Les 7 ressources clés pour entreprendre

7 ressources clefs pour entreprendre ??? Tout ça ? Ce n’est pas surtout des ressources en argent et en réseau dont on a besoin pour réussir ? Et puis un peu de gestion financière et un bon bagou pour convaincre ?

En fait, si, il faut plus de ressources pour entreprendre et pas autant de celles que l’on croit et les plus importantes ne sont pas forcément celles que l’on croit.

Alors de quoi va-t’on parler ?

  1. de l’argent, certes, mais combien ?
  2. un réseau oui, mais en fait, pas le vôtre
  3. des compétences métier mais pas forcément de vous-mêmes
  4. les cruciales compétences commerciales que tout le monde peut acquérir
  5. un bon marketing n’est pas ce que l’on croit
  6. bien sûr de la gestion, mais surtout de la stratégie (plus simple que ça en a l’air)
  7. enfin, c’est toujours le coeur du dirigeant qui fait la différence de réussite

Ressource n°1 pour entreprendre : l’argent

ressource pour entreprendre bruler-argent

 

Alors oui, pour entreprendre, il faut de l’argent mais pas autant que l’on croit.

Pourquoi ?

Le principe même de l’entrepreneuriat, c’est d’investir du temps et de l’argent dans un projet qui rapportera plus tard une rentabilité à son dirigeant. Et comme c’est plus tard, et qu’on dépense avant de rentrer de l’argent, c’est donc incertain (ce qui est différent de risqué). La principale qualité de l’entrepreneur c’est d’être capable d’assumer cette incertitude en réduisant les risques et maximisant les chances de gains.

Si on n’est donc pas prêt à investir pour démarrer et attendre plusieurs dizaines de mois avant d’avoir des retours favorables, mieux vaut faire ses 35H au bureau en attendant la paye de fin de mois, ou sa lettre de licenciement. Car, entre parenthèse CDI, cela veut contrat à durée indéterminée, donc vous n’êtes jamais sûr du temps que ça va durer, ce n’est pas vous qui décidez de l’avenir de l’entreprise. C’est pourquoi, Entreprendre c’est d’abord être maître de son destin, même s’il y a toujours des impondérables.

Cependant la mise de fonds personnelle n’est pas forcément aussi importante que l’on croit, selon le secteur dans lequel vous vous lancez. Si vous êtes consultant par exemple, les principales dépenses de départ seront vos outils informatiques, votre formation d’entrepreneur, et surtout beaucoup de votre temps pour concevoir votre offre et la commercialiser. Aujourd’hui, on n’a plus besoin de louer et d’aménager de beaux bureaux en centre ville pour faire sérieux. C’est surtout votre crédibilité personnelle et la qualité de présentation de votre offre de service qui fera la différence, et vous contacterez vos prospects grâce aux réseaux du web (y compris les gens que vous connaissez déjà ou que vous rencontrez dans la vie réelle). La mise de fonds dans ce cas, va surtout être l’argent nécessaire pour subvenir à vos besoins personnels ou ceux de la famille, le temps que vous puissiez vous verser une première rémunération, quand vous aurez atteint votre vitesse de croisière. Donc si vous pouvez aussi financer votre projet, en réduisant temporairement votre train de vie.

Si vous lancez une affaire qui nécessite une mise de fonds importante (achat de matériel et/ou recrutement de salariés) vous pouvez aller demander de l’argent à la banque; c’est à cela que l’on pense généralement. Mais il y a plein d’autres possibilités de trouver des fonds. J’ai fait un article sur les erreurs à ne pas commettre à ce propos et une formation sur le financement création entreprise là-dessus pour expliquer la diversité de sources financières que l’on peut trouver. Car il y a moulte solution à portée de main auxquelles on ne pense pas.

Ressource n°2 pour entreprendre : le réseau

reseau pour entreprendre

Le réseau, ce n’est pas forcément avoir des amis influents qui vont « vous ouvrir des portes » comme on l’entend dire souvent.

C’est sûr que de bonnes introductions, cela aide, mais si vous avez un projet bidon, personne de vous prêtera de l’argent ou achètera vos produits ou vos services.

C’est pourquoi, contrairement à ce que l’on pense, c’est assez facile de décrocher des financements bancaires … si l’on a fait un business plan solide !

La plupart des refus tiennent au manque de préparation du projet d’entreprise.

Un réseau cela peut se construire avec un projet sérieux. Car on n’obtient pas des appuis des gens que l’on connaît (liens forts) mais des relations de nos relations (liens faibles). Pourquoi ?

Parce que pour des raisons affectives, c’est compliqué de s’engager pour un proche ou une relation car on n’est pas sûr de savoir dire non ou de donner des limites, alors que rendre le service de vous recommander à quelqu’un cela est plus facile. Et avec cette tierce personne que vous ne connaissez pas, les relations sont plus claires, plus professionnelles et se fondent sur la qualité de votre projet, ce qui est paradoxalement plus facile pour obtenir des fonds ou des appuis.

Et pensez que même si vous ne connaissez que 20 personnes à qui vous pouvez demander une recommandation, si chacune n’a également que 20 personnes à qui elle peut demander ce service, cela fait 400 contacts potentiels !

Et j’ai minoré exprès pour que vous ne me disiez pas : « oui mais moi je ne connais pas grand monde, ou les personnes que je connais n’ont pas les bons contacts ». Car les sociologues ont montré qu’en moyenne quand on réfléchi bien on a 150 personnes à qui on peut demander une connexion : c’est-à-dire 150 x 150 = 22 500 contacts de deuxième niveau.

Et bien sûr cela continue à l’infini, puisque chacune de ces personnes peut vous contacter à ses propres contacts …

Ressource n°3 pour entreprendre : avoir les compétences métier

competence metier

Vous me direz, c’est la base de la crédibilité professionnelle : être un expert reconnu dans son métier.

Vous ne représentez plus une marque lambda (celle de votre employeur) mais pour votre marque personnelle. Quelle est la valeur de cette marque ?

Comment la valoriser ? Comment la faire augmenter ?

La première chose à faire, c’est un bilan personnel pour se poser toutes les bonnes questions sur ses envies et ses compétences. Car il faut s’engager dans un projet ambitieux mais aussi réaliste st sur mesure pour vous. J’accompagne d’ailleurs les entrepreneurs dans cette démarche avec mon programme MONREVE.

Mais si vos compétences ne sont pas encore aujourd’hui à la hauteur de vos envies, vous pouvez trouver des solutions. Vous pouvez vous associer avec d’autres personnes pour renforcer votre crédibilité collective. Vous pouvez aussi déléguer certaines activités à des experts indépendants qui seront ravis de voir leurs opportunités de contrats augmenter. On pense trop souvent au recrutement et pas assez à la sous-traitance. IL y a plus de 4 millions de travailleurs indépendants en France. Il y en a sûrement beaucoup – et vous n’en avez besoin que de quelqu’uns pour commencer – qui ont des compétences qui vont muscler votre offre de service.

Ressource n° 4 pour entreprendre : les compétences commerciales

commercial besoin

C’est le point le plus sous-estimé par la grande majorité des entrepreneurs.

Un chef d’entreprise est toujours le commercial n°1 de son entreprise !

Et ce, même s’il a des commerciaux dans son équipe, ou qu’il a déléguer certaines activités de prospection en externe.

Au moment de signer un contrat significatif, le client voudra toujours discuter avec le dirigeant; en tous cas en France, et dans les pays latins en général c’est comme cela (en Allemagne par exemple c’est différent, on veut traiter avec la personne « responsable » c’est-à-dire celle en charge du dossier).

Et un bon commercial, cela coute très cher, vous n’aurez pas le moyens d’en recruter un au démarrage. Donc formez-vous à la vente. Il y a des principes de bases à connaître pour établir de bonnes relations commerciales (je ne parle pas de techniques de vendeurs de cuisine pour forcer la main…).

Vous devez développer en interne cette ressource en compétence commerciale en commençant par vous. Au risque de vous choquer, j’affirme même que cette compétence est même plus cruciale que la compétence métier :

Si vous êtes très bon, mais que vous ne vendez rien, votre entreprise s’arrêtera très vite.

Si vous avez une bonne stratégie commerciale et que vous décrochez des contrats, vous trouverez toujours des gens prêts à vous « aider » pour réaliser les prestations ….

Ressource n°5 pour entreprendre : le marketing, ce méconnu

ressources marketing

 

 

On distingue souvent mal vente et marketing. On pense que le marketing, c’est l’art d’enrober les choses, de fabriquer des argumentaires, de faire de la pub, etc.

C’est en partie cela, mais beaucoup de choses plus importantes.

Les bonnes ressources marketing pour démarrer, c’est l’analyse précise de son marché, la définition d’une cible, le bon positionnement pour ses produits, un stratégie de distribution multicanal, des moyens de promotion adaptés, et savoir faire du levier avec les outils du web (réseaux sociaux notamment).

Le marketing, c’est d’abord avoir la bonne stratégie avant d’avoir le bon message.

Un bon marketing, c’est aussi savoir revenir sur ses premières idées de business, de produit, de service, pour les adapter à un projet réaliste et chiffré. C’est comme cela que l’on construit l’armature d’un bon business plan. Malheureusement, le business plan est trop souvent confondu avec des bilans prévisionnels préparés avec son expert comptable. Aligner des chiffres dans son bureau n’est jamais le prélude à une entreprise réussie.

Ressource n° 6 pour entreprendre : être un bon gestionnaire

ressource gestion tableau de bord

Vous n’avez pas besoin de devenir un pro de la comptabilité d’entreprise pour réussir. Je dirais même au contraire : mieux vaut être orienté terrain que tableur Excel pour devenir un entrepreneur à succès !

Allez ! Je suis sûr que cela rassure certains d’entre vous, pour qui les chiffres c’est pas leur truc 😉

Vous avez seulement besoin de connaître les bases de la gestion financière pour effectuer un suivi simple mais régulier de votre activité, et pour pouvoir construire un prévisionnel avec les chiffres clefs de votre activité.

Le plus important, ce n’est pas la précision et la rigueur de vos écritures, c’est de réfléchir à votre business en chiffres pour éviter les impasses. 

Par exemple, plus on connaît une augmentation rapide de son chiffre d’affaires, plus on a de chances de déposer le bilan ! Et cela parce votre besoin en fonds de roulement s’accroît et donc vos besoins en trésorerie. Mais si vous savez diagnostiquer de genre de « mal », vous saurez trouver les solutions. Sinon, vous allez exploser en plein vol, sans comprendre ce qui vous arrive, enivré par la conquête d’un super carnet de commandes !

Donc pensez-bien à vous former et pas avec une formation de compta ou de gestion théorique, mais une formation pratique dispensée par expert entrepreneur.

Ressource n° 7 pour entreprendre : l’entrepreneur lui-même

confiance ressource

J’ai gardé le meilleur – et le plus important – pour la fin …

La ressource la plus précieuse pour entreprendre, ce sont les qualités humaines de l’entrepreneur. On est souvent trop focalisé sur des choses matérielles ou techniques, alors que le mental de l’entrepreneur est clef.

Et quand je dis le mental, c’est pour faire court, car c’est aussi le coeur et le corps.

Avoir une bonne santé et une bonne hygiène de vie, sont indispensables pour tenir la distance. Il faut prendre soin de soi. Ménager sa monture comme l’on dit. Trop travailler et accumuler la fatigue par exemple peut vous faire perdre de la lucidité et entrainer de mauvaises décisions, parfois fatales. Bien sûr on travaille dur au démarrage, mais il faut savoir prendre des breaks, et avoir des activités de plaisir et de récupération.

Etre un homme ou une femme de coeur est un meilleur gage de succès que d’être un requin des affaires. Dans le business, vous avez toujours à faire avec d’autres êtres humains et les relations de confiance que vous établissez avec vos clients, vos fournisseurs, vos prescripteurs, vos partenaires, etc. sont les atouts les plus précieux sur le long terme de votre entreprise (le vrai « fonds de commerce » c’est cela). Vous n’êtes pas là pour faire des coups, même si certaines fins de mois peuvent être difficiles à boucler, vous visez à la réussite durable de votre entreprise. Et pour cela vous devez penser long terme.

Enfin, le mental, ou le moral dirais-je plutôt, est essentiel pour bien décider.

Si vous n’avez encore jamais été entrepreneur, vous allez connaître une transformation intérieure dans cette expérience : n’importe quel entrepreneur vous le dira. Un entrepreneur est une autre personne qu’un salarié, même si c’est un cadre supérieur et même un dirigeant. C’est pourquoi un bon alignement homme-projet et un état d’esprit d’entrepreneur sont les premiers ingrédients de la réussite. Ce point est malheureusement sous-estimé par les réseaux parapublics ou autres d’accompagnement des entrepreneurs. Pour la raison toute simple, que ce sont des salariés qui vous accompagnent à devenir des entrepreneurs ; c’est quand même dingue quand on y pense ! « Faîtes ce que je dis pas ce que je fais » 😉

Pour savoir si vous avez le potentiel d’un entrepreneur ou même si c’est le bon moment pour vous pour entreprendre, vous pouvez suivre mon MOOC gratuit « Etre ou ne pas être entrepreneur ». Je lance une session de 4 semaines tous les 2 à 3 mois. Ne manquez pas de vous inscrire à la prochaine !

Je m'inscris au prochain MOOC "Etre ou ne pas être entrepreneur"100% gratuit ! 4 semaines pour faire le point