Plan étude de marché : tout le nécessaire pour réussir !

Ca y est ! Vous avez un plan étude de marché ? Vous avez décidé d’étudier sérieusement votre projet de création ou reprise d’entreprise et vous attaquez votre étude de marché. Bravo c’est déjà un premier pas important 🙂

Je ne vais pas vous mentir : ce n’est malheureusement pas le plus difficile comme dit le proverbe « c’est le premier pas qui compte ». Alors retroussez vos manches : pour devenir un entrepreneur qui réussit, il va falloir sortir de votre zone de confort et faire de nouvelles choses.

Pour réaliser son étude de marché, l’apprenti entrepreneur a besoin de pas mal de choses, comme notamment :

  • Un plan étude de marché : ça tombe bien, c’est l’objet de cet article
  • De nouvelles compétences et connaissances généralistes sur l’entrepreneuriat, répondant aux questions clés comme ici
  • Un road map, autrement dit une feuille de route pour savoir exactement quoi faire à chaque étape et dans quel ordre : c’est l’objet de la conférence que je donne régulièrement « comment entreprendre sans risque, les 6 étapes clés ».
  • Une boîte à outils pour s’y retrouver entre étude de marché, prévisionnel et autres points clés. Je vous ai préparé des tutoriels sympas à ce propos ci-dessous :

 

Découvrir tous les guides gratuits100% pur jus entrepreneur

Plan étude de marché : pourquoi c’est important

  • Tout simplement parce que sans plan pour votre étude de marché, vous avez 99% de risques d’abandonner ou de passer à côté de ce qui est vraiment important.
  • Ensuite parce que si vous êtes tenace mais mal outillé, vous risquez de passer des mois et des mois sur ce sujet. Mais le temps c’est de l’argent !

Plan étude de marché : le préalable

Avant de foncer et de consacrer vos soirées à votre étude de marché, il est indispensable de faire une étude de faisabilité qui vous permettra de vous assurer qu’aucune barrière insurmontable ne se présente pour ce projet. J’en parle un peu plus en détail ici dans cet article sur l’étude de faisabilité.

Plan étude de marché : les 4 parties essentielles

Introduction : Après avoir posé les grandes lignes de votre projet en quelques paragraphes ainsi que le pourquoi de ce projet, vous allez amorcer votre étude de marché.

1ère partie : l’étude de l’environnement.

  1. Vous allez faire le point sur tout ce qui peut constituer des atouts ou des points de vigilance pour ce projet. On parlera ainsi de :
  2. L’environnement législatif : diplôme nécessaire , réglementation à l’ouverture ou pendant l’exercice, règles sanitaires ou déclaratives, instabilité du cadre législatif , etc.
  3. L’environnement technologique en répondant à la question : en quoi la numérisation de l’économie impacts mon business ? Si je veux que mon entreprise soit solide, quels sont les outils et dimensions à intégrer, etc.
  4. L’environnement social et culturel avec prise en compte des effets generationnels, des cultes, de l’évolution des mœurs …
  5. L’environnement géographique : en quoi mon projet d’implantation dans cette zone change t elle la donne par rapport à la concurrence, etc.

2eme partie : l’étude de la concurrence

C’est le nerf de la guerre ! Il faut identifier les concurrents directs (ceux qui font la même chose ) et les indirects ( ceux qui répondent au même problème avec une autre solution).
Ensuite rien ne vaut une étude des points clés de ces entreprises. Je vous ai préparé un article à ce propos ici.

3eme partie : l’étude de la clientèle

Vous devrez déjà comprendre la différence entre enquête terrain et étude de la clientèle au sens large. Voyez l’article sur ces 2 points ici.
Avant de réaliser un questionnaire d’étude de marché, vous devriez chercher des informations sur le profil des acheteurs dans votre secteur. Par exemple si les acheteurs sont des particuliers, sait-on si ce sont plus des femmes ou des hommes, de quelle tranche d’âge, etc.
C’est important de comprendre que ces informations ne sont pas là pour vous empêcher de vendre aux gens qui sont hors profil mais pour vous permettre d’avoir un budget de communication et une stratégie commerciale la plus efficiente et donc rentable possible.

4eme partie : l’étude des fournisseurs

  • Ce pavé n’est pas à négliger car de la qualité de vos choix dépendent à la fois votre rentabilité, votre Securite et la satisfaction de vos clients.
  • Vous vérifierez ainsi que vous pouvez accéder aux fournisseurs que vous voulez : minimum de commande accessible, délais et conditions générales ok.
  • Vous détecterez peut être des solutions alternatives, des partenariats intéressants, des formations nécessaires, etc.

Plan étude de marché : ce qu’on doit obtenir à la fin

5ème partie : mise en forme du résultat de votre étude de marché avec votre offre précise

Votre idée initiale doit obligatoirement avoir évolué à la lumière de ce travail sinon c’est qu’il y a un problème ! Vous présenterez donc le résultat de votre réflexion et votre offre précise de produits et services. Le concept et le business model seront explicités.

6ème partie : identification de votre chiffre d’affaires prévisionnel

Vous devez également avoir identifié un chiffre d’affaires potentiellement réalisable : j’utilise un mix de plusieurs méthodes pour cela dans mon programme Entreprendre en Sécurité.

7eme partie : précision sur le profil idéal du client

Enfin vous devez y voir plus clair sur votre client idéal et ses critères de décision d’achat. C’est le pre requis pour bâtir la stratégie marketing.

erreur plan etude de marche

Plan étude de marché : les 3 erreurs les plus classiques

Erreur n°1 : l’absence de méthode :

… qui conduit généralement à une perte de temps et d’argent conséquente

Erreur n°2 : le survol

on vous a dit qu’une étude de marché tient en moins de 10 à 20 pages et du coup, vous pensez que vous avez assez travaillé dessus quand vous avez réuni 20 pages de lectures variées …. Non ce n’est pas un travail à juger au poids ! Le résultat final présenté à des partenaires fait moins de 20 pages mais c’est un concentré de vos résultats. ‘E confondez pas le chemin avec le résultat.

Erreur n°3 : un manque de recul et de sens critique

il y a des informations à prendre avec des pincettes (c’est comme les déclarations d’intention de vote, les articles de journalistes qui ne vérifient pas leur source…)

ou des conseils trop théoriques ou trop scolaires dans les ouvrages universitaires ou les articles de presse qu’il faut savoir adapter au terrain de la TPE.

Plan étude de marché : les mauvais conseils (trop) souvent donnés aux entrepreneurs

« Lance toi! Tu verras après ! »
Non on pourra améliorer les méthodes de vente et l’organisation … Mais si vous avez lancé un bar à pâtes alors que cet emplacement méritait un bar ambiance zen avec cocktail et buffet raffiné, vous aurez dépensé trop d’argent pour tout casser …

« L’étude de marché c’est du pipeau ! Ne te prends pas la tête ! »
C’est sûr, personne n’a de boules de cristal. On ne va pas sortir de l’étude de marché avec la certitude de faire 3 millions d’euros en 15 jours. Mais l’étude de marché c’est l’outil du dirigeant pour prendre des décisions : se lancer ou pas, investir la dedans ou pas, prendre cette axe stratégique ou pas …

Plan étude de marché : comment ne pas s’arracher les cheveux tout seul dans son coin

Le mieux c’est encore de ne pas rester seul avec tout ça ? Le programme de formation à la création d’entreprise « Entreprendre en Sécurité »  est là pour ça. Le programme Atelier Étude de marché en 8 étapes chrono aussi 🙂 L’espace formation vous guidera à ce propos. Voici le lien ci-dessous :

Visiter l'espace formation des entrepreneurs100% d'avis positif

Est-ce que cet article et ses liens complémentaires vous ont aidé à y voir plus clair ? Laissez moi un message avec vos dilemmes, vos réactions ou tout simplement votre humeur après la lecture de ce billet .. Que j’ai essayé de rendre léger malgré son caractère technique 🙂

A bientôt en tout cas et n’oubliez pas un petit clic pour partager sur les réseaux sociaux : c’est rien et pourtant ça peut changer la vie de pas mal de monde ! Contribuez à votre manière à rendre l’entrepreneuriat accessible à tous et toutes !