Statut Auto-entrepreneur : les cas où le statut vaut le coup

ca vaut le coupStatut Auto-entrepreneur : oui mais pas pour tous !

« le statut d’auto-entrepreneur casse le marché »  » les auto-entrepreneurs font de la concurrence déloyale »… Est-ce vrai ou faux selon vous ?

Soyons clair, le statut d’auto-entrepreneur n’offre pas des supers pouvoirs permettant d’afficher des prix scandaleusement plus bas que les autres…

Je vais vous révéler les 2 raisons principales qui ont poussé à la création de ce statut et vous dire dans quel cas ce statut vaut vraiment le coup. 

Une fois, un matin de Février, j’ai reçu un coup de fil d’un auto-entrepreneur qui m’a expliqué avoir facturé pour 10 000 euros de matériel hi-fi et avoir reçu une facture de 1410 euros de charges sociales … mais du coup il perdait de l’argent ! Il avait acheté ses produits 8000 euros, avait payé sa pub, son essence, son assurance… ça bouclait juste avec les 10 000 euros. Avec la facture de charges sociales il devait « payer pour travailler » comme il m’a dit.  Ce cas n’est malheureusement pas rare.. et vous savez pourquoi [First Name] ?

Parce que les gens croient que le statut d’auto-entrepreneur c’est l’eldorado, que vu que c’est facile d’immatriculer on peut tous gagner de l’argent facilement. Mais non malheureusement !! Pas comme ça !

Le statut a été crée avant tout pour 2 raisons :

– sortir des commerçants de l’illégalité en offrant un statut que tout le monde peut adopter, même quand on a des difficultés avec la langue française.

– permettre aux médias et aux hommes politiques de vous expliquer que si vous êtes chômeur vous n’avez aucune excuse pour ne pas créer votre boîte vu que c’est facile.

Mais il a un gros inconvénient à cause des 2 premiers points : faire croire au plus grand nombre que du coup on peut se lancer n’importe comment. Vous n’imaginez pas le nombre d’auto-entrepreneurs que j’ai accompagné à redresser ou lancer leur activité alors que cela faisait parfois plus d’un an qu’ils avaient démarré en faisant un chiffre d’affaires catastrophique…

Alors dans quel cas ce statut vaut-il vraiment le coup vous allez me demander ? Il y a 5 critères selon moi

Voici les 5 points clés pour vérifier que le statut auto-entrepreneur est bon pour vous :

  1. Quand vous vous vendez des services avant tout, ou des produits sur lesquels vous appliquez au moins un coefficient multiplicateur de 5  (j’achète 1 je revend 5 €), alors le statut auto-entrepreneur est intéressant sur le principe. Idem si vous faites de la location de matériel.
  2. Quand vous n’avez pas de local ou que le local est gratuit ou presque, alors le statut auto-entrepreneur peut être opportun.
  3. Quand vous n’avez pas de salarié : cela ne vous empêche pas de travailler avec des partenaires et c’est bien mieux pour tout le monde.
  4. Quand vous visez une rémunération inférieure à 7 ou 800 euros net par mois : avec le statut auto-entrepreneur gagner plus est assez difficile et cela dépend des autres paramètres : bien sûr rien n’est impossible mais retenez ce chiffre tout de même sachant que la moitié des Auto entrepreneurs ne gagnent rien.
  5. Quand vous n’avez pas d’investissement à faire supérieur à 3000 € qui soit neuf ( pas de véhicule, de matériel, de logiciel, de site internet marchand performant…) : déjà rien que la TVA perdue sur cette acquisition fait réfléchir et la plupart des dépenses citées implique des amortissements comptables : le statut d’auto-entrepreneur ne le permettant pas, vous seriez déjà en sous-optimisation comptable.

Dans les autres cas, ce n’est pas le bon statut… On en reparle quand vous voulez dans le programme de formation à l’entrepreneuriat Entreprendre en Sécurité.

Avant de nous quitter et parce que c’est important de visualiser, prenons un exemple pour illustrer mon propos sur le statut d’auto-entrepreneur.

Tant qu’à faire, prenons un exemple tiré d’un cas réel. Travaillons sur le projet d’Arnaud qui veut ouvrir un camion pizza.

Pour démarrer le projet il va falloir s’équiper :

Matériel de l’entreprise : mettons 20 000 euros aussi avec une camionnette occasion vraiment occasion.

  • Ordinateur / Caisse
  • Four à pizza
  • matériel de cuisine, frigo…
  • Camionnette

A cela il faut compter un peu de trésorerie : les clients ont beau payé cash, il faut être capable d’avancer la publicité, l’assurance, les frais de déplacement et le stock de démarrage..

Bref pour démarrer ce serait bien d’avoir 26 000 euros. Imaginons que Pôle Emploi vous donne un coup de pouce, cela bouche la trésorerie… Vous avez 6 000 euros et vous trouvez les 20 000 manquants ( ne me dites pas que c’est difficile ! J’ai 99% de succès sur tous les dossiers BIEN MONTES que mes clients présentent… alors ne confondez pas morosité ambiante et dossier pourri.. )

Ensuite vient le quotidien : imaginons que les clients aient un budget moyen à 12 euros.

On trouve les clients grâce à :

  • Les encarts dans la presse, les flyers, les bons de réduction distribués en boite aux lettres ( 2000 euros /an) : faut bien se lancer et comment savoir les bons supports quand on démarre et qu’on est tout seul ?

Ok maintenant allons dans le détail :

Montant des ventes : 100 clients particuliers et 30 professionnels par an ( si on part du principe qu’il y a un peu de saisonnalité ! Sur les locs sont plutôt le mercredi / vendredi / samedi /dimanche : ce sera difficile de faire mieux… Ou alors il faudra bien plus de matériel de location !!! Donc plus gros local … Etc)

20*12*4*40= 38 400 euros. ( ma foi tout est dans l’emplacement !)

CA TOTAL AN 1 Visé : 38 400 euros

Charges variables :

  • Charges sociales : ( arrondies à 23%, on oublie les exonérations du démarrage pour se rendre compte de la VRAIE RENTABILITE, rappelez vous que les exo sont là pour donner un coup de pouce pour se lancer… pas pour péréniser. Si le business n’est rentable que GRACE aux exo, ne démarrez pas ainsi !! Repensez le business model de fond en comble avec ma formation Entreprendre En Sécurité) : 8800 euros
  • matières premières : on met quelque chose dans le four !! Partons sur 30% du prix de la pizza.11 500 euros

Total Charges variables : 20 300 €

Charges fixes :

  • pub citée plus haut : 2000
  • Tel : 600
  • Assurance véhicule, matériel, civile exploitation : 1000
  • Petit outillage : 350
  • Documentation : 300
  • Formation : 1000
  • Taxe : 1000
  • Dotation aux amortissements : 2 000 euros ( je vous épargne le calcul.. retenez qu’il faut mettre de l’argent de côté pour renouveler votre matériel qui ne sera pas éternel.. Même si le statut auto-entrepreneur n’impose presque aucun formalisme comptable, maitriser ce point vous permettra de penser votre business bien plus sereinement. Rassurez-vous avec moins de 5 h de formation en comptabilité -gestion dans le programme complet, vous serez au TOP !
  • Frais bancaire : 350

Total Charges fixes : 8 600 €

Total des charges : 28900 €

Résultat avec le statut auto-entrepreneur : 9500 € / année, soit à peu près 790 € / mois.

Evidemment quand on aurez bâti votre réseau, vous pourrez dépenser moins en pub.. faire de la fidélisation et du parrainage… mais ça ne va pas se faire tout seul et encore moins si vous avez des supports commerciaux affreux comme 75% des auto-entrepreneurs.

Le problème c’est que 80% des auto-entrepreneurs imaginent dépenser 3 fois moins d’argent pour se faire connaître … Mais vont finalement dépenser plus que leur budget sans pour autant bien dépenser ! DRAMATIQUE ! Au résultat moins de résultat pour eux et un sentiment de dégoût de l’entrepreneuriat.

Ici je n’ai pas débattu du choix du statut d’auto-entrepreneur mais pourtant il y a franchement matière ! Il faut déjà compter la TVA perdue sur les investissements suivant le circuit d’achat initial et pas mal d’autres choses … mais j’arrête là car sinon ce n’est plus un billet !!!

Que tout le monde le sache : il y a des solutions pour bien lancer son auto-entreprise sans bricoler … Oserez-vous prendre le temps de les découvrir ? A vous de décider !

Réserver ma place au webinaire !ou accédez tout de suite à la rediffusion pour booster mon projet

J’espère que cet article vous a éclairé ! Arnaud cela t’aide-t-il à réfléchir à ton projet ? N’hésitez pas à commenter, réagir et surtout partager.