Créer ou reprendre une entreprise : comment décider ?

Quand on a envie d’entreprendre, on se demande rapidement s’il vaut mieux créer ou reprendre une entreprise. Mais si je pouvais vous répondre juste avec un oui ou non, ce serait trop simple ! Et surtout qui peut décider à part vous ?  Mais pour bien décider mieux vaut avoir une bonne lecture de la problématique : voici les clés ! 

Mais avant de tout vous expliquer et avant d’oublier ;-), je vous invite à télécharger votre kit de survie pour créer ( ou reprendre du coup ! ) votre entreprise dans les meilleures conditions qui soient.  C’est ici !

Découvrir tous les guides gratuits100% pur jus entrepreneur

Créer ou reprendre une entreprise : qu’est ce qui est plus facile ? 

La plupart des gens pensent que c’est plus facile de reprendre parce qu’il n’y a pas d’idée à avoir … Si c’était vrai il y a un demi-siècle ou encore 15 ans, on ne peut plus dire cela car aujourd’hui le dirigeant d’entreprise – qu’il en soit le fondateur ou le repreneur – DEVRA assurément trouver des idées pour s’adapter au marché bien plus mouvementé et aux évolutions rapides qu’auparavant.

Ensuite, au quotidien, en reprise d’entreprise on peut parfois bénéficier d’une équipe en place qui fait bien son travail : mais gare aux premiers changements impulsés par la nouvelle direction : les meilleurs s’en vont souvent rapidement … D’autant qu’ils sont peut être vexés de ne pas avoir pris la suite de leur patron… 

Sur le plan personnel, la reprise est souvent plus éprouvante : elle entraine plus souvent que la création un déménagement, un total changement de vos repères et de vos cercles de connaissances.

Quand on crée tout est nouveau : le vide peut paralyser mais je trouve la page blanche plus facile à écrire que les pages griffonnés à réecrire… 

Créer ou reprendre une entreprise : qu’est ce qui est le plus sûr ?  

Statistiquement c’est la reprise d’entreprise mais il y a dans cette analyse des chiffres un biais monumental qui fausse sa lecture : 

Les gens qui reprennent une entreprise ont généralement plus d’expérience dans la direction – même salariée – que ceux qui créent pour la première fois et comme le budget est plus conséquent les repreneurs n’hésitent pas à dépenser en conseil et formation. Ils ont parfois aussi déjà été entrepreneurs en tant que créateur d’entreprise et sautent sur une opportunité que le temps leur a appris à repérer.

Finalement ce n’est pas la reprise ou la création qui dicte le chemin le plus sûr mais bien l’attitude et les compétences de l’entrepreneur : si vous vous formez, sur vous ne foncez pas tête baissée, alors vos chances de succès se démultiplient !

Créer ou reprendre une entreprise : qu’est ce qui est le plus valorisant ? 

Si vous faites partie de ceux qui valorisent la position sociale : la reprise d’entreprise en jette plus 😉

Si vous faites partie de ceux qui valorisent la créativité, l’autonomie, la volonté : la création d’entreprise est plus valorisante. 

Créer ou reprendre une entreprise : qu’est-ce qui rapporte le plus ? 

Sur ce point là ce serait malhonnête de répondre : ceci est tellement variable selon les secteurs d’activité ! Et puis, votre organisation d’entreprise joue également une énorme part dans le résultat : appliquez-vous les conseils du programme Entreprendre Sans Risque ? Utilisez-vous le levier des outils numériques pour votre entreprise ? (organisation, logistique, RH, SAV, communication, marketing, pilotage, etc)

Créer ou reprendre une entreprise : qu’est ce qui est le plus rapide ?

Ah je vois tous ces hommes et femmes pressées du monde moderne … Ra-len-tissez ! Vous serez plus heureux 😉

Sinon concrètement, on estime à 9 mois la durée pour créer son entreprise alors que pour reprendre une entreprise – même si cela pourrait sembler plus rapide – en fait c’est souvent plus long :

  • identification de la cible (parfois il faut étudier 4 ou 5 cibles sérieusement… une bonne année peut s’écouler)
  • négociation avec le cédant des termes (6 à 9 mois le temps de tout boucler très souvent)
  • recherche de financement plus longue car plus importante (à anticiper ! dans les pires cas, cela peut prendre plus de 6 mois. Plus le porteur de projet a de travail à fournir pour se métamorphoser en dirigeant, plus le dossier est fragile et les recherches périlleuses)

Avec le recul je dirais qu’il faut compter 2 ans en moyenne alors qu’on imagine souvent tout boucler en 4 mois. En même temps vu le montant du budget à mobiliser pour une reprise, il est bien normal de ne pas se précipiter et que la recherche de financement soit un peu plus ardue….

Mais bien sûr ce ne sont que des indications : vous irez beaucoup plus vite si vous êtes à l’aise pour rapidement poser un diagnostic éclairé : savoir faire rapidement une étude de marché (rapidement ne veut pas dire bâcler …), idem pour le prévisionnel, idem pour les statuts. Idéalement mes clients qui souhaitent envisager une reprise réalisent mon programme de formation pour entrepreneur Entreprendre Sans Risque dès que le désir d’entreprendre pointe : au bout de 6 mois, ils ont étudié une dizaine de cibles et sont capables de tout boucler dans les 6 mois suivants.

Les avantages de la reprise d’entreprise : plus de résultats à court terme

  • Pas besoin d’entamer de longues étapes administratives
  • Les clients sont déjà acquis … si l’entreprise a un modèle de vente en récurrence…
  • Les salariés sont déjà compétents .. normalement !
  • Les fournisseurs sont déjà trouvés… mais les accords peuvent être intuiti personnae et vos modalités risquent de changer !

En ne changeant rien, l’activité devrait être rentable. C’est un peu comme une franchise : on achète une sécurité.

Conclusion, le futur entrepreneur a en main tout de suite une entreprise qui marche, les résultats sont visibles de suite…

Pour autant il y a beaucoup d’erreur à éviter et tout peut être TRES VITE FOUTU : le nombre d’entreprise reprises est plus important qu’on ne pense. Il faut véritablement DEVENIR ENTREPRENEUR ( savoir gérer et piloter) et faire un business plan pour s’assurer que le projet colle bien avec la réalité, vos aspirations et puis trouver des financements pour le lancer car ces projets sont beaucoup plus onéreux que la création pure.

Le piège de la reprise en tant qu’associé

Parfois on veut redresser la barre d’une entreprise existante qui nous est chère. Le piège se referme si on veut garder le gérant actuel en tant qu’associé et prendre sa place … ou qu’on veut faire une reprise en douceur ( copilotage pendant plus de 6 mois) : si l’entreprise a besoin de vraiment redresser la barre, il va peut-être falloir secouer le cocotier !!! Est-ce que le gérant actuel pourra le supporter s’il fait encore partie de l’aventure ? Ne va-t-il pas sabrer le moral des troupes en rétorquant  » oui j’ai déjà essayé ça » un peu à propos de tout… alors que même s’il a déjà essayé, c’était avec ses mots et son style.

Bref on voit que le problème émotionnel est important : vous avez intérêt à rapidement évaluer l’affect du gérant actuel avant de vous embarquer avec lui dans l’histoire.

Les avantages de la création d’entreprise : plus de résultats à moyen terme 

Si au contraire l’entrepreneur a des idées, il est préférable pour lui de concevoir sa propre entreprise. Il faudra se poser toutes les questions classiques pour un projet, que le repreneur questionne aussi mais plus vite ( parfois à tort)

  • Etude du marché (réglementaire, tendances de consommation, mutations technologiques pouvant modifier le paysage économique de ce métier…)
  • Etude de la concurrence : qu’est-ce qui marche ? ne marche pas ?
  • Formalisation d’une offre répondant à une demande de client actuelle
  • Recherche des clients
  • Recherche des salariés ou partenaires
  • Achat des matériels de travail…
  • Création du site web, de l’enseigne, etc…

L’avantage c’est évidemment qu’on part d’une feuille blanche et qu’on construit un projet qui nous ressemble vraiment : c’est comme un costume sur mesure ! on est vraiment à l’aise… on n’a pas des fournisseurs, salariés ou clients qui ne nous reviennent pas ! Tout est bien plus aligné entre soi et le projet : en découle plus d’énergie au quotidien, plus de résultats à moyen terme. 

Les mauvaises raisons d’envisager une reprise d’entreprise

  1. croire qu’on va continuer l’exploitation sans se poser trop de questions : malheureusement c’est pas du tout réaliste. Il faudra apprendre à gérer ce projet comme une création d’entreprise à part entière. D’ailleurs une entreprise est un organisme vivant comme le corps humain qui se renouvelle intégralement tous les 15 ans.
  2. penser que l’équipe en place fera votre succès : il va déjà falloir la mettre dans votre poche, comprendre les jeux de pouvoir en place et ensuite la mener là où vous voulez aller. Si vous n’êtes pas un manager très expérimenté, préférez la création d’entreprise et le recours à des prestataires pour démarrer plutôt qu’à une équipe interne.
  3. imaginer qu’on aura moins de travail à fournir au démarrage : ce serait bien mais ce ne sont pas les témoignages que j’ai reçus 🙁
  4. penser que c’est plus rapide : comme on l’a vu, ce point là ne doit pas dicter votre choix.
  5. penser que l’on gagnera plus d’argent : c’est sans doute quand on manque de confiance en soi qu’on n’imagine pas pouvoir bien gagner sa vie avec la création d’entreprise : pourtant pour gagner sa vie correctement, il faut être un bon entrepreneur même en reprise. Alors apprenez comment faire votre étude de marché, pensez votre marketing, gérer vos prix et vos marges, sécuriser les aspects juridiques de vos contrats sans oublier utiliser à fond les outils numériques. C’est le minimum.

    Et si vous alliez faire un tour du côté du centre de ressources gratuites sur le site justement ?

Découvrir tous les guides gratuits100% pur jus entrepreneur

Antonella, que proposez-vous comme accompagnement dans le cas de la reprise d’entreprise ?

La formation MONREVE pour trouver une idée d’entreprise sur mesure et rentable est idéale quand on hésite entre création ou reprise : cela permet de voir dans quoi on serait vraiment à la fois heureux et efficace.

La formation Entreprendre Sans Risque est idéale et peut être suivie même si la reprise est déjà officialisée : cela permet d’aider le nouveau dirigeant face à ses réflexions et défis.

Petit coup de pouce

Enfin trouver une entreprise à reprendre est loin d’être une chose facile : sites internet, cabinets d’intermédiation privés… Quels sont les éléments à prendre en compte pour bâtir une stratégie de recherche efficace en tenant compte de vos compétences, de votre budget et de vos critères de recherche ?

Conference-picto-blog-agenda

 

conférence-C142-Comment trouver la bonne entreprise

 

Si cet article vous a été utile, je serai ravie que vous le partagiez avec vos proches sur les réseaux sociaux. Si vous avez des compléments d’informations ou d’expérience, partagez-les avec nous tous ci-dessous. Tous vos commentaires sont les bienvenus !