Travail à domicile : 5 trucs pour le trouver !

Enfin un guide sérieux pour savoir l’essentiel sur le travail à domicile !

Pourquoi parler de « guide sérieux » sur le travail à domicile ?

Parce que si vous croyez aux miracles, vous allez être servi ! Il y a pleins de sites qui proposent de gagner de l’argent facilement quand on fait une recherche sur le travail à domicile. Si vous ne croyez plus au Père Noël en revanche, pas facile de trouver des informations pratiques et sérieuses pour travailler de chez soi … que ce soit pour en vivre ou comme complément de revenus.

Et oui, comme vous faîtes des recherches sur Internet sur le travail à domicile, vous avez pu voir qu’il y a beaucoup de publicités déguisées pour travailler de chez soi, du blabla juridique qui n’éclaire par vraiment pour travailler à domicile, et surtout pleins d’arnaques avec des offres de jobs faciles pour gagner de l’argent … soit disant…

Et ce n’est jamais très clair pour savoir qui nous parle et dans quel but …

Alors, qui suis-je pour vous dire cela ?

J’ai accompagné personnellement plus de 1 000 personnes qui se sont mises à leur compte, depuis 12 ans que j’aide les créateurs d’entreprises. Car oui, se trouver un travail à domicile revient à créer une entreprise, il ne faut pas se raconter d’histoires. Et c’est ma spécialité : j’ai notamment écrit un livre « 500 idées business » dont vous pouvez télécharger gratuitement une version numérique ici après avoir lu cet article évidemment.

Aussi, que vous fassiez appel à mes services ou pas, je vais vous dire tout ce que vous devez savoir sur le sujet avant de décider de votre travail à domicile, car je suis vraiment choquée de constater le nombre incroyable de personnes qui ont laissé leurs économies filer dans des projets bidons.

Le travail à domicile, vous allez savoir si c’est fait pour vous, comment vous y prendre, et je vous présente 52 pistes concrètes.

En effet, on va voir ensemble :

  1. les pièges à éviter du travail à domicile
  2. travailler à domicile : de quoi parle-t’on exactement ?
  3. les avantages et inconvénients de travailler de chez soi
  4. les questions à se poser avant de décider : tout le monde n’est pas fait pour le travail à domicile
  5. 52 possibilités concrètes analysées pour vous

Copieux programme ! Normal, je vous ai promis un dossier complet, le guide ultime 🙂 Je vais le traiter en 2 parties : ci-dessous la première. Pour la seconde, il faudra donc surveiller ma page Facebook ou mon compte Twitter pour ne pas la louper… ( ou me laisser un commentaire en bas pour être averti !)

Et pour commencer, je vous propose une petite video d’introduction avant d’attaquer le vif du sujet :

1. Travail à domicile : les pièges à éviter à tout prix !

Bon, on va déjà écarter les trucs assez évidents mais pourtant qui piègent pas mal de gens qui veulent travailler à domicile :

  • répondre à des sondages rémunérés quelques euros : vous perdez un temps que vous pourriez utiliser à construire un vrai projet,
  • faire du tchat rose ou pour des alimenter des faux profils pour animer des sites de rencontre : ça ne va pas alimenter votre moral sur la condition humaine …
  • devenir modèle caméra pour du plus « hot » : ça commence par des photos normales …
  • des techniques « garanties » pour gagner au casino en ligne et qui vous rendent accro assez vite .. vous gagnez toujours les 3 premières fois et après vous êtes plumé comme un lapin…

Mais il y a aussi des pièges de travail à domicile moins évidents à démasquer :

Le marketing de réseau en travaillant à domicile

Vous allez trouver sur le web toutes sortes d' »opportunités » en marketing de réseau où vous allez vendre des produits à vos voisins et amis, ou leur forcer la main pour cette opportunité exceptionnelle : je ne suis pas contre le marketing de réseau sur le principe, mais il y a plus d’arnaques que de bon plans. J’explique comment ça marche dans mon article sur le marketing de réseau en travaillant depuis chez soi.

Ce qui est sûr c’est vous devez faire votre propre étude de marché à partir de votre environnement et de votre réseau personnel pour évaluer la faisabilité d’une offre car les chiffres mis en avant par les promoteurs de ces réseaux sont ceux des meilleurs vendeurs, installés depuis longtemps et sur un bon secteur… Là aussi je vous ai fait un article et une video sur la méthode pour faire votre étude de marché pour votre travail à domicile et un guide gratuit . Attention beaucoup de ces opportunités vous imposent l’achat d’un kit initial allant de 500 à 3000 euros et qui n’est pas remboursé si vous vous ravisez quelques semaines plus tard…

Gagner sa vie en boursicotant depuis chez soi

http://www.economist.com/news/finance-and-economics/21580518-terrible-name-interesting-trend-rise-smart-betaOn trouve aussi des propositions mirobolantes pour faire fortune sur les marchés boursiers avec des méthodes infaillibles de trading… Bien sûr tout cela, c’est du vent pour vous vendre la méthode miraculeuse. Pour réussir sur les marchés financiers, il faut une solide formation et des moyens d’accès privilégiés à l’information (équipes d’analystes spécialisés), c’est un vrai métier … et même ceux qui sont experts ne gagnent pas à tous les coups … loin s’en faut …

Un article fameux du très sérieux magazine « The Economist » citait une étude démontrant que des équipes d’investisseurs professionnels avaient des moins bons résultats en moyenne qu’une équipe de chimpanzés que l’on faisait tirer au fléchettes pour déterminer le panier de valeurs à acheter … incroyable mais véridique ! Tout cela pour vous dire combien il est hasardeux de se penser gagner sa vie en boursicotant depuis son salon. A moins que vous n’ayez l’âme d’une tribu de chimpanzés ?

Démarrer un travail à domicile de création d’art

Il y a aussi les annonces ou les public-rédactionnels dans des magazines féminins qui vous proposent de démarrer un affaire à domicile de fabrication de bijoux ou de création de parfums, ou autre activité séduisante que vous allez démarrer « facilement » en commençant par acheter un kit et du matériel. Là aussi, le but est de vous vendre de la marchandise pour faire des choses pour lesquelles vous n’avez pas le début d’un portefeuille de clients, et dont vous ne rentabiliserez jamais votre investissement de départ. Car travailler à domicile, c’est bien, mais c’est censé rapporter plus que ça coûte, non ?

Travailler à domicile en bloggant ou en vendant des formations sur Internet

bloguer pour travailler a domicile

Dans les pièges principaux à éviter du travail à domicile, je ne peux pas oublier toutes les formations vendues pour faire de vous un as du blogging ou de la vente de formations sur Internet. Et là, ce n’est pas à votre domicile que vous allez travailler, c’est depuis une plage de cocotiers, et encore vous ne travaillerez que 4 heures par semaine, toujours en voyage à travers le monde ! Certes, c’est un beau métier que de faire de la formation en ligne, je le fais 🙂 , mais il y a pas mal de pré-requis que les vendeurs de poudre aux yeux omettent de vous préciser, voire balayent d’un revers de main :

  • vous devez avoir une expertise reconnue pour faire la différence avec la concurrence
  • vous devez maîtriser l’ingénierie de formation, car même si on est expert, transmettre son expertise, c’est un métier en soi
  • vous devez apprendre le marketing en ligne et le maîtriser de façon pointue (c’est cet aspect seulement qui est vendu en général), sachant que tout évolue très vite sur le web
  • vous ne pouvez pas faire l’impasse sur l’aspect informatique quoi qu’on vous en dise. Si vous voulez travailler de façon professionnelle et pas avoir un blog amateur avec quelques centaines d’abonnés, vous devez mettre les mains dans le cambouis. Je travaille avec 4 plateformes logicielles en ligne différentes, j’utilise une vingtaine de logiciels spécialisés, et je recours aux services de 5 free-lances pour les questions les plus pointues… Tout cela sans compter les publications d’articles pour faire connaître mes services comme celui-ci , et l’animation sur les réseaux sociaux.
  • vous devez avoir de la patience, car il y a beaucoup de monde sur le web – 3 millions de nouveaux blogs sont lancés chaque mois – et il faut produire beaucoup de contenus gratuits de qualité très supérieure à la moyenne pour être progressivement identifié par Google afin que son moteur de recherche vous place dans les premières pages de résultats, sachant que seuls les 2 premiers résultats sont vraiment cliqués, le 3ème résultat n’étant déjà plus cliqué qu’une fois sur 5 ! Et il faut écrire régulièrement : avant mon accouchement j’étais référencée en première page sur le mot « modèle de business plan » (Top 3 sur 10 en moyenne), et après deux mois sans activité, j’étais reléguée hors du Top 100  ! Bon il y a eu pas mal de choses qui se sont passées dans la même période donc tout n’est pas lié à mon accouchement … mais plutôt à mon absence car il faut le dire j’ai vraiment pris le temps de revenir… 😉
  • Ah ! et j’oubliais : ne comptez pas sur les bannières publicitaires ou le placement de produit pour gagner de l’argent en travaillant à domicile sur internet : il faut un traffic énorme pour des revenus significatifs, et ça décrédibilise votre blog de promouvoir des produits tiers quand vous ne pouvez pas contrôler ce qui va apparaître sur votre page …

C’est donc une super activité pour travailler à domicile, c’est que je fais et j’en suis très contente, mais je fais sonner la sirène d’alarme, parce qu’il y a beaucoup de propositions de formation très alléchantes et pas très honnêtes. Le leader du marché a même avoué au détours d’une conférence que seulement 15% de ses clients suivaient sa formation à 2 000 euros jusqu’au bout … c’est-dire les résultats que la plupart des gens obtiennent … Ce n’est pas que ces formations sont mauvaises en soi, mais qu’il y a des pré-requis passés sous silence et des aspects sur lesquels personne ne vous accompagne.  Car comme pour toute création d’entreprise, il faut faire le point sur l’adéquation compétences/envies/projet et faire une étude de marché, un business plan, etc. pour évaluer la faisabilité (vous pouvez allez voir la page avec mes guides gratuits).

Ce sujet là n’est qu’une des nombreuses possibilités de travail à domicile grâce à Internet, il y a beaucoup d’autres choses possibles, je les présente dans cette video :

2. Travail à domicile : de quoi parle-t’on exactement ?

On voit bien avec Internet que les modalités du travail a domicile sont très nombreuses et qu’il faut être plus précis pour être sur que l’on parle de la même chose vous et moi.

Le travail à domicile

Le travail à domicile littéralement c’est le fait d’avoir une activité rémunérée que l’on peut exercer depuis son domicile.

reunion tupperware travail a domicile

« Depuis son domicile » car il y a des activités qui nécessitent des déplacements. Par exemple la vente à domicile (VAD), qui s’est popularisée avec les réunions « Tupperware », ne signifie pas nécessairement à son domicile. Il y a les hôtesses qui reçoivent et les conseillères qui se déplacent pour participer aux démonstrations au domicile des hôtesses. Cette vente n’est pas du tout marginale, elle occupe   . et est mise en oeuvre par des entreprises qui démarrent comme un mode de distribution flexible et permettant un développement rapide, comme un article des Echos du mois d’août 2016 le relatait dans : « la vente à domicile séduit les entreprises« .

Cependant, si ce mode de distribution est flexible pour les entreprises, c’est parce que la rémunération est uniquement au variable. Donc si vous ne vendez rien, vous ne coûtez rien, donc votre fournisseur ne va pas s’inquiéter de savoir si dans votre quartier, votre ville ou votre réseau vous allez réussir à vendre. C’est à vous de faire votre étude de marché avant de vous lancer, pour éviter de perdre du temps, agacer votre réseau et perdre votre moral si ça ne marche pas …

Le travail a domicile peut être une activité d’indépendant à son compte, on va y revenir, mais aussi une activité salariée.

En effet, 12 % des salariés obtiennent de leur employeur l’autorisation pour travailler à domicile quelques heures par semaine : généralement entre 7 et 8 heures par semaine, soit l’équivalent d’une journée. C’est souvent une faveur négociée après plusieurs années de bons et loyaux services et force est de constater que cela concerne plus les femmes au statut cadre récemment devenue mères.

D’après ce qu’on peut extrapoler des différentes statistiques à disposition, il y a moins de 1% des salariés qui travaillent vraiment à domicile au moins 4 jours sur 5. C’est donc insignifiant.

La principale raison est avant tout culturelle : les formes de management actuelles exigent la présence rapprochée des équipes. Seul un management par mission avec une délégation plus forte permet de facilement instaurer le travail à domicile. Hors cette pratique est très limitée par le droit du travail, on comprend mieux pourquoi ce sont essentiellement des cadres (non soumis à la loi stricte de la durée de travail) qui peuvent bénéficier d’un aménagement de leur emploi du temps pour travailler (un peu) à domicile.

Donc, je ne sais pas si pour vous c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle, mais si vous voulez vraiment travailler à domicile, vous allez devoir vous mettre à votre compte. Personnellement, je trouve que c’est une opportunité de faire coup double : être son propre patron et bénéficier du confort de travailler chez soi.

Le télétravail

Plus largement, il y a ce qu’on appelle le télétravail, qui englobe le travail à domicile salarié, mais aussi le travail en télécentres (bureaux mutualisés hors de l’entreprise) ou espaces de co-working.

télétravail travail a domicile

Aujourd’hui, ce sont 3% à 5% des salariés d’une entreprise ayant signé un accord qui font du télétravail. La pratique va être amené à se développer. Il est probable que l’on arrive d’ici quelques années à 10% voire 12% comme aux Etats-Unis ou au Canada. Précisons cependant que tous les postes ne sont pas « télétravaillables » et qu’il faut, pour le salarié des conditions individuelles de logement, d’autonomie, de famille que tout le monde n’a pas.  Une chose est sûre, nous n’atteindrons jamais les 28% de la Suède ou les 34% de la Norvège ! Dans ces pays, il y a d’une part la culture d’entreprise qui n’est pas la même et, d’autre part, des conditions climatiques bien différentes.

Mais si vous êtes ici, je suppose que ce n’est pas pour travailler en télécentre, ou bénéficier de la « faveur » d’une journée par semaine de travail à domicile ! C’est pour travailler principalement à domicile, non ? C’est pourquoi, si vous préférez être salarié, vous allez devoir choisir entre : bénéficier d’un aménagement de travail comme salarié avec quelques demi-journées chez vous, et vous lancer dans l’entrepreneuriat pour travailler complètement à domicile.

Dans le premier cas, je vous renvoie aux dispositions juridiques à connaître pour négocier avec votre employeur, car oui le travail à domicile salarié concerne quasi-exclusivement les salariés qui sont déjà en entreprise. Dans le second cas, continuons d’explorer les possibilités qui s’offrent à vous, et nous allons commencer par analyser les avantages et inconvénients, car non, tout le monde n’est pas fait pour travailler à domicile. Je vais vous aider à savoir si cela est fait pour vous, car moi je n’ai pas d' »opportunité en or » de travail à domicile à vous vendre, mon métier est de vous aider à trouver ce qui est bon pour vous : travail à domicile ou pas, et même entrepreneuriat ou pas (j’ouvre tous les trimestres une nouvelle édition de mon MOOC gratuit « Etre ou ne pas être entrepreneur » qui vous permet en un mois (une session par semaine) de prendre votre décision en connaissance de cause; vous pouvez vous inscrire pour la prochaine ici :

Je m'inscris au prochain MOOC "Etre ou ne pas être entrepreneur"100% gratuit ! 4 semaines pour faire le point

Le travail nomade

travail a domicile ou nomade

Avant de passer au point suivant, un mot sur le travail nomade. Car, oui ! qui dit travail à domicile dit possibilité de travail nomade. Alors bien sûr, cela dépend de votre situation familiale, si votre conjoint a un travail salarié ou que vous avez choisi de scolariser vos enfants, vous n’avez pas beaucoup de marges de manoeuvre. Mais si vous êtes célibataire ou que votre conjoint est aussi entrepreneur, que vos enfants sont en bas âge ou que vous êtes prêt à faire l’instruction en famille, tout est possible. Personnellement, c’est mon cas, et même si nous ne sommes pas  une famille de nomades (nous avons toujours besoin d’une ligne internet à haut débit ;-), nous passons les mois d’hiver au soleil comme des oiseaux migrateurs, et le reste des beaux mois de l’année dans notre maison à la campagne.

Si cela vous tente et que vous avez des enfants : je vous donne trois sites pour vous informer sur l’instruction en famille qui concerne entre 25 000 et 40 000 enfants en France selon les différentes estimations, chiffre en forte croissance,  et plus de 10% des enfants au Etats-Unis : les enfants d’abord , portail de l’IEF , article des cahiers pédagogiques , émission de france culture « Qui a peut de l’instruction en famille ? » etc. Ce n’est pas tant un sujet annexe, qu’une possibilité magnifique que le travail à domicile peut vous ouvrir si vous faîtes ce choix, que de pouvoir vivre vraiment en famille.

3. Les avantages et inconvénients de travailler de chez soi

Je viens juste de dévoiler le principal avantage pour moi :

Avoir une meilleure vie de famille grâce au travail à domicile

Oui ! on peut concilier le fait d’avoir des enfants avec beaucoup de choses si on est créatif : démonstration video !

C’est clair qu’un travail salarié ou au bureau vous oblige à caler votre vie familiale en fonction de votre vie professionnelle (horaires, garderies, week-end, déplacements pendant les heures de pointes et vacances en même temps que tout le monde, etc.).

Alors qu’un travail à domicile vous permet d’organiser votre travail en fonction de votre famille.  C’est très appréciable si vous avez une famille. Quel salarié n’a pas connu le stress, les cris, les pleurs pour presser les enfants en retards pour la garderie ou l’école; ou la faible disponibilité en temps et en énergie après une journée de travail déplacements compris, …

Si vous scolarisez vos enfants, vos pouvez vous en occupez personnellement pendant les vacances, réduire leur journée à l’école sans les laisser « à l’étude », etc.

Vous pouvez partir en long week-end quand ça vous chante avec votre chéri(e), ou vadrouiller en famille.

Gagner du temps, de l’argent et de la santé en évitant des trajets domicile/travailembouteillages ou travail a domicile

Pour les habitants des grandes métropoles, les trajets domicile/travail sont une vraie calamité. En région parisienne la moyenne des temps de déplacements est de 68 minutes ! Plus de 2 heures par jour, plus de 10 heures par semaine !

Et 74% des trajets sont fait en voiture !

Vous imaginez le budget voiture que cela coûte (achat, entretien, carburant, réparations, assurances, stationnement, amendes, etc.). Avez-vous fait le calcul complet (y compris amortissement du véhicule et réparations) du coût de votre -et souvent – vos voitures ?

Sans parler du stress des embouteillages, des tensions liées aux retards, des galères de stationnement, et j’en passe.

Et maintenant, calculez tout ce que vous pourriez faire avec ces 10 heures par semaine et ce budget voiture ! Sans compter que vous devez compter les impôts et charges que vous avez payés sur les rémunérations que vous avez du gagner pour dépenser cet argent.

Vous pourriez faire du sport, passez du temps avec votre famille et vos amis, vous occupez de votre santé, préparer des repas équilibrés, etc.

Eliminer toutes les pertes de temps du bureau et diviser par trois votre temps de travail

Il n’y a pas que les temps de trajets que vous économiser, mais aussi les temps des réunions interminables et inutiles, les interruptions des collègues, des collaborateurs ou de vos supérieurs, les discussions oiseuses à la cantine avec des personnes que vous n’avez pas vraiment chosies, le bruit ambiant qui déconcentre, fatigue, etc.

J’ai déniché une conférence à mourir de rire de Jason Fried, patron d’une entreprise informatique américaine , qui explique pourquoi le bureau est le pire endroit pour travailler : c’est brillant et si vrai que je ne vais pas paraphraser la video, je vous laisse le plaisir de la regarder :

C’est en anglais, mais vous pouvez activer les sous-titres en français

La flexibilité du travail à domicile

Si vous avez regardé la video, vous comprenez pourquoi vous allez automatiquement diviser par trois votre temps de travail   en travaillant à domicile, à travail équivalent. Vous consacrez minimum 35 heures à votre travail, plus une dizaine d’heures de temps de transports et autres pertes de temps, plus les heures de déjeuner à des heures et lieux contraints,  soit environ 50 à 60 heures minimum de temps consacré au travail même si tout n’est pas du travail. Et tout cela pour 15 à 20 heures de vrai travail efficace à 100%.

L’avantage du travail à domicile, c’est que vous pouvez vous aménager des moments où vous êtes à 100% productif parce que vous avez choisi le lieu, l’heure et les conditions de travail. Et tout cela dans le respect des temps familiaux et personnels.

Quand je dis « vous pouvez travaillez à votre rythme », cela ne veut pas forcément dire lentement. Au contraire puisque les interruptions et sources de déconcentration étant moins nombreuses, vous allez pouvoir travailler plus vite. Non, à votre rythme, cela veut dire selon vos propres cycles biologiques. Si vous êtes du soir, vous pourrez veiller et terminer un travail en allant jusqu’au bout. Si vous êtes du matin, vous pourrez profiter du silence de la nuit pour avancer votre travail à l’aube. Si vous voulez faire une sieste récupératrice, vous n’avez pas à vous préoccuper du quand-dirat-on. Savez-vous que faire la sieste augmente votre productivité de 35% selon la NASA ?  Certaines entreprises mettent en place cette possibilité avec des espaces dédiés, mais cela reste globalement tabou. Alors profitez du travail à domicile pour doper votre forme et votre productivité.

sieste au travail ou domicile

En travaillant chez soi, on peut aussi avoir de la flexibilité pour sortir le soir, on peut s’autoriser à se réveiller plus tard, accompagner et allez chercher ses enfants à l’école, un moment partagé, faire ses courses aux heures creuses, prendre les créneaux les moins fréquentés pour les rendez-vous chez le médecin ou le coiffeur, etc. Les sources de gains de temps et de confort sont innombrables.

Moi, mon luxe, c’est le réveil naturel avec le jour, et le sommeil de ma fille. Pouvoir gazouiller avec elle pour démarrer le matin en famille dans la joie et la bonne humeur, sans stress et sans précipitation, pour bien commencer la journée dans une énergie positive. L’alarme de réveil qui vous sort du sommeil avec violence, ça n’existe plus pour moi.

Dernière flexibilité, après celle qui fait gagner du temps et de la productivité, celle du lieu de vie. Car vous n’avez plus besoin de choisir votre lieu de vie en fonction de votre lieu de travail ou d’un bassin d’emploi, genre si vous faites carrière dans l’aéronautique, ça va être difficile de quitter Toulouse … Donc si vous avez envie de nature, vous n’êtes plus obligé de vous contenter de 500 m2 derrière la maison, parce que plus c’est trop cher, ou c’est trop loin de votre travail. Vous pouvez allez chercher de l’espace bien plus loin. Moi par exemple, c’est un demi-hectare de prairie et potager autour de la maison et la forêt au-delà.

Le statut enviable du travail à domicile

travail a domicile Antonella et Balkis

C’est sûr qu’avec de tels avantages vous allez faire des jaloux et des jalouses. Qui n’a rêvé d’une telle liberté ? Car je parle de flexibilité pour être précise, mais en fait c’est de la liberté que vous gagnez. Liberté de l’emploi du temps on l’a vu, liberté de pouvoir faire des choses que vous ne pouvez pas faire comme salarié, liberté de choisir vos moments et vos activités, … Et personnellement, je pense qu’après l’amour, il n’y a pas de choses plus précieuse dans la vie que la liberté.

Pour autant, cette liberté il faut pouvoir l’assumer. Car la liberté fait des jaloux chez ceux qui ne s’autorisent pas à en jouir (« oui, mais pour moi, ce n’est pas possible »). Vous pouvez donc essuyer des critiques, des médisances, des dévalorisations, proférées par ceux qui n’osent pas et veulent se convaincre que c’est mieux comme ça. En même temps, est-ce que ce sont de vrais amis ceux qui ne se réjouissent pas de vos joies, de vos choix, de votre envie de vous réaliser ? Quand on change sa vie, on ouvre aussi ses yeux différemment sur le monde, et nos relations évoluent. La liberté et l’évolution personnelle, c’est aussi accepter que le monde ne change pas aussi vite que nous, et qu’on s’éloigne de certaines personnes, et qu’on se rapprochent d’autres, nouvelles, qui correspondent plus à notre nouveau moi. Il ne faut pas s’accrocher aux relations qui nous tirent en arrière.

Etre plus libre, évoluer, c’est aussi donc, être différent de la plupart des gens qui restent enfermés dans leurs schémas, et le salariat propose un schéma de vie tout fait, alors que l’entrepreneuriat ouvre toutes les portes des possibles. Cette différence, va être difficile à gérer si, comme presque tout le monde, vous êtes sensible à ce que les autres pensent de vous. Bien sûr on essaye d’être libre dans sa tête, mais on est toujours émotionnellement reliés aux autres, et la validation des autres nous touche. Difficile est l’art de dissocier la saine interdépendance avec les autres, de la dépendance au jugement des autres, qui peut mener au conformisme, et à la peur de vivre sa vie. De ce point de vue, le travail à domicile peut être un inconvénient, car il vous confronte à cela. Mais c’est comme toutes les libertés que l’on conquiert, elles nous séparent un peu de ceux qui ne les prennent pas.

L’isolement du travail à domicile

isolement travail a domicile

Je ne suis pas là pour vous convaincre de quoi que ce soit sur le travail à domicile, j’apporte des éclairages pour que vous puissiez faire des choix en connaissance de cause : autant les avantages y compris ceux auxquels vous ne pensez pas que des inconvénients que vous ne mesurez peut-être pas. Et la question de l’isolement quand on travaille à domicile est une problématique qu’il me faut aborder.

Déjà, il ne faut pas avoir peur d’être seul, il faut être plutôt du genre à aimer sa liberté, être tranquille, préférer les environnements calmes ou environnements à forte stimulation externe.

Mais c’est normal, et sain, d’avoir envie de voir du monde. Ce n’est pas incompatible avec le travail à domicile. En revanche, cela doit s’organiser. On doit être actif, on ne peut pas être passif quand on travaille de chez soi. Comme on parle de « prêt-à-porter », on parle de « prêt-à-penser », on pourrait parler aussi de « prêt-à-socialiser » pour le travail salarié. L’environnement d’une entreprise nous fournit un environnement social et des interactions avec les autres tous prêts ! Plus qu’à consommer ! Pas d’efforts à faire pour trouver des relations, les entretenir, les choisir, les éloigner si nécessaire, … Donc, quand on dit que le salariat permet la sociabilité et que le travail à domicile isole, oui, mais on parle d’une sociabilité fabriquée par les autres, qui choisissent vos collègues, vos fournisseurs, vos clients. Quand vous travaillez à domicile, vous choisissez vos partenaires de travail, vos fournisseurs, vos clients, les moments où vous êtes seul, les moments où vous êtes avec du monde…

Socialiser comme travailleur à domicile s’organise donc. Vous pouvez prévoir des temps sociaux, des déjeuners avec d’anciens collègues, des temps pour faire une visioconférence par skype avec des amis ou des relations ou la famille, et découvrir une nouvelle sociabilité d’entrepreneur.

relations travail a domicile

Etre chef d’entreprise isole même quand on a des salariés et des bureaux, parce qu’on est seul à prendre des décisions, seul à assumer la responsabilité de survie de l’entreprise. Mais aussi et surtout  parce qu’on accède, non pas à un statut de patron, mais un état d’être différent. Je sais, c’est difficile à imaginer quand on est salarié, mais ceux qui ont l’expérience de l’entrepreneuriat verront immédiatement de quoi je parle.

Etre entrepreneur, c’est vivre dans un univers mental de liberté et de responsabilité permanentes. C’est selon les moments et les personnes un poids ou une jubilation. Mais c’est un état d’être particulier que l’on ne comprend que quand on a vécu, et le salariat, et l’entrepreneuriat. Si on avait déjà des état d’être avant, on revit en étant entrepreneur, et si on ne l’avait pas, on le découvre à la fois effrayé et émerveillé.

Je vais donner une comparaison dans un autre domaine  (pas si différent en fait), celui de la psychologie et de la psychothérapie. On a tous nos petites – ou grandes – névroses, c’est la condition humaine. Quand on fait un travail sur soi de développement personnel ou de thérapie, on n’est plus tout à fait la même personne, on a un regard différent sur soi, sur la vie, sur les autres. Et on ne peut partager cet état de conscience  qu’avec les autres personnes qui ont aussi fait ce travail. On se sent plus loin de ceux qui ne l’ont pas fait. Et bien l’entrepreneuriat, c’est pareil, on se sent proches des autres entrepreneurs et plus loin des salariés.

Du coup, c’est important de pourvoir rencontrer d’autres entrepreneurs, il existe des clubs, ou des réseaux pour cela. On peut échanger sur des problématiques communes, partager de interrogations, des doutes. J’ai fait parti plusieurs années du Centre des Jeunes Dirigeants qui est un bel endroit pour grandir comme entrepreneur. Mais l’inconvénient de ces associations ou club, c’est que ça prend pas mal de temps et d’argent. Le CJD par exemple, c’est facilement 10 à 20 heures par mois quand on est assez engagé, et 5 à 7 000 euros de budget tout compris (cotisation, formations, frais, …).  On y fait de belles rencontres, des pairs pour réfléchir à son business, de belles personnalités, des nouveaux amis, … j’y ai même rencontré mon mari 😉 Mais c’est assez prenant, et impossible à assumer en phase de démarrage.

club prive macreadentreprise

C’est pourquoi j’ai créé le club privé de macreationdentreprise.fr un club en ligne où l’on peut rencontrer des entrepreneurs, faire des équipes de co-vision pour se motiver et échanger sur ses doutes, ses décisions à prendre, et tout cela dans un cadre confidentiel et bienveillant. Je réserve l’accès à mes clients, mais aussi à mes abonnés qui se reconnaissent dans mon approche de l’entrepreneuriat, dans mes articles, dans mes valeurs, pour que l’on soit dans un groupe de personnes, certes toutes différentes, mais partageant des valeurs communes. Il m’est arrivé de désinscrire des personnes qui n’étaient pas l’esprit que je souhaite préserver pour garantir la qualité et l’authenticité des échanges du club privé macreationdentreprise.fr. Par exemple, ce n’est pas un endroit pour démarcher ou se faire des clients, il y a des club d’affaires pour cela, ce n’est pas l’objectif du club privé.

Voilà, j’ai été un peu longue sur ce sujet de l’isolement, parce que c’est souvent une crainte, et c’est aussi un vrai risque, si on ne s’organise pas pour le gérer. Je vais terminer l’analyse des avantages et inconvénients par la question de la motivation qui est une conséquence de la solitude du chef d’entreprise, le capitaine du navire qui ne rend des comptes qu’à sa conscience (d’ailleurs  « sa conscience » est souvent un chef super vache 😉 !

Comment réussir à trouver la motivation quand on travaille à domicile

Travailler de chez soi demande une force intérieure, et même une certaine intériorité, être tranquille avec soi, serein.

Beaucoup de gens s’étourdissent dans des activités sociales, et le travail en est une, pour ne pas se retrouver seuls avec eux-mêmes. La vie contrainte, les rythmes effrénés, l’emploi du temps décidé par les autres, tout cela peut être confortable, on se laisse porter, on n’a pas à faire des choix, …

Comme me l’a relayé un de mes abonnés, un prêtre disait « L’absurdité de notre agitation qui rythme notre quotidien traduit la fragilité de notre vie« . Je trouve cette phrase tout à fait réaliste. Pas vous ?

La liberté, c’est choisir, et choisir, c’est difficile, c’est savoir renoncer à certaines choses, pour privilégier d’autres choses. Et la peur du manque, la peur de rater l’opportunité, la peur de se tromper, sont constitutives de la nature humaine. Nous sommes programmés pour assurer notre survie, et l’optimisation continue fait partie d’un comportement de préservation, de l’instinct de conservation. Ces peurs sont naturelles, et on apprend à les dompter quand on est entrepreneur, et encore plus quand on travaille à domicile. Car le patron qui nous dérange, la collègue dont on dépend, sont aussi des contraintes qui nous poussent à agir. Et la contrainte doit être remplacée par la motivation quand on est seul.

Cet article sur le travail a domicile, et les commentaires que je reçois, me motive pour écrire un article approfondi sur l’art de rester motivé. Mais je donne tout de suite quelques clefs :

Avoir toujours bien en tête le pourquoi de ce choix du travail à domicile

Le plus grand facteur de motivation, c’est le désir d’atteindre le but que l’on s’est fixé. Au lieu de ruminer les difficultés d’aujourd’hui, repensez régulièrement à ce qui vous a décidé à vous lancer dans le travail à domicile. Faîtes un tableau de rêves et lisez mon guide coaching nouvelle vie. Une clé importante aussi se trouve dans cet article sur la lutte contre la procrastination.

Mettez en place des routines et un plan de travail

Les moments de doutes arrivent quand on doit prendre des décisions sur ce qu’on doit faire. Plus vous avez organisé par avance votre plan de travail et les routines de démarrage notamment, plus vous serez dans l’action et pas dans l’hésitation.

Commencez par les choses les plus importantes et pas d’Internet pour démarrer la journée

Pour se sentir bien et resté motivé, rien de tel que de tenir les engagements que l’on a pris (y compris et surtout ceux que l’on a pris avec soi !). Aussi, chaque journée doit avoir une (ou trois selon les systèmes et types d’activités) tâche(s) prioritaire(s) qui ne peut(vent) pas ne pas être faite(s). C’est généralement la plus difficile et celle qui demande le plus de concentration; commencez par là, et quoi qu’il arrive comme imprévu dans votre travail ou votre journée, vous pourrez être content de vous en fin de journée.

Pour réussir ce premier gros morceau, bien sûr il faut éliminer les distractions en tous genres. A moins d’avoir un service client à assurer avec des délais de réponses de moins d’une journée (si on s’organise bien, c’est rare), il ne faut surtout pas commencer sa journée en lisant ses mails (sauf si vous voulez lire un mail inspirant ou sur l’entrepreneuriat que je vous envoie ;-). Travailler en fonction des mails que l’on reçoit, c’est travailler en fonction des priorités des autres … Vous pouvez largement attendre votre première pause de fin de matinée, ou le début d’après-midi pour regarder vos mails, et surfez sur vos sites ou réseaux sociaux favoris. Le problème du web, ce sont les liens : on lit quelque chose qui fait du sens par rapport à son objectif de travail, et puis d’autres possibilités de lectures apparaissent et l’on se disperse … et au bout d’un quart d’heure, d’une demi-heure, d’une heure selon la gravité de la maladie 😉 , on se rend compte qu’on a surfé sans but précis, si ce n’est … repousser le moment de se remettre à la chose difficile que l’on faisait …

Sur la gestion du temps, j’ai fait un article qui récapitule les principales méthodes pour vous organiser.

Voilà, nous sommes arrivés au bout de la première partie de ce guide sur le travail à domicile. La semaine prochaine, nous ferons un quizz ludique pour évaluer si vous êtes fait pour le travail à domicile. Nous verrons ensuite 52 possibilités concrètes de travail à domicile. Pour ne pas le rater, il faudra donc surveiller ma page Facebook ou mon compte Twitter pour ne pas la louper… ( ou me laisser un commentaire en bas pour être averti !)

D’ici là n’hésitez pas à télécharger mes guides gratuits sur l’entrepreneuriat :

Découvrir tous les guides gratuits100% pur jus entrepreneur