    • savoir vendre, 
    • savoir gĂ©rer un planning, 
    • savoir piloter votre marge, 
    • savoir rĂ©diger ou nĂ©gocier un contrat, 
    • savoir analyser votre bilan ou celui d’un concurrent, etc. 
  • ValidĂ© le fait que ce projet est vĂ©ritablement le plus en adĂ©quation avec vos qualitĂ©s, vos forces, vos intĂ©rĂȘts, vos motivations, votre vision d’une vie idĂ©ale, vos contraintes Ă©conomiques, organisationnelles, etc. C’est tout de mĂȘme fondamental pour mettre toutes les chances de votre cĂŽtĂ© ! 
  • Des rĂ©ponses aux 10 000 autres questions que vous allez vous poser Ă  la fois pendant cette phase de montage du projet et pendant les 24 prochains mois. 

IV. Évaluer vos besoins et objectifs pour votre crùche

Avant de commencer Ă  crĂ©er votre exemple de planning personnel micro-crĂšche, il est essentiel d’évaluer vos besoins et objectifs spĂ©cifiques. Prenez le temps de rĂ©flĂ©chir Ă  ce que vous souhaitez accomplir en tant que professionnel de la garde d’enfants. 

  • Quels sont vos objectifs Ă  court et Ă  long terme ? 
  • Quelles sont les valeurs et les principes qui guident votre pratique ?

En répondant à ces questions, vous pourrez définir clairement ce que vous attendez de votre systÚme de planification personnel et adapter vos choix en conséquence.

Ensuite, Ă©valuez les besoins de votre crĂšche en termes de nombre d’enfants, de types d’activitĂ©s et de ressources disponibles. Prenez en compte les rĂ©glementations en vigueur et les exigences spĂ©cifiques de votre pays ou de votre rĂ©gion. Cette Ă©valuation vous permettra de choisir les outils de planification les plus appropriĂ©s pour votre crĂšche, en fonction de sa taille, de ses besoins et de ses objectifs.

V. Comment obtenir ce qui vous manque

1. Le travail de compréhension du business plan

Pour bien comprendre les finesses de votre secteur d’activitĂ© et de votre secteur gĂ©ographique, il faut apprendre Ă  mener une Ă©tude de marchĂ© solide. Quand on n’a jamais fait cela, c’est un nouvel exercice dĂ©routant et difficile : autant que d’apprendre Ă  marcher, parler ou lire ! 

Pour dĂ©velopper vos compĂ©tences d’entrepreneur sur les champs oĂč vous avez besoin, il faut dĂ©jĂ  clairement comprendre les compĂ©tences dont vous avez besoin. Mais pour cela, il faut connaĂźtre les 6 Ă©tapes clĂ©s pour entreprendre en sĂ©curitĂ© !

Voici leur présentation dans la vidéo ci-dessous :

Je me forme gratuitement sur les 6 Ă©tapes

Dans cette courte vidéo, je vous explique ce que vous devez cerner rapidement.

2. Le travail de prĂ©paration de l’entrepreneur Ă  la rĂ©alisation du business plan

Ensuite, vous pourrez, selon vos besoins, vous orienter vers une formation Ă  la crĂ©ation d’entreprise. Ainsi, vous multiplierez vos chances de rĂ©ussite par 3 en choisissant une formation complĂšte et adaptĂ©e Ă  votre besoin.

Enfin, pour rĂ©pondre Ă  toutes vos questions et pour ĂȘtre sĂ»r que ce projet est le bon pour vous, rien ne vaut un accompagnement Ă  la crĂ©ation d’entreprise avec des experts de l’entrepreneuriat. Ici, vous n’avez pas de temps Ă  perdre avec des conseillers qui ne sont pas eux-mĂȘmes des entrepreneurs ou des coachs juniors. Car, plus votre enjeu de vie est important (famille, carriĂšre, reconversion, Ă©conomie, etc.), plus vous devez sĂ©curiser votre projet en vous entourant des bons coachs experts entrepreneurs.

Chez macreationdentreprise.fr, nous avons rĂ©uni pour vous une Ă©quipe de choc ! Et, cerise sur le gĂąteau 🍒, toutes nos formations comprennent systĂ©matiquement un accompagnement qui va bien au-delĂ  d’une semaine ou d’un mois de formation. Donc, vous pouvez nous joindre Ă  n’importe quel moment de la vie de votre projet !

VI. Choisir les bons outils de planification pour votre crĂšche

Une fois que vous avez Ă©valuĂ© vos besoins et objectifs pour votre crĂšche, il est temps de choisir les bons outils de planification. Il existe de nombreuses options disponibles, allant des calendriers traditionnels aux applications numĂ©riques. L’essentiel est de choisir des outils qui rĂ©pondent Ă  vos besoins spĂ©cifiques et qui sont faciles Ă  utiliser.

Les calendriers traditionnels, qu’ils soient physiques ou Ă©lectroniques, peuvent ĂȘtre une option simple et efficace pour planifier les activitĂ©s quotidiennes, les Ă©vĂ©nements spĂ©ciaux et les rendez-vous. Ils offrent une vue d’ensemble claire de ce qui est prĂ©vu et peuvent ĂȘtre facilement consultĂ©s par tous les membres de l’équipe de la crĂšche. Si vous optez pour un calendrier Ă©lectronique, assurez-vous qu’il est facilement accessible sur diffĂ©rents appareils et qu’il offre des fonctionnalitĂ©s de partage et de collaboration.

Les applications de gestion de tĂąches et de projets peuvent Ă©galement ĂȘtre utiles pour organiser les activitĂ©s, les tĂąches et les ressources de votre crĂšche. Elles permettent de dĂ©finir des Ă©chĂ©ances, d’attribuer des responsabilitĂ©s et de suivre le progrĂšs des projets. 

VII. Mettre en place votre systĂšme de planification personnel

Maintenant, il est temps de mettre en place votre exemple de planning personnel micro-crÚche. Voici les étapes clés pour vous aider à démarrer :

  1. DĂ©finissez des objectifs clairs : identifiez les objectifs que vous souhaitez atteindre dans votre carriĂšre. Qu’il s’agisse d’amĂ©liorer vos compĂ©tences, d’augmenter votre clientĂšle ou de dĂ©velopper de nouvelles activitĂ©s, assurez-vous que vos objectifs sont spĂ©cifiques, mesurables, atteignables, pertinents et limitĂ©s dans le temps.
  2. CrĂ©ez un plan d’action : Ă©laborez un plan d’action dĂ©taillĂ© pour chaque objectif que vous avez fixĂ©. Identifiez les Ă©tapes spĂ©cifiques que vous devez suivre pour atteindre chaque objectif et assignez des dĂ©lais rĂ©alistes Ă  chaque Ă©tape. Assurez-vous de rester flexible et d’ajuster votre plan en fonction des circonstances et des nouvelles opportunitĂ©s.
  3. Organisez votre emploi du temps : utilisez les outils de planification choisis pour organiser votre emploi du temps de maniĂšre efficace. DĂ©finissez des plages horaires pour chaque tĂąche et activitĂ©, en tenant compte des prioritĂ©s et des contraintes de temps. Assurez-vous de prĂ©voir des pĂ©riodes de repos et de dĂ©tente pour Ă©viter l’épuisement professionnel.
  4. DĂ©veloppez une routine quotidienne : crĂ©ez une routine quotidienne pour votre crĂšche en dĂ©finissant des horaires rĂ©guliers pour les activitĂ©s, les repas, les temps de jeu, les siestes et les moments calmes. Une routine bien Ă©tablie contribue Ă  la stabilitĂ© et au bien-ĂȘtre des enfants, tout en facilitant votre propre organisation et votre gestion du temps.
  5. Impliquez votre Ă©quipe : si vous travaillez en Ă©quipe, assurez-vous d’impliquer tous les membres dans votre systĂšme de planification. Organisez des rĂ©unions rĂ©guliĂšres pour discuter des objectifs, des progrĂšs et des dĂ©fis, et encouragez la collaboration et la communication ouverte. La participation de tous les membres de l’équipe est essentielle.

VIII. Créer un programme et une routine quotidienne pour votre crÚche

Un programme et une routine quotidienne bien planifiĂ©s sont primordiaux pour assurer un environnement structurĂ© et sĂ©curisant pour les enfants. Ils permettent de maximiser le temps d’apprentissage, de favoriser le dĂ©veloppement des compĂ©tences sociales et Ă©motionnelles, et de garantir une transition en douceur entre les diffĂ©rentes activitĂ©s. Voici quelques conseils pour crĂ©er un programme et une routine quotidiens efficaces pour votre crĂšche :

  1. DĂ©finissez des plages horaires pour les activitĂ©s clĂ©s : identifiez les activitĂ©s clĂ©s que vous souhaitez inclure dans votre programme quotidien, telles que les temps de jeu, les activitĂ©s d’apprentissage, les repas et les moments calmes. DĂ©finissez des plages horaires spĂ©cifiques pour chaque activitĂ©, en tenant compte des besoins et des intĂ©rĂȘts des enfants.
  2. PrĂ©voyez du temps pour les transitions : les transitions entre les activitĂ©s peuvent ĂȘtre stressantes pour les enfants, il est donc important de prĂ©voir du temps supplĂ©mentaire pour avoir des transitions en douceur. Utilisez des signaux visuels ou sonores pour indiquer aux enfants qu’il est temps de passer Ă  une nouvelle activitĂ©, et offrez-leur un soutien et une guidance appropriĂ©s pendant les transitions.
  3. Variez les types d’activitĂ©s : assurez-vous d’inclure une variĂ©tĂ© d’activitĂ©s dans votre programme quotidien, en tenant compte des diffĂ©rents domaines de dĂ©veloppement des enfants. Alternez les activitĂ©s physiques, cognitives, sociales et artistiques pour offrir aux enfants une expĂ©rience d’apprentissage complĂšte et Ă©quilibrĂ©e.
  4. Adaptez le programme en fonction des besoins individuels : chaque enfant est unique et a des besoins et des intĂ©rĂȘts spĂ©cifiques. Adaptez votre programme en fonction des besoins individuels des enfants, en offrant des activitĂ©s supplĂ©mentaires ou en modifiant les activitĂ©s existantes pour rĂ©pondre Ă  leurs besoins particuliers.
  5. Communiquez le programme aux parents : assurez-vous de communiquer rĂ©guliĂšrement le programme quotidien aux parents. Utilisez des tableaux d’affichage, des newsletters ou des applications de communication pour partager les dĂ©tails du programme, les activitĂ©s prĂ©vues et tout autre information pertinente. La communication ouverte avec les parents contribue Ă  renforcer la confiance et la collaboration entre la crĂšche et les familles.

IX. DĂ©finir des objectifs et suivre les progrĂšs

La dĂ©finition d’objectifs clairs et la surveillance rĂ©guliĂšre des progrĂšs sont essentielles pour maintenir la motivation et l’engagement envers votre systĂšme de planification. Voici quelques conseils pour dĂ©finir des objectifs efficaces et suivre les progrĂšs de maniĂšre appropriĂ©e :

  1. Identifiez des objectifs spĂ©cifiques : dĂ©finissez des objectifs spĂ©cifiques et mesurables pour votre carriĂšre en garde d’enfants. Par exemple, vous pourriez vous fixer comme objectif d’obtenir une certification supplĂ©mentaire, d’augmenter votre clientĂšle de 20 % ou d’élaborer un nouveau programme d’apprentissage.
  2. Établissez des Ă©chĂ©ances rĂ©alistes : assignez des Ă©chĂ©ances rĂ©alistes Ă  chaque objectif. Divisez chaque objectif en sous-Ă©tapes rĂ©alisables et assignez des dĂ©lais rĂ©alistes Ă  chaque Ă©tape. Cela vous aidera Ă  rester motivĂ© et Ă  maintenir votre progression.
  3. Suivez les progrÚs : tenez un journal ou utilisez des outils de suivi pour noter vos progrÚs. Cela vous permettra de voir les résultats de vos efforts et de rester concentré sur vos objectifs à long terme.
  4. CĂ©lĂ©brez les rĂ©ussites : cĂ©lĂ©brez vos rĂ©ussites, grandes et petites. Chaque Ă©tape franchie vers la rĂ©alisation de vos objectifs mĂ©rite d’ĂȘtre cĂ©lĂ©brĂ©e. Cela vous aidera Ă  maintenir votre motivation et Ă  rester engagĂ©.
  5. RĂ©Ă©valuez rĂ©guliĂšrement vos objectifs : rĂ©Ă©valuez rĂ©guliĂšrement vos objectifs pour vous assurer qu’ils sont toujours pertinents et alignĂ©s sur vos besoins et vos aspirations. Soyez ouvert aux ajustements et aux nouvelles opportunitĂ©s qui peuvent se prĂ©senter en cours de route.

X. GĂ©rer et organiser les ressources de votre crĂšche

La gestion et l’organisation des ressources de votre crĂšche sont cruciales pour assurer un fonctionnement efficace et pour donner une expĂ©rience positive aux enfants. Voici quelques conseils :

  1. Faites l’inventaire des ressources : commencez par faire l’inventaire de toutes les ressources disponibles dans votre crĂšche, qu’il s’agisse de jouets, de matĂ©riel pĂ©dagogique, de livres, de fournitures d’art et d’artisanat, etc. Assurez-vous que toutes les ressources sont en bon Ă©tat et conformes aux normes de sĂ©curitĂ©.
  2. Organisez-les de maniĂšre logique : organisez les ressources de votre crĂšche de maniĂšre logique et accessible. Utilisez des Ă©tagĂšres, des bacs de rangement et des Ă©tiquettes pour faciliter la recherche. Assurez-vous que chaque ressource a sa place et encouragez les enfants Ă  ranger.
  3. Renouvelez-les rĂ©guliĂšrement : renouvelez rĂ©guliĂšrement les ressources de votre crĂšche pour offrir aux enfants une expĂ©rience d’apprentissage enrichissante et variĂ©e. Faites des recherches sur les nouvelles tendances pĂ©dagogiques, les jeux et les jouets.

XI. Le résumé de tous les points clés à savoir pour ouvrir une micro-crÚche afin de vous faire gagner du temps

Vous voulez ouvrir une micro-crĂšche ? La garde de jeunes enfants est un secteur oĂč la demande est forte. En effet, pour 100 enfants de moins de 3 ans, seulement 59,8 places sont disponibles. Bien que 1 500 nouvelles structures voient le jour chaque annĂ©e, il manque encore 230 000 places d’accueil ! Dans cette partie, je vous livre toutes les informations utiles pour concrĂ©tiser votre projet.

1. L’accueil des jeunes enfants : quelques donnĂ©es importantes

MĂȘme si la natalitĂ© est en baisse, la France reste le pays le plus fĂ©cond d’Europe. Puisqu’elle compte 2,1 millions d’enfants de moins de 3 ans. Ils peuvent ĂȘtre, soit gardĂ©s dans des structures extĂ©rieures (crĂšche, halte-garderie
), soit par un membre de la famille.

Actuellement, on trouve diffĂ©rentes catĂ©gories de structures d’accueil (code NAF 88.91A) :

  • micro-crĂšche ;
  • crĂšche collective, familiale ou d’entreprise ;
  • halte-garderie ;
  • jardin d’éveil ou d’enfants ;
  • association de garde d’enfants


En outre, ces Ă©tablissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) reprĂ©sentent 35 % des places proposĂ©es aux familles. En comparaison, les assistantes maternelles agrĂ©Ă©es indĂ©pendantes restent le mode de garde majoritaire en France, avec 55 % des places.

Enfin, les micro-crĂšches ont une capacitĂ© d’accueil limitĂ©e Ă  10 places. Elles se situent entre la crĂšche traditionnelle et les assistantes maternelles. Tous les enfants sont mĂ©langĂ©s, quel que soit leur Ăąge. Ainsi, c’est une solution souple et rapide pour crĂ©er un lieu d’accueil pour jeunes enfants.

2. La réglementation pour ouvrir une micro-crÚche

Voici les principaux points Ă  connaĂźtre :

  • PremiĂšrement, le gestionnaire peut ĂȘtre public ou privĂ©, Ă  but lucratif ou non-lucratif. 
  • DeuxiĂšmement, Ă  partir du quatriĂšme enfant prĂ©sent, il faut deux personnes dans l’équipe d’encadrement, ainsi qu’un rĂ©fĂ©rent technique.
  • TroisiĂšmement, le personnel doit ĂȘtre qualifiĂ©.

Quelles sont les qualifications nécessaires ?

Chaque membre du personnel doit valider un des critĂšres suivants :

  • PossĂ©der un diplĂŽme dans le domaine de la petite enfance (puĂ©ricultrice, Ă©ducateur de jeunes enfants, etc.).
  • Avoir au moins deux ans d’expĂ©rience auprĂšs d’enfants et avoir une certification de niveau 3 (CAP).
  • Avoir trois ans d’expĂ©rience en tant qu’assistant maternel agrĂ©Ă©.

À savoir que les difficultĂ©s de recrutement de personnel qualifiĂ© sont importantes, notamment Ă  Paris et en rĂ©gion parisienne.

Pour terminer, vous pouvez vous renseigner sur toutes les dĂ©marches et la rĂ©glementation auprĂšs de BPIFrance CrĂ©ation et de la CAF. Vous devrez notamment respecter des rĂšgles concernant la sĂ©curitĂ© des enfants et l’accĂšs des locaux aux personnes en situation de handicap.

3. Ouvrir une micro-crĂšche : les tendances Ă  suivre

Bien sĂ»r, vous allez devoir rĂ©aliser une Ă©tude de marchĂ© pour choisir votre lieu d’implantation. L’offre varie d’un dĂ©partement Ă  l’autre : par exemple, de 6 Ă  46 places en EAJE pour 100 enfants. À Paris, la demande de place en accueil collectif est trĂšs forte, car il y a peu d’assistantes maternelles.

Au niveau national, on constate les Ă©volutions suivantes :

  • Le multi-accueil progresse ;
  • Le nombre de crĂšches privĂ©es augmente ;
  • Le nombre de micro-crĂšches explose, tant en mono-accueil qu’en multi-accueil ;
  • Les assistantes maternelles reculent : certaines partent en retraite et ce mode de garde n’est pas la prioritĂ© des parents.

Donc, en choisissant bien la zone gĂ©ographique d’implantation de votre structure d’accueil, vous aurez peu de concurrence. NĂ©anmoins, si vous optez pour un territoire fragile, vous pourrez ĂȘtre accompagnĂ© dans votre projet et recevoir des financements publics. En effet, la Convention d’objectifs et de gestion (COG) signĂ©e entre la CAF et l’État favorise l’installation d’accueils collectifs dans les quartiers dĂ©favorisĂ©s. D’ailleurs, certains dĂ©partements rĂ©servent leur budget pour cet objectif.

4. Les investissements à prévoir pour ouvrir une micro-crÚche

AprĂšs avoir choisi votre commune d’implantation, vous allez chercher un local, de prĂ©fĂ©rence en rez-de-chaussĂ©e avec une terrasse ou un jardin. S’il n’y a pas de rĂšgle sur la surface, la FFEC prĂ©conise 6 mÂČ par enfant et 4 mÂČ de local technique par place. Cependant, le choix doit ĂȘtre validĂ© par la Commission de sĂ©curitĂ© de la prĂ©fecture. Le mĂ©decin de la PMI peut aussi donner son avis, avant l’envoi de la demande d’agrĂ©ment au Conseil dĂ©partemental. Pour les aspects sanitaires, je vous recommande de consulter le rĂšglement sanitaire dĂ©partemental.

Au niveau budgétaire, vous devez prévoir les postes suivants :

  • coĂ»t d’amĂ©nagement du local ;
  • informatique et internet ;
  • mobilier et agencement ;
  • Ă©quipement de bureau ;
  • publicitĂ© ;
  • besoin en fonds de roulement (BFR) pour couvrir les premiĂšres charges (loyer et salaires).

Le coĂ»t total moyen de crĂ©ation d’une place en EAJE est estimĂ© Ă  25 482 €. Il est plus faible pour une micro-crĂšche : entre 7 400 € et 17 000 € par place.

Dans certains dĂ©partements, des subventions pourront vous aider Ă  financer votre projet. Attention ! Elles ne sont pas automatiques et n’existent pas partout. Pour cela, vous pouvez solliciter la CAF, le Conseil dĂ©partemental, la prĂ©fecture, la mairie ou le syndicat intercommunal (en milieu rural) ainsi que des associations locales, des fondations ou des investisseurs. Et si vous faisiez appel au financement participatif ?

5. Les points de vigilance d’une activitĂ© d’accueil de jeunes enfants

Par consĂ©quent, ouvrir un EAJE est un projet qui prend du temps, car les dĂ©marches administratives s’étalent sur plusieurs mois. Effectivement, vous allez devoir ĂȘtre patient et tenace !

D’autre part, pour diriger une structure d’accueil collectif, vous devez avoir un rĂ©el intĂ©rĂȘt pour les enfants et l’éducation, des qualitĂ©s de manager, un bon relationnel avec les parents et des capacitĂ©s de communication. Dans ce cas, un diplĂŽme dans le secteur de la petite enfance est fortement recommandĂ©, car sans diplĂŽme, vous ne pourrez pas diriger la crĂšche, mais simplement en ĂȘtre le gestionnaire.

Puis, pour renseigner les parents, vous devez connaütre les dispositifs d’aide aux familles :

  • la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) ;
  • le complĂ©ment de libre choix du mode de garde (CMG) pour ceux qui emploient une assistante maternelle ;
  • le Cesu, chĂšque emploi service universel, accordĂ© aux agents de l’État ;
  • les autres prestations (par exemple, les allocations familiales).

Surtout, n’hĂ©sitez pas Ă  communiquer autour de votre projet :

  • plaquettes distribuĂ©es auprĂšs des pĂ©diatres, Ă  la PMI, Ă  la CAF
 ;
  • information auprĂšs des crĂšches, halte-garderies ;
  • articles dans la presse locale.

Le “bouche à oreille” fera le reste : les demandes sont nombreuses et la plupart des structures d’accueil affichent complet dùs leur ouverture !

Pour conclure, je partage cette vidĂ©o avec vous, dans laquelle je vous donne mon avis et mes conseils sur un projet de crĂšche, un projet de micro-crĂšche, un projet de halte-garderie ou un projet dans le monde de l’enfance !

 Extrait de la vidéo : quelles sont les difficultés à connaßtre ?

J’ai rencontrĂ© beaucoup de personnes qui se sont cassĂ© les dents sur le sujet et j’ai accompagnĂ© pas mal d’entrepreneurs sur des projets de crĂšches, de micro-crĂšches et de halte-garderies. Tous m’ont dit la mĂȘme chose : « Antonella, ce n’est pas possible, je n’imaginais pas qu’il y aurait autant d’administratif ».

XII. L’administratif est trùs lourd pour ouvrir une crùche

TrĂšs clairement, c’est un mĂ©tier qu’il ne faut pas exercer juste avec la passion des enfants et la passion du contact. C’est trĂšs bien, mais cela ne suffira pas pour que votre projet fonctionne. Il va falloir s’équiper d’une sĂ©rieuse dose de courage, tant au niveau du montage de votre structure qu’au niveau de sa gestion au quotidien. Il y a beaucoup d’administratif !

DĂ©jĂ , pour monter votre projet, que ce soit une crĂšche, une micro-crĂšche ou une halte-garderie, vous allez faire face Ă  pas mal de dĂ©clarations, d’obligations, en tout cas, si vous ĂȘtes en France. Donc, il va vous falloir obtenir un agrĂ©ment de la PMI pour avoir le droit d’exercer ce type d’activitĂ© et de vĂ©rifier si vos locaux sont conformes et adaptĂ©s Ă  la sĂ©curitĂ© de nos chĂ©rubins. 

C’est la premiĂšre chose et c’est assez lourd et contraignant, car il va falloir que vous            « avaliez » l’intĂ©gralitĂ© des bouquins de normes pour comprendre exactement de ce que vous devez faire comme travaux. 

En effet, c’est Ă  vous de maĂźtriser votre projet et non pas Ă  la personne qui va faire vos travaux. Donc, vous devez vraiment ĂȘtre le maĂźtre d’Ɠuvre  ! Et lĂ , il est important de lire les choses dans les dĂ©tails, de surligner, de stabiloter, de faire des fiches rĂ©capitulatives, de prendre conseil, d’aller visiter d’autres Ă©tablissements pour bien comprendre tous les tenants et aboutissants du sujet.

Vous devez savoir qu’en France, ce secteur est trĂšs encadrĂ© : la rĂ©glementation est stricte pour les crĂšches ayant une grande capacitĂ© d’accueil. Les micro-crĂšches bĂ©nĂ©ficient d’un rĂ©gime plus souple, mais il faut remplir 2 Ă  3 micro-crĂšches pour que le gĂ©rant ait un revenu dĂ©cent pour sa fonction. 

En effet, cette activité demande une importante quantité de travail administratif que le gérant doit assumer (déclaration, facturation, relation avec les organismes de contrÎle, gestion des stocks, gestion des plannings, formation, management, relations avec les familles, communication, etc.). Il sera donc rarement en charge des enfants. 

1. Pour ouvrir une crĂšche, il faut devenir bon gestionnaire

Ensuite, ce type d’établissement se monte Ă©galement avec pas mal d’aides
 financiĂšres s’entend. C’est un plus ! Car on a beaucoup de clients.

Par exemple, vous aurez droit Ă  des aides publiques parce que vous ĂȘtes sur un systĂšme de crĂšche de quartier ou de halte-garderie de quartier ; vous pouvez avoir des aides privĂ©es parce que vous serez sur une crĂšche inter-entreprise, pour laquelle on va solliciter des partenaires, qui sont gĂ©nĂ©ralement des entreprises locales ou de trĂšs franche proximitĂ©. Donc, il y a pas mal de dispositifs qui existent et il y aura forcĂ©ment des partenaires qui vont venir vous aider Ă  financer ce projet.

Cela veut dire qu’il va falloir ĂȘtre Ă  la pointe au niveau de la gestion. Vous allez avoir un dossier prĂ©visionnel qui devra ĂȘtre complet et qui sera peut-ĂȘtre ardu Ă  monter pour beaucoup de personnes, uniquement passionnĂ©es par le monde de l’enfant et qui n’ont pas encore acquis cette culture de chef d’entreprise. Donc, vous devez vraiment vous Ă©quiper lĂ -dessus. 

C’est d’ailleurs l’objet de mon programme Entreprendre en sĂ©curitĂ©. Il ne faut pas hĂ©siter, il faut commencer tout de suite. Il faut cultiver toutes les facettes d’un chef d’entreprise, et pas simplement votre mĂ©tier et votre passion des enfants. Il y a aussi le fait de gĂ©rer des projets, les aspects commerciaux, les aspects financiers, les aspects juridiques et lĂ©gaux de n’importe quelle aventure.

2. Surtout, pensez à vous former pour dépasser les difficultés

VoilĂ  les points-clĂ©s que je voulais vous donner par rapport Ă  la difficultĂ© d’ouvrir une crĂšche. Il faut vraiment continuer parce que c’est gĂ©nial, cela va marcher, c’est sĂ»r que cela va marcher, vous aurez des tas de clients et vous allez vous faire financer.

Donc, ce n’est pas un problùme ! 

En revanche, n’importe qui n’y arrivera pas. Il va vraiment falloir vous Ă©quiper pour ĂȘtre Ă  la hauteur de ce type de projet, qui est quand mĂȘme extrĂȘmement costaud. Il faut vraiment avoir grandi dans sa fonction de chef d’entreprise.

XIII. On me demande souvent si c’est une bonne idĂ©e d’ouvrir une crĂšche dans mon quartier

Pour le savoir, voici la marche Ă  suivre ;

  • Vous devriez commencer par appeler les diffĂ©rentes crĂšches dans un rayon de 10 Ă  15 minutes pour savoir quels sont les dĂ©lais et conditions pour avoir une place pour votre enfant.
  • Si vous n’avez pas d’enfant en Ăąge de rentrer en crĂšche, demandez Ă  une amie de le faire pour vous.
  • Cela vous permettra de rĂ©cupĂ©rer les dossiers de candidature des concurrents et d’estimer le degrĂ© de saturation de ses structures.
  • Si elles sont toutes pleines et vous refusent, c’est qu’il y a un vrai manque dans ce type de structures Ă  cet endroit. Les Ă©tablissements financiers vous soutiendront donc plus facilement. 
  • Prenez rapidement contact avec le dĂ©partement et la cellule qui gĂšre la petite enfance pour voir leurs conditions d’aide Ă  l’installation. Elles peuvent ĂȘtre trĂšs prĂ©cises, comme un soutien financier octroyĂ© uniquement pour une installation dans ces rues


1. Comment mettre du sens dans votre nouvelle vie de gĂ©rant d’une micro-crĂšche ?

Mettre du sens dans sa vie est un moteur fondamental dans la vie de beaucoup d’entrepreneurs. C’est bien normal : entreprendre demande des efforts et des sacrifices. On attend donc lĂ©gitimement de vivre mieux grĂące Ă  cette aventure. 

On pourrait imaginer qu’en ouvrant un Ă©tablissement de la petite enfance, on puisse mettre du sens dans sa vie en : 

  • Offrant vos services uniquement Ă  une certaine typologie de clients que vous aimez particuliĂšrement. Par exemple : intervenir uniquement auprĂšs des enfants issus de famille biculturelle, auprĂšs d’enfants souffrant de troubles de santĂ©, etc.
  • CrĂ©ant une communautĂ© qui partage des valeurs fortes autour de l’éducation bienveillante, de l’apprentissage de la non-violence, d’une Ă©ducation slow (sans aucun outil numĂ©rique Ă  la maison).
  • CrĂ©ant des sĂ©minaires pour les parents pour, justement, apprendre Ă  devenir parent, apprendre Ă  gĂ©rer les crises autrement, apprendre la communication non violente, apprendre les principes de Montessori, etc.
  • Couplant les services de garderie avec un espace de co-working pour les parents travailleurs indĂ©pendants qui aimeraient travailler Ă  proximitĂ© de leur enfant et rentrer dans une communautĂ© de co-worker mompreneur ou pappreneur


Beaucoup d’Ă©tablissements s’affichent “Montessori”, par exemple, mais attention : bien souvent, ce n’est que du vernis. Vous pourriez aller beaucoup plus loin que les autres, car le problĂšme principal d’un Ă©tablissement montessorien est que les parents n’appliquent pas la mĂȘme pĂ©dagogie Ă  la maison. Le rĂ©sultat n’est pas Ă  la hauteur ensuite ! 

2. La trame gĂ©nĂ©ral d’un business plan micro-crĂšche

Un business plan reprend toujours ses différentes sections : 

  1. Fiche de présentation du projet
  2. Le créateur, ses soutiens et le profil/projet
  3. En quoi le profil du créateur est-il cohérent avec le projet de création ?
  4. Présentation des soutiens
  5. Le marché et de son environnement
  6. Étude de la rĂ©glementation
  7. Étude de la concurrence
  8. Étude de la zone de chalandise
  9. Étude de la clientùle
  10. Étude des fournisseurs principaux
  11. Étude des prescripteurs
  12. L’analyse stratĂ©gique type SWOT
  13. L’offre de produits et/ou de services
  14. La stratégie commerciale
  15. L’étude Ă©conomique du projet
  16. Le statut juridique, fiscal et social
  17. Le dossier financier
  18. Le plan d’action
  19. Annexes

C’est d’ailleurs ce qu’on voit en dĂ©tail dans ces dossiers complets : 

3. Exemple de business plan micro-crĂšche avec annotations

Nous voici arrivĂ© au bout de ce dossier 😉 

Vous avez de la chance ! Nous n’avons pas encore analysĂ© de modĂšle de business plan dans l’ouverture d’une crĂšche. Cela veut dire que nous allons pouvoir analyser le vĂŽtre et vous offrir un retour sur mesure. Nous allons annoter tout ce qui demande Ă  ĂȘtre amĂ©liorĂ©. Vous bĂ©nĂ©ficierez ainsi d’une vidĂ©o complĂšte avec nos rĂ©actions Ă  chaud et sans filtre ! 

Ceci est un service qui vous est offert gratuitement. Oui, vous ne rĂȘvez pas ! 

En échange, vous nous autorisez à partager votre dossier avec la communauté tout  entiÚre. Et bien sûr, votre dossier sera anonyme. 

C’est aussi important pour vous que pour nous : nous voulons construire la plus grosse bibliothùque gratuite de modùle de business plan sectoriel.  

Si vous n’avez pas encore commencĂ© Ă  le rĂ©diger, vous pouvez le faire Ă  l’aide de notre trame de business plan qui est ici. Vous y trouverez Ă©galement un tutoriel qui va vous aider Ă  remplir chaque paragraphe.  

Pour en savoir plus, veuillez consulter le lien ci-joint:

4. Un exemple de business plan pour ouvrir une micro-crĂšche

Pour réussir ces étapes, je vous propose de consulter ces dossiers qui devraient vous aider :

Voici un exemple business plan micro crĂšche

Donnez votre avis, partagez votre expérience ou vos ressentis !

Besoin d'un plan d'action personnalisé pour avancer ?

A propos de l’auteur

N'oubliez pas vos guides gratuits

Étude de marchĂ©, modĂšle de business plan gratuit, prĂ©visionnel et bien d’autres encore ! 

Retour en haut