Macreationdentreprise.fr

De l'envie à la réalité

Autoentrepreneur et chÎmage : est-ce un bon plan ? 
Table des matiĂšres

Autoentrepreneur et chĂŽmage : comment sortir gagnant ?


Autoentrepreneur et chÎmage, Avez-vous déjà demandé si on peut aménager Ci-dessous les explications.je vous explique les rÚgles à savoir pour,

Dans cette vidĂ©o, je vous explique les rĂšgles Ă  savoir pour les micro-entrepreneurs qui veulent conserver leur chĂŽmage. Nous verrons si c’est une bonne idĂ©e ou pas.

VidĂ©o sur le sujet “micro-entrepreneur et chĂŽmage”

Transcription de la vidĂ©o “Micro-entrepreneur et chĂŽmage”

Etre micro-entrepreneur et continuer Ă  bĂ©nĂ©ficier du chĂŽmage, c’est pratique !

  • Micro-entrepreneur et chĂŽmage pourquoi pas ?  Aujourd’hui, je vais vous parler de la situation oĂč on dĂ©marre une activitĂ© et oĂč on se dit : « chouette ! Je vais pouvoir bĂ©nĂ©ficier du maintien du chĂŽmage puisque je suis demandeur d’emploi ». Sur le principe, cela a l’air bien et il y a beaucoup de gens qui vont foncer dans cette voie.
  • Le problĂšme n’est pas que j’ai le droit ou non au maintien du chĂŽmage si je suis micro-entrepreneur. (ex auto-entrepreneur). C’est un problĂšme, certes, mais ce n’en est pas vraiment un parce que le dispositif est super facile Ă  comprendre.
  • C’est le dispositif de maintien qui est le plus facile Ă  capter du premier coup et je vous l’explique sur la page qui est juste en dessous de cette vidĂ©o.
  • Le problĂšme est plutĂŽt, Ă  mon sens, de savoir si c’est bien de se choisir ce statut de micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur) dans votre situation avec le projet que vous voulez dĂ©velopper. C’est une vraie question !

Comprendre le dispositif de maintien du chĂŽmage pour les micro-entrepreneur ( ex auto-entrepreneur)

Se mettre en micro-entrepreneur et dĂ©marrer avec les indemnitĂ©s, c’est dangereux:

autoentrepreneur et chĂŽmageLa plupart des gens se disent simplement : « je dĂ©marre ma boĂźte et comme je ne sais pas trop oĂč je vais, je me mets en auto-entrepreneur ». C’est lĂ  qu’on fait une trĂšs grosse erreur et qu’on risque peut-ĂȘtre de passer Ă  cĂŽtĂ© d’un maintien au chĂŽmage plus intĂ©ressant.

Le maintien du chĂŽmage quand on est micro-entrepreneur est facile Ă  comprendre. Mais il est Ă©galement moins intĂ©ressant que si vous crĂ©ez votre sociĂ©tĂ© sous forme de SARL, SAS, SASU
 c’est-Ă -dire une sociĂ©tĂ© soumise Ă  l’impĂŽt sur les sociĂ©tĂ©s. C’est beaucoup plus intĂ©ressant dans ces cas de figure oĂč l’on est chĂŽmeur.

Se lancer en sociĂ©tĂ© ça peut ĂȘtre plus intĂ©ressant:

Vous l’avez compris, premiĂšrement, mon cƓur va plutĂŽt vers le maintien du chĂŽmage avec une crĂ©ation sous forme de sociĂ©tĂ©. Je vous l’expliquerai longuement dans le programmeMBA Entrepreneur option Entreprendre en SĂ©curitĂ©, mais ce n’est pas l’objet du jour.

Aujourd’hui, je vais vous Ă©viter de faire l’erreur de dĂ©marrer avec un statut  alors que ce n’est pas bon pour vous.

Vous ne devez pas aller dans ce statut de micro-entrepreneur si :

Si vous avez prĂ©vu d’en vivre … 

  • PremiĂšrement, vous avez envie de gagner votre vie au-delĂ  de 1500 euros par mois. Franchement, trĂšs clairement, le statut d’auto-entrepreneur devenu micro-entrepreneur n’a jamais fait vivre personne.
  • Au dĂ©part, c’est juste un statut qui permet Ă  l’État de sortir des gens de l’illĂ©galitĂ©, du travail au noir, du black comme on dit ! Donc, ce n’est pas un statut fait pour gagner de l’argent.

GrĂące au prĂ©sident Emmanuel Macron, les plafonds de chiffre d’affaire de l’activitĂ© ont Ă©tĂ© doublĂ© au 01/01/2018 :

ConcrĂštement, depuis le 1er janvier 2018, le plafond du chiffre d’affaires pour les auto-entrepreneurs est le suivant :

  • 170 600 euros pour les activitĂ©s de commerce et de fourniture de logement.
  • 70 000 euros pour les prestations de service et les professions libĂ©rales.
  • Mais avec les charges affĂ©rentes Ă  l’exploitation, on ne peut pas vraiment gagner des fortunes. Sachez Ă©galement que 50% des auto-entrepreneurs n’ont jamais gagnĂ© 1 euro… sans doute justement parce qu’ils ne se sont pas bien prĂ©parĂ©s.
  • Donc si vous voulez gagnez plus de 3000 euros par mois net de tout, soyez certain que ce statut n’est pas forcĂ©ment le meilleur. Cela doit se rĂ©flĂ©chir.

Si vous avez des investissements à faire au démarrage:

  • DeuxiĂšmement, vous avez des investissements qui sont relativement importants. Je ne parle pas forcĂ©ment de centaines de milliers d’euros, mais dĂšs qu’il s’agit d’investissement de dĂ©part de plus de 5 000 euros, la question se pose.
  • Sur 5 000 euros d’investissement oĂč vous allez acheter des matĂ©riels neufs, vous avez quand mĂȘme 1 000 euros de TVA, ce n’est pas rien. Et vu qu’avec le statut d’auto-entrepreneur / micro-entrepreneur, vous ne pouvez pas rĂ©cupĂ©rer votre TVA, vous avez dĂ©jĂ  perdu 1 000 euros en moins de 3 minutes !
  • Donc si vous avez des investissements qui sont relativement importants, j’ai envie de dire Ă  partir de 5 000 euros, il faut commencer Ă  rĂ©flĂ©chir, il faut commencer Ă  se dire si cela vaut vraiment le coup.

Si vous vos clients ou partenaires sont des entreprises:

  1. TroisiĂšmement, est-ce que vous comptez avoir comme clients, des entreprises ? Si oui, alors,  il y a un problĂšme de crĂ©dibilitĂ©, car l’auto-entrepreneur n’est pas vraiment le statut qui a plus de crĂ©dibilitĂ©. 
  2. Il faut ĂȘtre trĂšs clair ! Cela passe pour travailler avec des particuliers, mais pour travailler avec des entreprises au quotidien, c’est plus compliquĂ©. Si, en plus, les entreprises que vous visez ne sont pas des TPE – PME du quartier, mais carrĂ©ment des grands groupes comme DANONE, 
  3. si c’est pour faire du conseil, de la prestation graphique
 des prestations pour de grands comptes, mĂȘme si vous avez une belle plume, une compĂ©tence de pointe, et des contacts chez ces gens-lĂ , le statut d’auto-entrepreneur va vous pĂ©naliser parce qu’au niveau des services achats de ces grands groupes, cela va ĂȘtre presque un barrage. Donc il faut vraiment y rĂ©flĂ©chir Ă  deux fois.
  4. J’ai envie de dire que ce sont les trois arguments majeurs qui doivent vraiment vous faire rĂ©flĂ©chir. Je pourrais vous en donner encore plein, mais je vais m’arrĂȘter ici pour aujourd’hui parce que je pense que je vous ai dit l’essentiel.
  5. Merci de m’avoir Ă©coutĂ©, je vous dis Ă  trĂšs bientĂŽt pour de nouvelles aventures et puis pour un business qui va rĂ©ussir parce que c’est ce que je vous souhaite.

Une vidéo sélectionnée sur la réduction du chÎmage et cohésion sociale pour enrichir votre réflexion :

Avec Olivier Passet, Directeur des synthĂšses, Xerfi

autoentrepreneur et chĂŽmage ?

Autoentrepreneur et chÎmage : est-ce un bon plan ? 

Donnez votre avis, partagez votre expérience ou vos ressentis !

Besoin d'un plan d'action personnalisé pour avancer ?

A propos de l’auteur

N'oubliez pas vos guides gratuits

Étude de marchĂ©, modĂšle de business plan gratuit, prĂ©visionnel et bien d’autres encore ! 

Retour en haut